Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 avril 2020
Gouverneur de New York Andrew Cuomo, Démocrate

New-York, épicentre du #coronavirus chinois, parce que le maire, il y a 3 semaines, prenait le métro et demandait aux gens de « continuer à vivre normalement ».

En 2015, le gouverneur de New-York, Andrew Cuomo, a reçu un rapport des experts santé de son Etat, lui recommandant d’acheter et stocker 16 000 respirateurs supplémentaires pour le cas où une pandémie se déclarerait. Il refusa (1), et préféra investir cent fois plus pour lutter contre le réchauffement climatique.

Au lieu d’acheter les respirateurs, il demanda à son commissaire à la Santé, Howard Zucker, de mettre sur pied un groupe de travail et de rédiger des règles pour rationner ceux dont ils disposaient déjà.

Ce groupe de travail élabora des règles qui seraient imposées en cas de pénurie de respirateurs. Les patients ayant un code rouge auraient le meilleur accès, et les autres, les codes vert, jaune ou bleu (le pire) devraient patienter suite à la décision d’un fonctionnaire « agent de triage ». En réalité, un agent de la mort.

Cuomo refuse d’acheter 16 000 respirateurs

Cuomo aurait pu acheter les 16 000 respirateurs supplémentaires nécessaires pour 36 000 dollars pièce, soit un total de 576 millions de dollars en 2015. C’est beaucoup d’argent, mais moins que les 750 millions de dollars qu’il a jetés par la fenêtre pour financer une usine de panneaux solaires « Buffalo Billion », qui fut un gâchis total.

Et aujourd’hui, les respirateurs, les New-Yorkais en ont un besoin vital.

Si ce type devient un jour président, des terribles décisions de ce genre, il en prendra quotidiennement, et nous en souffrirons, toute l’Amérique en souffrira. Et les médias, les gauchistes, la presse étrangère, les Démocrates, applaudiront ses mauvaises décisions. Ils feront tout pour le faire élire.

Trump à la manœuvre

  • Il y a 15 jours, surprenant tout le monde, Trump décidait d’envoyer à New-York un navire-hôpital de la Marine américaine, avec 1 000 lits de soins intensifs (les lits resteront vides, car les prévisions des experts, basés sur le même genre de modèle que pour prédire le réchauffement climatique, étaient totalement fausses).
  • Avec les derniers contingents, cette semaine, le gouvernement fédéral aura déployé plus de 3 000 militaires et professionnels de la santé publique à New York, au New Jersey, au Connecticut et dans d’autres régions les plus touchées par le coronavirus chinois.
  • Au cours des sept derniers jours, la FEMA, Agence fédérale de gestion des urgences, a acheminé par voie aérienne des fournitures et des équipements de protection essentiels des quatre coins de la planète. Depuis dimanche dernier, des avions-cargos ont livré près de 300 millions de gants, près de 8 millions de masques et 3 millions de blouses de protection.
  • L’Administration Trump a livré 600 000 masques N95 supplémentaires à la ville de New York pour soutenir son système hospitalier public, comme l’a demandé le maire Bill de Blasio, qui publiquement déclare que Trump ne fait rien. 200 000 autres seront livrés au comté de Suffolk, à Long Island.
  • Au cours des dernières 48 heures, la FEMA a livré 500 respirateurs supplémentaires au New Jersey. Le gouverneur du New Jersey a déclaré à CNN que l’Administration Trump a abandonné son Etat. Les journalistes, trop heureux de cette déclaration, ne lui ont pas apporté la contradiction en mentionnant les livraisons de respirateurs.
  • En outre, la Louisiane en a reçu 200, le Michigan en a reçu 300 et l’Illinois en a reçu ou en recevra 600 pour traiter les urgences potentielles.

À la date d’hier, les États-Unis ont testé et donné des résultats à 1,67 million de personnes, soit bien plus que tout autre pays sur Terre.

Conclusion

Il y a 10 jours, 60% des Américains se disaient satisfaits de la réponse apportée par Trump à la pandémie. Les médias en sont devenus fous, alors ils ont redoublé d’efforts pour le discréditer. Le nombre d’Américains satisfaits est tombé à 50%. Celui de Cuomo, qui n’a rien anticipé, et ne fait rien d’autre que demander de l’aide à Trump, est à 80% de taux de satisfaction – aucun média ne critique ce qu’il déclare : ils sont prédateurs avec Trump, et agneaux avec Cuomo.

Les médias accusent maintenant Trump d’avoir du sang sur les mains.

Ils disent qu’il n’apporte aucune réponse au coronavirus. Ils s’abstiennent de rapporter ses bonnes décisions. Ils refusent de diffuser ses points presse quotidiens, parce qu’il y fait le bilan de ses actions et fait des projections vers la sortie de crise.

Les médias ont un objectif : militariser la crise du #coronavirus pour faire tomber Trump. Pendant que Joe Biden somnole.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  1. https://www.realclearpolitics.com/articles/2020/03/18/new_yorks_ventilator_rationing_plan_142685.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz