Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 avril 2020

Le département d’État a averti en 2018 que le laboratoire de Wuhan qui testait les chauves-souris pour le coronavirus avait négligé les précautions de sécurité et risquait de provoquer une « nouvelle pandémie de type SRAS ».

Le Département d’État américain a fait part de ses inquiétudes concernant les problèmes de sécurité au laboratoire de recherche de Wuhan qui étudiait les coronavirus chez les animaux comme les chauves-souris il y a deux ans, avant l’apparition de l’épidémie mondiale de COVID-19 chinois, révèlent de nouveaux câbles diplomatiques.

En 2018, les États-Unis ont fait part de leurs inquiétudes concernant les problèmes de sécurité à l’Institut de virologie de Wuhan, situé près du marché des fruits de mer dont les autorités chinoises affirment que le virus est issu, révèlent des câbles obtenus par le Washington Post (1).

Si des mesures de précaution ne sont pas prises, les recherches du laboratoire pourraient déclencher une épidémie de type SRAS

Une délégation américaine conduite par Jamison Fouss, consul général à Wuhan, et Rick Switzer, conseiller de l’ambassade de Pékin pour l’environnement, la science, la technologie et la santé, avait visité le laboratoire de biosécurité de niveau 4 de Wuhan à plusieurs reprises entre janvier et mars 2018.

Ils ont exprimé leur inquiétude quant au manque de protocoles de sécurité, et à la biosécurité des recherches du laboratoire sur les coronavirus chez les animaux comme les chauves-souris, et ont averti que si des mesures de précaution n’étaient pas prises, les recherches du laboratoire pourraient déclencher une épidémie de type SRAS.

Deux câbles de mise en garde

Les membres de la délégation américaine ont renvoyé deux « câbles sensibles mais non classifiés » à Washington, DC, en demandant une aide financière pour aider le laboratoire à renforcer ses mesures de sécurité – et on nous dit que la Chine est une super-puissance qui va engouffrer les Etats-Unis…

  • Ils ont averti que l’absence de mesures de sécurité strictes dans la manipulation des virus contagieux dans le laboratoire « représentait un risque de nouvelle pandémie de type SRAS ».
  • Lors de leurs échanges avec les scientifiques du laboratoire de Wuhan, ils ont constaté que le laboratoire manquait cruellement de techniciens et d’enquêteurs correctement formés pour faire fonctionner en toute sécurité ce laboratoire à haut niveau de confinement », selon un câble daté du 19 janvier 2018.
  • Le câble était un coup de semonce. Ils suppliaient les gens de prêter attention à ce qui se passait », a déclaré un fonctionnaire américain.
  • Les câbles soutenaient que les États-Unis devraient apporter un soutien supplémentaire au laboratoire de Wuhan pour aider à contrôler la situation, mais après ces messages, aucune aide supplémentaire n’a été fournie à ces laboratoires – encore heureux !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/04/14/state-department-cables-warned-safety-issues-wuhan-lab-studying-bat-coronaviruses/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

34
0
Merci de nous apporter votre commentairex