Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 21 avril 2020

Coronavirus : Macron, e la nave va LREM. C’est que le monde de Macron est composé d’amateurs de plus en plus nuls. Les trois premiers mois de Macron se déroulent sans incidents notables, entre les jeux des LREM et les caprices de divas de Macron juvénile gay-friendly pour imposer la PMA-GPA pour les Loges maçonniques LGBT. Mais la situation politique fait brusquement irruption dans cet univers protégé de l’Élysée gay-friendly lorsque des Gilets jaunes sont accueillis par les tirs de LBD des éborgneurs de la Castapo.

La vérité est que Macron est responsable de l’opposition entre les privilégiés de l’Élysée gay-friendly et les pauvres Français surfiscalisés. Les sources de tensions dans le pays réel n’ont fait qu’augmenter du fait de l’incurie de Macron totalement incompétent face à la pandémie du Coronavirus. La crise et le confinement de Macron incompétent totalitaire permettent de différer le temps de procéder à la mise en cause de Macron.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

C’est ce qui finira par rapprocher les gens persécutés contre Macron et qui mettra littéralement le feu aux poudres anti-Macron. C’est que les LREM seront coulés au final, avec les soi-disant experts des comités pseudo-scientifiques ayant participé à la catastrophe du Coronavirus qui seront évacués avec eux.

L’évocation des évènements déclencheurs du naufrage du nouveau monde imaginaire et décadent de Macron est liée à l’incurie de Macron totalement incompétent face à la pandémie du Coronavirus. Il a montré toute la brutalité de la politique de répression pour le confinement des Français, sauf dans le Califat du 93.

C’est pourquoi le naufrage de Macron se terminera dans la honte et l’horreur quand le sort des autres Français restera dangereux. Déjà l’Affaire Macron : Benalla n’est pas mon amant a révélé les turpitudes de l’Élysée gay-friendly transformé en théâtre d’événements assez peu banals. C’est que la société gay-friendly, artistes et politiciens, s’apprêtait, au cours d’un quinquennat usurpé, à profiter de la République des Homards.

Les premières manifestations des Gilets jaunes vont frapper de plein fouet les insouciants profiteurs LREM des rentes de situation de l’Élysée gay-friendly. L’absence d’ordre, selon la République gay-friendly, a évolué en désordre. Le nouveau monde imaginaire de Macron gay-friendly est livré au hasard. Il n’est pas régi selon les règles de la République, en l’absence d’un sens cohérent et manifeste de la politique de Macron.

L’énigmatique nouveau monde du chaos de Macron, e la nave va LREM, a des airs de navire en train de ne plus servir à grand-chose. Avec les incohérences de Macron, tout devient alors possible, et l’ordre est sans cesse menacé par le désordre. Les efforts de certains élus pour une activité politique construite, et qui ait un sens, sont sans cesse contredits par les multiples perturbations venues de l’Élysée gay-friendly. Avec Macron, l’échec est plus fréquent que la réussite, rien n’est jamais certain, et tout peut sans cesse être remis en question. Le nouveau monde imaginaire de Macron gay-friendly est multiple et contradictoire.

L’unité affichée des socialistes LREM-GOF-LGBT n’est qu’une apparence, une mystification et une tromperie, quand la diversité immigrationniste et communautariste dans le Califat du 93 résiste à toutes les tentatives de classement pour imposer une loi unique de confinement du monde de la multiplicité ethnique, ce qui éclaire les différentes versions possibles de la catastrophe finale de la macronnerie vulgaire !

Qui aurait pu imaginer que la contamination du Charles-de-Gaulle, si proche du monde de la fiction, serait énonciatrice du naufrage de Macron ? Macron, quant à lui, est resté extérieur aux contraintes absurdes du confinement. Un Macron qui détiendrait la vérité sur ce nouveau monde du Coronavirus, lui qui disposerait de l’omniscience et qui aurait un point de vue objectif, en indiquant au téléspectateur ce qu’il doit penser de tout cela, le fait est que ce Macron-là est totalement incompétent et incapable de convaincre personne !

Face au Coronavirus, qui peut savoir ce qu’il se passe réellement ? Macron incompétent et incapable dit à tout bout de champ qu’il veut répondre aux attentes déçues des Français et qu’il n’est là que pour faire naître l’espoir et faire comprendre l’idée d’un sens changeant et inconstant dans son action qui n’existe pas.

Nathalie Guibert, Le Monde/AFP : « Des critiques reprochent aux amiraux de ne pas avoir interrompu plus tôt la mission du Charles-de-Gaulle et de ses bateaux d’escorte, à bord desquels 1 081 cas positifs au Coronavirus ont déjà été identifiés. Une contamination massive, le navire emblématique de l’armée française à l’arrêt. Le Covid-19 a atteint 54 % des équipages du porte-avions Charles-de-Gaulle et de ses bateaux d’escorte. Après des jours marqués par une communication indigente du ministère des armées, l’ampleur de la crise a été confirmée, vendredi 17 avril. À cette date, parmi les 2010 marins du groupe aéronaval testés depuis le 8 avril dans une campagne sans précédent, 1 081 cas positifs au coronavirus étaient identifiés. Sur le seul porte-avions, 500 des 1760 marins ont présenté des symptômes, 24 militaires sont hospitalisés, 8 sous oxygénothérapie, un en réanimation. L’heure est grave, car la France de Macron n’a provisoirement plus d’équipage pour son navire amiral, qui est considéré comme l’outil politique de la puissance nationale, dans la main de l’incurie de Macron incompétent, avec toute la pression que cela suppose pour ceux qui le servent. »

Le Charles-de-Gaulle, arme de la dissuasion nucléaire avec les missiles des Rafale de l’aéronavale, voit, en cette fin de mission calamiteuse, 70 % des officiers de l’état-major du Charles-de-Gaulle atteints ! Le groupe aéronaval avait quitté son port d’attache le 21 janvier. Un événement dûment médiatisé : il reprenait les opérations, après le long arrêt technique de 2018, une rénovation titanesque de plus de 1 milliard d’euros !

RR : Le Charles de Gaulle de l’INCURIE selon le Général Lecointre. Ce matin, le général Lecointre, chef d’État Major des Armées, était invité sur France inter. Des questions lui ont été posées à propos du Charles de Gaulle. Un long temps de réflexion avant chaque réponse, ce qui peut se résumer ainsi :

  • Nous avions pourtant fait pour le mieux
  • On n’avait pas pensé à ça
  • Une enquête fera toute la lumière
  • Nous en tirerons toutes les conséquences
  • La capacité de la France à se défendre reste intacte
  • plusieurs hypothèses (sont) à l’étude

Moralité : Eh bien ! On n’est pas sortis de l’auberge avec des gugusses comme ça !

Le bateau Macron-LREM tangue, il est soumis au roulis, et il va bien finir par faire naufrage !

La politique incohérente de Macron est sans cesse menacée par la catastrophe. Et la grandeur de la République des Homards est proche de sa chute ! Macron est devenu le rien, évoquant le passage de la fausse gloire au néant. Avec Macron gay-friendly, rien ne reste beau, car il reste définitivement petit. Avec lui, tout est caprice, tout est passade, comme dans la sinistre Affaire Macron : Benalla n’est pas mon amant !

Ses décisions calamiteuses ne sont jamais fixes, immuables : tout se mélange gay-friendly. Macron a bien du mal à séparer ce qui doit être dans le cadre de la République et ce qui ne doit pas l’être, car il n’est pas certain de vouloir cette délimitation à propos des turpitudes de l’Élysée gay-friendly transformé en théâtre.

Il lui est arrivé de chercher à éviter la conférence de presse, car c’était le parti pris de l’arrogance ! Et il aimerait comme Philippe une conférence de presse silencieuse où on le regarde, on lui sourit, on lui adresse de petits gestes d’amitié, on échange même des cadeaux, mais toujours sans dire un mot, après quoi chacun des journalistes collabos peut vaquer à ses affaires, alors même que le monde de Macron n’a pas de sens, et que sa politique ne détient pas de vérité définitive, car elle ne peut rien démontrer et qu’elle résiste pour une grand part à l’analyse politique. Cela se comprend, puisque la réalité de sa politique est vide de signification.

Il apparaît donc que les mots de la dernière allocution de Macron à la télé appartenant à une utopie, à un autre champ lexical que ce dont on parle, n’ont qu’un sens douteux, discutable, provisoire. Les appels à l’interprétation des téléspectateurs et des commentateurs ne conduisent qu’à se perdre toujours plus dans un dédale de significations possibles, car il y a une mystification dans l’entreprise de com’ de Macron à la télé.

Le goût de l’exagération et les mystifications de Macron dépourvues de toute sobriété comportent une profusion de délires verbaux qui correspondent à une rupture dans sa vision du réel et du Coronavirus.

C’est pourquoi le téléspectateur perçoit l’image imposée par Macron comme non vraisemblable. Le téléspectateur est alors replacé à un moment où les genres sont mal définis. En conséquence, si Macron ne s’inscrit pas dans un genre précis, le rôle qui lui sera attribué sera alors celui de L’arroseur arrosé !

Moralité : L’énigmatique monde du chaos, c’est le nouveau monde imaginaire de Macron gay-friendly.

On comprend que les journalistes protestent contre le verrouillage médiatique de l’Élysée gay-friendly transformé en théâtre de simulacres et en entreprise de propagande et de communication faussée.

Ojim : L’association de la presse présidentielle (APP), qui regroupe depuis 1928 les journalistes chargés de suivre l’actualité de la présidence de la république française, s’indigne que Macron écarte la presse lors de ses déplacements. Après la diffusion des images de Macron à Pantin qui ont montré la formation d’un attroupement juste devant le Président en pleine période de confinement, l’Élysée a franchi un pas de plus dans le verrouillage de sa communication. Dans un communiqué du jeudi 9 avril, l’APP dénonce le déplacement de Macron au Centre Hospitalier Universitaire du Kremlin-Bicêtre, sans qu’aucun journaliste n’ait été prévenu, ni présent pour couvrir l’évènement. Le collectif indique que cette visite ne revêtait pas un caractère privé, en raison de la (manipulation) des images par l’Élysée sur ses propres médias, une séquence où l’on exhibe Macron (faussement) applaudi par une partie du personnel soignant de l’établissement.

Des images immédiatement été accusées de manipulation ! Dans un article, Le Parisien rapporte :

« Ce que l’on ne voit pas sur la séquence diffusée, c’est l’invective d’une soignante« . Syndiquée CGT, elle enjoint ses collègues à applaudir (non pas Macron mais) tous les soignants engagés sur le front de la lutte contre le coronavirus, après avoir pris à partie le président de la République. Un aide-soignant ajoute :

« C’est dommage que personne n’ait eu l’idée de filmer l’intégralité de l’intervention, on a été pris au dépourvu, nous ne savions pas qu’il serait là, et il faut dire que l’on a autre chose à penser et à faire en ce moment« . Cette volonté d’occulter des informations est au cœur de ce que dénonce l’Association, précisant dans le communiqué que ces dernières semaines, à plusieurs reprises, les équipes de l’Élysée ont empêché ou interrompu des journalistes lors de prises de vues ou lors d’échanges du chef de l’État.

Face à ces pratiques (de propagande officielle), l’APP alerte sur la dégradation de la couverture des déplacements présidentiels, qu’elle juge inédite dans un tel quinquennat. « Nous assistons là à une forme de communication qui relève plus de la propagande que de l’information« , selon le journaliste politique Yoann Usaï sur CNews, qui a dit : « Macron ne veut plus de journalistes. Il a peur de quoi ? Est-ce qu’il veut cacher quelque chose ? » Une interrogation légitime qui va dans le sens de ce que dénonce l’APP qui précise que la communication (de propagande) du pouvoir ne peut tenir lieu d’information (honnête) des citoyens.

L’Association conclut son communiqué en demandant la présence systématique de journalistes lors des déplacements officiels du Chef de l’État pour assurer la plus grande transparence et l’information de tous. Des éléments constitutifs de la liberté d’informer, pilier essentiel d’une démocratie, qui est pourtant de plus en plus mise à mal (avec la volonté actuelle de Macron de cacher des informations sur son comportement).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz