Publié par Magali Marc le 1 avril 2020

Des preuves de plus en plus accablantes se font jour: il est clair que le gouvernement communiste chinois ment comme un arracheur de dent concernant la suite de l’épidémie originaire de Wuhan, au point que les habitants de cette ville sont les premiers à douter de ce qu’il dit.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Guy Benson, paru sur le site de Townhall, le 31 mars.

****************

Des preuves accablantes suggèrent que le gouvernement chinois sous-estime fortement le nombre de décès dus aux coronavirus

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quelques remarques préliminaires s’imposent :

Premièrement, la réaction américaine au coronavirus a été médiocre à certains égards, meilleure à d’autres, et elle a été compliquée par un mélange de politiques étatiques et locales. Certaines fautes peuvent être imputées au gouvernement fédéral, y compris au sein de l’Administration Trump et des administrations précédentes, tandis que d’autres niveaux de gouvernement doivent également répondre de leurs erreurs.

Deuxièmement, chaque fois que vous voyez un graphique censé démontrer que la réaction des États-Unis à la pandémie a été la pire au monde, vous pouvez vous montrer extrêmement sceptiques. Certains graphiques ne tiennent pas compte de la taille de la population, et presque tous prennent pour argent comptant les statistiques «officielles» de pays comme la Chine et l’Iran. Les chiffres de ces régimes cachottiers ne peuvent pas et ne doivent pas être crus. Considérez la juxtaposition entre l’affirmation de zéro nouveau cas à Wuhan pendant presque une semaine entière et d’autres preuves émergentes.

  1.  Les données bidon vues dans un twitt du blogue Axios (le 30 mars):
    « La ville chinoise de Wuhan, où le nouveau coronavirus a été découvert, n’a signalé aucun nouveau cas pour un sixième jour consécutif, alors que le nombre d’infections mondiales a dépassé les 724 000 »
  2.  Une réalité refoulée (Radio Free Asia, 27 mars) :
    « Alors que les autorités ont levé un embargo de deux mois sur les coronavirus dans la ville de Wuhan, en Chine centrale, les habitants ont déclaré qu’ils étaient de plus en plus sceptiques quant à l’exactitude du chiffre de quelque 2 500 décès dans la ville à ce jour. Depuis le début de la semaine, sept grands funérariums de Wuhan distribuent chaque jour les restes incinérés d’environ 500 personnes à leurs familles, ce qui laisse penser que les statistiques officielles sont faussées. « Ce n’est pas possible … parce que les incinérateurs ont fonctionné 24 heures sur 24, alors comment se pourrait-il que si peu de personnes soient mortes ?» a déclaré vendredi à la RFA un habitant de Wuhan surnommé Zhang. « Ils ont commencé à distribuer les cendres et à organiser des cérémonies d’inhumation lundi », a-t-il dit. Sept pompes funèbres desservent actuellement Wuhan, une immense agglomération de trois villes : Hankou, Wuchang et Hanyang. Les utilisateurs des médias sociaux ont fait quelques calculs de base pour déterminer leur capacité quotidienne, tandis que le site d’information Caixin.com a rapporté que 5 000 urnes avaient été livrées par un fournisseur au salon funéraire Hankou en une seule journée, soit le double du nombre officiel de décès.»
    Certains médias sociaux ont estimé que les sept maisons funéraires de Wuhan distribuent au total 3 500 urnes par jour. Les pompes funèbres ont informé les familles qu’elles essaieraient de terminer les crémations avant le festival traditionnel d’entretien des tombes de Qing Ming le 5 avril, ce qui indiquerait un processus de 12 jours commençant le 23 mars. Une telle estimation signifierait que 42 000 urnes seraient distribuées pendant cette période. Une autre estimation populaire est basée sur la capacité de crémation des salons funéraires, qui exploitent au total 84 fours d’une capacité de 1 560 urnes en 24 heures dans toute la ville, en supposant qu’une crémation dure une heure. Ce calcul donne une estimation de 46 800 décès. Un résident de la province de Hubei, dont Wuhan est la capitale, a déclaré que la plupart des gens de cette province pensent maintenant que plus de 40 000 personnes sont mortes dans la ville avant et pendant le confinement.»

Il est impossible de savoir exactement ce qui se passe sur le terrain en Chine parce que le gouvernement communiste ment activement, expulse les journalistes étrangers et fait «disparaître» ses critiques – y compris les professionnels de la santé – décourageant ainsi la vérité et les dénonciations.

Il est grand temps que les médias américains cessent de régurgiter la propagande chinoise, qui exploite le désir des journalistes de présenter les efforts du président Trump sous le pire jour possible.

L’Organisation mondiale de la santé semble également être quelque peu compromise. Les faits sont clairs : la maladie est bel et bien originaire de Chine. Elle a été dissimulée par leur gouvernement, ce qui a nui à la réaction au niveau mondial. Et cette dissimulation se poursuit. Les chiffres officiels d’infections et de décès sont de la pure fiction, et leur théâtre de relations publiques maladroit (mais réussi) est également à mettre aux poubelles.

3. Il semble que le gouvernement britannique voit les choses assez clairement à ce sujet (Business Insider, 29 mars):

« Le gouvernement du Premier ministre britannique, Boris Johnson, serait furieux de la manière dont la Chine traite le nouveau coronavirus, un fonctionnaire britannique cité dimanche ayant déclaré que Pékin aura des comptes à rendre une fois la crise COVID-19 terminée. Les responsables du gouvernement britannique accusent la Chine de répandre la désinformation sur la gravité de l’épidémie de coronavirus dans ses frontières, rapporte le Mail on Sunday. Selon ce journal, des scientifiques ont déclaré à Johnson que la Chine a peut-être minimisé le nombre de cas confirmés de coronavirus « par un facteur de 15 à 40 fois ». La Chine avait signalé 81 439 cas au moment de la rédaction du présent article… Le journal a cité trois fonctionnaires britanniques, qui ont tous fait état d’une grande colère au sein du gouvernement Johnson.

«Il va revenir à la planche à dessin diplomatique après cela », a déclaré l’un d’entre eux. « Repenser est un euphémisme.» Le deuxième fonctionnaire anonyme a dit « à la fin de tout cela, il faudra refaire les comptes », tandis que le troisième a dit que « la colère gronde jusqu’au sommet ».

Le Premier ministre britannique et le responsable de la santé ont tous deux été testés positifs pour le virus. Le président Trump a eu tout à fait raison de rejeter la faute sur Pékin, malgré la sensibilité «woke» de certains critiques. Mais la fausse équivalence morale (du genre ils mentent, mais tout le monde ment) permet à la Chine de s’en sortir.

Je vous laisse avec une prise de position étonnamment ignorante et crédule d’un journaliste du New York Times, suivie de données réelles du pays qui a le mieux réussi à supprimer la maladie plutôt que l’information :
Twitt de Max Fisher :

« L’épidémie américaine est peut-être trop avancée pour se servir du modèle sud-coréen qui a fonctionné. La seule chose qui reste est le modèle chinois. C’est le seul succès connu de maîtrise d’une épidémie à part entière. Au lieu de travailler avec Pékin pour en tirer des leçons, les États-Unis font de la Chine un bouc émissaire afin de détourner les reproches. »

Finalement le Twitt de Ben White: « Je n’ai jamais été aussi jaloux d’une courbe de ma vie! (Source time.com)» :

Image

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

https://townhall.com/tipsheet/guybenson/2020/03/31/damning-new-evidence-suggests-the-chinese-government-is-hugely-underreporting-coronavirus-death-toll-n2565984

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz