Publié par Joëlle de Paris le 20 avril 2020

Tout a commencé avec un best-seller de missionnaires en 1702 :

« Lettres édifiantes et curieuses de Chine » Ces Jésuites ont introduit dans l’imaginaire français (et en Italie) trois importations qui furent trois de leurs inventions : la Chine est dirigée par un empereur philosophe, les Chinois pratiquent une morale sans Dieu, le pays est administré par des mandarins honnêtes. La réalité de la Chine était autre : l’empereur tyrannique, la bureaucratie corrompue et le peuple confit en dévotions bouddhistes et taoïstes. (Guy Sorman – (1) »

Puis on a eu « Le Petit Livre Rouge, Citations du Président Mao Tse-Toung », best-seller du Quartier Latin

Et « Le Monde, le journal le plus franchement maoïste paraissant hors de Chine » (Guy Debord 1967) (2)

Des Unes de l’Humanité, le journal du PC (3) et à l’époque, le Parti Communiste c’était plus de 20% des électeurs

Garde Rouge, journal de l’Union des Jeunesses Communistes marxistes léninistes, 1967: 

« Sa pensée illumine le monde entier ».  Nous, marxistes-léninistes français, devons mettre en œuvre résolument le principe d’édification du Parti du président Mao, qui place au poste de commandement la réalisation de la ligne politique par une juste liaison avec l’ensemble des masses populaires (4)

«Avec le président Mao Tsé-Toung s’éteint un phare de la pensée mondiale.»

Président Valery Giscard D’Estaing, Le Monde, 9 septembre 1976

La candidate socialiste Ségolène Royal, en conférence de presse à Pékin le 9 décembre 2006 :

« J’ai rencontré un avocat qui me disait que les tribunaux chinois sont plus rapides qu’en France. Vous voyez : avant de donner des leçons aux autres pays, regardons toujours les éléments de comparaison. »

Le Quotidien du Peuple en ligne 2009 :

« Nombreux sont les savants occidentaux qui indiquent qu’en s’inspirant des modèles de développement des autres pays, la Chine a non seulement pu trouver une voie lui permettant de se développer de façon indépendante et autonome, mais fournit en même temps aux autres pays un exemple pour devenir puissant, prospère et riche. Le psychosociologue allemand Harald Welzer a indiqué que le modèle chinois pourrait même devenir un modèle exerçant une plus grande fascination que celle des modèles occidentaux, car ceux-ci, arrogants, hautains et insolents, commencent à entraver la marche et l’avance du temps. » (5) 

Mais si on n’est pas trop sensible au charme de la Chine – un capitalisme d’état appelé communisme, plus de 30 millions de morts causés par le Grand Bond de Mao entre 1959 et 1961 – et qu’en plus on a internet, on va pas se gêner pour voir si la pandémie pourrait être due à un accident de laboratoire de Wuhan…

Et le Huffington post, refusant même qu’on envisage cette possibilité, hurle immédiatement à la  » complosphère » (6)

Cherchons à comprendre ce réflexe pavlovien, puisque visiblement l’admiration indulgente pour la Chine, et son corollaire le dédain pour l’Amérique, se poursuit dans le traitement médiatique de la pandémie. 

C’est que dans sa tête, l’intelligentsia elle est encore contre la guerre au Vietnam. 

« D’une génération l’autre, une certaine intelligentsia ne se refait pas, comme s’il était essentiel de ne voir rien ou de feindre de ne voir rien, de manière à se tromper d’avenir, toujours. » (Guy Sorman) (1)

L’intelligentsia elle a cru en l’Union Soviétique jusqu’à ce qu’on lui colle sous le nez en 1974 le best-seller d’un dissident russe ayant connu le goulag de l’intérieur. Et le PC a continué malgré ça…

L’engouement tout aussi aveugle pour Mao a duré jusqu’à sa mort en 1976. Philippe Sollers le reconnait en 1977 :

« Mao a prolongé pour nous la vie de ce qu’il faut bien appeler, aujourd’hui, l’illusion marxiste ». (7)

Claude Berger écrivait dans son article dans Libération à la mort de Mao, intitulé « Suivez le guide, il est mort » : 

« Rien ne ressemble plus à un adorateur d’idole qu’un autre adorateur d’idole… C’est en plaquant des thèmes révolutionnaire sur une réalité qui n’en demandait pas tant que le maoïsme nous a touchés, a propagé une image de marque sympathique »  .

L’admiration pour la Chine est-elle la fin du marxisme, la « déstalinisation » de l’intelligentsia de gauche, comme l’écrit François Hourmant (8) ?

Pas sûr quand on lit l’analyse du Monde du film « Le jeune Karl Marx » en 2017 :

« Il y a enfin, plus largement, dans ce Jeune Karl Marx, une démonstration par l’exemple d’un combat contre l’aliénation et la fatalité. De jeunes bourgeois qui brûlent leurs vaisseaux, sacrifient leur tranquillité et leur existence en sillonnant l’Europe au nom d’un idéal d’émancipation. Des indignations, des intuitions, des analyses brillantes portant sur le logiciel du système capitaliste du XIXe siècle qui pourraient s’appliquer, sans en changer un iota, aux sociétés postindustrielles d’aujourd’hui. En un mot, la requalification assez crâne d’une pensée dévoyée par des systèmes assassins, jetée pour cette raison aux poubelles de l’Histoire, et qui, allez savoir, pourrait resservir un jour. » (9)

Quand on est obligé de voir la vérité sanglante de son idole, on passe tous ensemble à une autre idole.

On passe d’un combat à l’autre:

Les migrants remplacent les boat-people,  les jeunes-issus-de-la-diversité remplacent les masses-laborieuses, l’apartheid israélien remplace l’apartheid sud-africain, les « colons » israéliens remplacent les colons français d’Algérie, l’occupation israélienne remplace l’Occupation, la résistance palestinienne remplace la Résistance, le sionisme remplace le nazisme…

Donc, entre Trump opposé à la Chine ou l’Iran, la sympathie ira par réflexe à la Chine ou l’Iran.
Des exemples d’article :
Huffington post : « Coronavirus: Les États-Unis rejettent la faute sur la Chine, ils avaient pourtant les clés pour se préparer »
Courrier International :« États-Unis.“Virus chinois”, “kung-flu” : pour Trump, tout est la faute de Pékin »

C’est curieux comme l’intelligentsia des pays démocratiques admire le plus longtemps possible les dictateurs, et seulement ceux qui les haïssent voire les combattent (avec des soldats ou des terroristes) : Hitler, Staline, Lénine, Mao, Ché Guévara, Fidel Castro, Pol Pot, Ho Chi Min, FLN, Khomeny, Erdogan, Arafat, Mahmoud Abbas, Chavez…

A ce niveau, c’est plus de la politique, c’est pathologique :

-haine de soi ?

-fascination de la violence révolutionnaire ?

-désir de mort ?

-peur d’être rejeté par ses pairs en cas de critique ? Comme disait Jean Daniel, il est plus facile d’avoir tort avec Sartre (qui a dû soutenir une bonne moitié des dictateurs susvisés) que raison avec Raymond Aron l’empêcheur de rêver,

-peur de faire le jeu de l’Amérique en cas de critique ?

-pour les Juifs, qui étaient nombreux chez les marxistes, je vois en outre deux particularités à leur aveuglement :

  • le besoin de remplacer la foi en D.ieu de leurs pères par une autre foi,
  • l’empathie – trait de caractère encouragé chez le Juif – mais poussée jusqu’à l’absurde et contraire à la loi juive quand il s’agit d’un agresseur (10),

-pour les Chrétiens : comme l’explique Claude Berger, la révolution prolétarienne a sécularisé des idées qui leur sont familières (11)

  •  « les derniers seront les premiers » fait place à la dictature du prolétariat,
  • le binôme oppresseurs/opprimés devient colonisateurs/colonisés (puis Sionistes/Palestiniens),
  • le Jugement dernier devient le Grand Soir,
  • et le Juif … reste le Juif (déicide, maudit, capitaliste, occupant, tueur d’enfant).  

Laissons le mot de la fin à André Glucksmann :

«Mes années maoïstes me font toujours honte», 2006 :

« J’avais réglé mes comptes avec Althusser, le « pape marxiste-léniniste » de l’époque, en publiant un article au vitriol dans Les Temps modernes.
Cette poussée de fièvre « maoïste » m’a saisi juste après, porté par le désir imbécile de prolonger l’insurrection spontanée, bon enfant et volatile et le désir d’« organiser l’apocalypse », célébrée par Malraux.
Je me suis piégé moi-même : en acceptant l’étiquette contradictoire d’« anarcho-maoïste » (mariage surréaliste de la liberté absolue et de l’autorité absolue), je pactisai avec le meurtre de dizaines de millions d’hommes aux antipodes.
Rien ne sert de courir aux excuses faciles : c’est loin, je ne savais pas, on m’a trompé. L’air du temps s’y prêtait, à droite comme à gauche en effet la France officielle avait adoubé Mao. » (12)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Joëlle de Paris pour Dreuz.info.

Sources :

  • (1) Guy Sorman https://www.lefigaro.fr/debats/2006/09/08/01005-20060908ARTFIG90112-mao_ou_l_etrange_fascination_francaise_pour_le_sado_marxisme.php
  • (2) Guy Debord “Le point d’explosion de l’idéologie en Chine”. Un article publié originalement dans la revue Internationale Situationniste, no 11, octobre 1967, pp. 499-508.  http://classiques.uqac.ca/contemporains/debord_guy/point_explosion_ideologie_chine/explosion_ideologie_chine_texte.html 
  • (3) affiches l’Humanité :https://wiki.damocles.co/index.php?title=L%27Humanit%C3%A9&mobileaction=toggle_view_desktop 
  • (4) Ombres chinoises : regards de maoïstes français sur la Chine de Mao (1965-1976) Marnix Dressen Dans Matériaux pour l’histoire de notre temps 2009/2 (N° 94), pages 16 à 32 https://www.cairn.info/revue-materiaux-pour-l-histoire-de-notre-temps-2009-2-page-16.htm
  • (5) Pourquoi le « modèle chinois » fascine-t-il tellement le monde ?  http://french.peopledaily.com.cn/Horizon/6688920.html
  • (6) https://www.huffingtonpost.fr/entry/luc-montagnier-le-controverse-prix-nobel-accuse-des-biologistes-davoir-cree-le-coronavirus_fr_5e998515c5b63639081ccebc??ncid=newsltfrhpmgnews#EREC-101
  • (7) LE LIVRE NOIR DES COMPLICES https://www.jeansevillia.com/2017/12/14/livre-noir-complices/
  • (8) François Hourmant,  Le désenchantement des clercs
    https://books.openedition.org/pur/24614?lang=fr
  • (9) « Le Jeune Karl Marx » : la horde sauvage de la révolution https://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/09/26/le-jeune-karl-marx-ou-la-horde-sauvage-de-la-revolution_5191338_3476.html
  • (10) MITSVA Négative N° 293 : C’est l’interdiction qui nous a été faite d’avoir le moindre égard pour la vie d’un agresseur http://www.hassidout.org/hassidout/download/sidra_netanya/158%20Tazria.pdf
  • (11) Marx, Mahomet et l’islamo-gauchisme, Claude Berger, 2015 https://ripostelaique.com/marx-mahomet-et-lislamo-gauchisme.html
  • (12) André Glucksmann https://www.lefigaro.fr/debats/2006/09/09/01005-20060909ARTFIG90546-andre_glucksmann_mes_annees_maoistes_me_font_toujours_honte.php

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex