Publié par Albert Soued le 20 avril 2020

Les poursuites prétendent que les autorités chinoises sont responsables du fait que le coronavirus est devenu une pandémie.

L’ONG israélienne Shurat HaDin prévoit d’intenter une action collective contre la Chine dans les prochains jours pour sa prétendue négligence dans le traitement et le confinement du coronavirus, a rapporté dimanche l’agence N12. 

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

La poursuite israélienne, une fois déposée, s’ajoutera à au moins quatre poursuites en cours soumises aux tribunaux américains contre les autorités chinoises au sujet de la pandémie, selon Newsweek. 

Shurat HaDin se concentre habituellement sur les groupes terroristes, mais selon Aviel Letiner, le mari de la directrice de Shurat Hadin, Nitsana Darshan-Leitner, a déclaré à N12 que tout comme les Etats ne peuvent pas commettre d’actes de terreur et réclamer l’immunité parce qu’ils sont des agents souverains, la Chine ne devrait pas pouvoir éviter son propre échec présumé à contenir le virus. 

Le procès est intenté aux États-Unis parce que « la plupart des autres pays ont peur des implications de la puissance économique de la Chine« , a-t-il ajouté. Ces dernières années, la Chine a également commencé à investir dans l’économie d’Israël, notamment dans le nouveau port de Haïfa.

Quel montant de compensation la Chine serait-elle obligée de payer si et quand de telles poursuites sont décidées ? Selon le Daily Examiner, le chiffre pourrait s’élever à 6 milliards de dollars.  (1)

Ce procès s’ajoute aux spéculations actuelles des experts des médias, des dirigeants mondiaux et des équipes de recherche médicale sur ce qui a exactement causé la création du virus, si les autorités chinoises avaient fait tout leur possible pour le contenir et si les organismes internationaux avaient été informés à temps.

À Wuhan, où le virus s’est d’abord manifesté, il existe un laboratoire qui a mené des recherches sur les coronavirus, a rapporté le Hill. Les autorités chinoises affirment que le virus ne provient pas du laboratoire mais du marché alimentaire de la même ville et repoussent toute affirmation selon laquelle le virus serait d’origine humaine ou, pire, se propagerait par l’homme, en invoquant des théories de conspiration antichinoises. Pourtant, il est possible qu’un virus naturel ait pu se propager par l’intermédiaire d’une des chauves-souris utilisées dans le laboratoire, comme le suggèrent les services secrets britanniques dans le même rapport. 

Une autre question est de savoir si la Chine a coûté à d’autres pays des semaines précieuses, ainsi que des vies humaines, en tentant de faire taire les professionnels de la médecine qui affirment qu’il s’agit d’une épidémie massive. C’est ce qui est arrivé à feu le Dr Li Wenliang, qui est mort du virus à l’âge de 34 ans, a rapporté la BBC. 

Même si le virus est apparu comme une mutation naturelle, et qu’il n’est pas la responsabilité d’une personne ou d’un pays en particulier, un procès pourrait éclairer davantage la manière dont l’État chinois a géré cette crise sanitaire et comment sa décision a façonné les événements sur la planète.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Soued

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Note de www.nuidorient.com

(1) Selon nos calculs, la pandémie coûtera au minimum 6 trillions $

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz