Publié par Jean-Patrick Grumberg le 31 mars 2020

Hier matin dans les médias, un type, médecin de son état, du nom de Patrick Peloux, diffusait une saleté d’information contre Trump.

Il disait qu’il allait racheter tous les stocks mondiaux de chloroquine « et nous on aura plus rien ». Des amis français, inquiets, m’ont appelé pour me demander si c’était vrai. Je leur ai répondu que ce docteur mérite d’être surnommé Jeanne d’Arc, car il entend des voix. Trump n’a jamais dit cela. Saleté de démagogie, il profite de la peur pour cracher sur un président qu’on lui a dit de ne pas aimer, et inciter les gens à le détester.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Et voici par le hasard du calendrier la contre preuve – je n’avais pas l’information au moment où j’ai répondu à mes amis.

Le président Donald Trump a déclaré lundi que les États-Unis enverront du matériel médical pour lutter contre la pandémie de coronavirus en Italie, puis en France et en Espagne.

Lors de son briefing quotidien à la Maison Blanche, M. Trump a donné quelques précisions sur le type d’aide ou le calendrier, mais a précisé qu’une grande quantité était destinée à l’Italie, qui a le plus grand nombre de décès dus à la pandémie dans le monde, puis à la France et à l’Espagne.

« Nous allons envoyer en Italie pour environ 100 millions de dollars de matériel chirurgical, médical et hospitalier », a-t-il déclaré, ajoutant que le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, était « très, très heureux de vous confirmer cela ».

Trump a été critiqué par les médias et les Démocrates pour la lenteur de la réaction initiale du gouvernement fédéral face à la propagation de la pandémie qui s’accélère aux États-Unis, alors qu’en réalité, il a été un des premiers au monde à interdire les vols en provenance de Chine dès le 31 janvier, ce qui explique d’ailleurs pourquoi les Etats-Unis ont un nombre très faible de morts pour sa population : 10 morts par million d’habitants. La France : 46 par million.

« Nous envoyons également des choses dont nous n’avons pas besoin dans d’autres régions », a-t-il déclaré.

M. Trump a déclaré que lorsque « nous dépasserons ce dont nous avons besoin » en matière de respirateurs, ceux-ci seront également expédiés.

Le maire de New York avait prévenu il y a un peu plus d’une semaine que la ville manquait d’équipements essentiels comme les ventilateurs. Mais le gouverneur de l’Etat – un Démocrate donc les médias ne diffuseront pas l’info – avait annulé en 2015 une commande de 16 000 respirateurs destinée à prévenir une pandémie de grande envergure.

Vendredi, Trump a ordonné à General Motors de fabriquer les appareils respiratoires pour soins intensifs.

« Nous allons envoyer les respirateurs en Italie. Nous allons les envoyer en France. Nous allons les envoyer en Espagne, où ils ont d’énormes problèmes, et dans d’autres pays si nous le pouvons », a déclaré M. Trump.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Source : https://www.france24.com/en/20200330-trump-says-us-to-send-medical-supplies-to-italy-france-spain

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz