Publié par Salem Ben Ammar le 2 avril 2020

La France doit durcir les conditions d’accès aux emplois sensibles à ses ressortissants de confession musulmane même si juridiquement c’est impossible mais il faut absolument redéfinir les critères de recrutement en prenant en compte le potentiel de danger d’un certain profil de candidats et de même que chaque fonctionnaire qui embrasse une certaine religion doit signaler sa nouvelle appartenance religieuse à sa hiérarchie.

Non pas pour être fliqué mais dans l’intérêt de la sécurité du service et des citoyens et qu’il ne se trouve pas lui-même l’objet de manipulation extérieure.

Il est déplorable que l’on arrive au stade de défiance et de méfiance envers des personnes en raison de leur croyance mais avec la multiplication des dérives de radicalisation au cœur même de la police qui ont donné lieu dans le passé à des incidents tragiques la France n’a plus le choix de ses moyens et la raison de l’Etat doit faire loi.
En l’espèce l’ennemi est à la maison et est en train de tisser sa toile d’araignée en toute impunité profitant des lois républicaines trop laxistes et dangereuses pour l’unité et la pérennité de la nation.

Ladite communauté qui n’est pas responsable des agissements terroristes et complotistes de certains de ses membres doit prendre conscience que son silence et sa propension à se défausser n’est est plus de mise et ce n’est pas en se voilant la face qu’elle va rassurer les Français sur ses véritables intentions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz