Publié par Magali Marc le 30 mars 2020

Une citation de Winston Churchill, « Ne jamais gaspiller une bonne crise », est devenu le mantra de Nancy Pelosi et de ses collègues démocrates. Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des Représentants, s’est acharnée afin que soient incluses des mesures de bonne vieille politique d’assiette au beurre dans le projet de loi « Aid, Relief and Economic Security (CARES)» qui vient d’être signé par le Président.

Visant à faire plaisir aux gauchistes du Parti Démocrate, Mme Pelosi a cherché à obtenir des éléments du Green New Deal et des mesures socialistes tels que l’obligation de déclarer leurs émissions de carbone pour les compagnies aériennes, des fonds pour les travailleurs médicaux syndiqués, des fonds pour le programme de lutte contre la violence faite aux femmes, des programmes de financement de l’éducation pour les LBGTQ, une loi nationale sur le salaire minimum de 15 $, etc.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Bref des éléments qui n’ont rien à voir avec le coronavirus !

Pendant ce temps, le retard qu’elle causait faisait perdre leurs emplois aux Américains et l’absence de progrès entraînait la faillite de certaines entreprises.

Les Républicains indignés ont tous dénoncé l’opportunisme de Mme Pelosi. Même Mitt Romney a fait part de son indignation !

Au point que les Démocrates au Sénat ont du renoncer aux mesures les plus frivoles avant l’adoption à l’unanimité du Cares Act, mercredi passé. Nancy Pelosi à réussi à rallier les gauchistes, mais elle a perdu le peu de crédibilité qui lui restait auprès de l’ensemble des Américains. Finalement, la Chambre des Représentants a adopté le Cares Act vendredi mais non sans occasionner une vive réaction de la part d’AOC.

Alexandria Ocasio-Cortez pique une crise de nerf

La Représentante démocrate du Michigan, Haley Stevens, avait fait une véritable crise d’hystérie en s’exprimant mercredi (le 25 mars), essayant de convaincre les Américains qu’ils ne doivent pas paniquer face à la pandémie de coronavirus.

Mais le pire moment pour les Démocrates a certainement été la crise de nerf piquée par Alexandria Ocasio-Cortez (AOC) qui a jugé que l’adoption du Cares Act était une honte parce qu’il n’y avait rien pour les immigrants illégaux. Elle a fait part de son indignation au Congrès en gesticulant d’une manière qui a fait dire à Laura Ingraham (The Ingraham Angle de Fox News) qu’elle avait l’air de diriger un orchestre !

Joe Biden perd le fil

Pour ne pas améliorer les choses, l’ancien vice-président Joe Biden, de son côté, fidèle a lui-même, a commis de nouvelles gaffes.

  1. Lors d’une assemblée publique virtuelle en ligne, il s’est promené en parlant et oubliant où il se trouvait, a abouti hors champ.
  2.  Il a toussé dans sa main lors d’une entrevue avec CNN, réalisée dans son salon. L’intervieweur lui a fait remarquer qu’il était censé tousser dans son coude.
  3.  Lors d’une entrevue en direct avec une animatrice de MSNBC, il a perdu les pédales, disant que Domald Trump devrait agir comme un président, puis admettant que cette réflexion était stupide. Il a interrompu à plusieurs reprises l’intervieweuse qui tentait de lui poser des questions mais a totalement perdu le fil de la conversation.

Fox News a trouvé le moyen de réaliser un sondage selon lequel Joe Biden devancerait le Président Donald Trump de neuf points lors de l’élection présidentielle de novembre 2020.

D’après la firme Gallup, la performance de Donald Trump contre le coronavirus lui vaut un taux d’approbation de 60%, son taux d’approbation général est monté à 49%, mais pas de souci, le sénile Joe Biden, qui sera peut être (ou peut-être pas) le candidat des Démocrates le devance dans les sondages !

Mouarf !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sources :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

14
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz