Publié par Christian Larnet le 28 mars 2020

L’université du Minnesota présente des ventilateurs fabriqués à partir de pièces détachées pour un coût total de 150 dollars.

L’invention est présentée comme une solution potentielle dans le contexte de la pénurie d’équipements dans les établissements de santé pour faire face à l’épidémie de coronavirus chinois.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Selon un rapport publié dans le Star Tribune de Minneapolis (1), les chercheurs ont testé le prototype sur un porc, en laissant l’animal respirer pendant une heure et en confirmant la possibilité de construire ces appareils de fabrication artisanale pour aider pendant la pandémie de coronavirus.

Les chercheurs ont développé le ventilateur mécanique comme un dispositif compact de la taille d’une boîte de céréales qui ne nécessite pas d’oxygène sous pression ou d’alimentation en air, contrairement aux ventilateurs mécaniques disponibles dans le commerce. Selon un site web consacré à ce dispositif, baptisé « Coventor » (2), les chercheurs ont acquis, en collaboration avec l’université et les leaders industriels locaux, les composants nécessaires pour assembler des milliers de ventilateurs par semaine, qui sont tous actuellement expédiés depuis Minneapolis.

Avec un cadre et un actionneur mécanique conçus pour stabiliser et comprimer une poche de ventilation ambulatoire, disponible dans le commerce, reliée au tube endotrachéal du patient, et à de l’oxygène comprimé externe, le dispositif peut également comprimer l’air ambiant si l’oxygène n’est pas disponible. Cette armature peut être faite en métal, imprimée en 3D ou modifiée, selon le site web de Coventor.

« La raison pour laquelle nous en sommes là, c’est que quelqu’un avait besoin hier de ce ventilateur que nous fabriquons aujourd’hui », a déclaré le Dr Stephen Richardson, anesthésiste de l’Université du Minnesota, dans une vidéo créée par l’équipe de recherche.

« Cela permet aux patients qui n’auraient pas eu la possibilité de survivre autrement, de survivre. Cela donne une chance aux gens ».

Dans la foulée, la société Digi-Key, basée à Thief River Falls dans le Minnesota, est l’une des nombreuses entreprises qui se sont associées aux chercheurs de l’université du Minnesota pour la construction du ventilateur. MGC Diagnostics est une autre entreprise locale qui a apporté une contribution essentielle. Parmi les autres partenaires, citons Protolabs, Teknic, Essential Medical Devices et Rally Studios, ainsi que l’université du Minnesota elle-même et le Earl E. Bakken Medical Devices Center.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. http://www.startribune.com/university-of-minnesota-is-going-full-on-macgyver-against-covid-19/569000032/
  2. https://coventors.com/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz