Publié par Magali Marc le 25 avril 2020

Le journaliste Ezra Levant a remis en question la crédibilité de la doctoresse Theresa Tam*, la première professionnelle de la santé publique du gouvernement fédéral.

Tam, qui représente le Canada au sein du Comité d’urgence de l’OMS concernant la pandémie du virus de Wuhan, donne des conseils à la ministre de la Santé.

Le 23 avril, le député conservateur Derek Sloan s’en est également pris à la doctoresse Theresa Tam, laissant entendre que Mme Tam travaille pour la Chine et non pour le Canada — des commentaires qui lui ont valu des accusations de racisme.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’intervention du 16 avril d’Ezra Levant, un chroniqueur canadien, diffuseur du Rebel News Network, un site Web canadien de commentaires politiques et sociaux (classé d’extrême droite par Wikipedia).

*********************

La principale responsable de la santé publique de Justin Trudeau – la doctoresse Theresa Tam – a-t-elle participé à la dissimulation du virus de Wuhan par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ?

Ezra Levant, lors du Ezra Levant Show (du 16 avril) a examiné la position de la Dre Tam en tant que représentante du Canada au sein du Comité d’urgence de l’OMS concernant la pandémie du virus de Wuhan.
Il a découvert que ce comité secret s’est réuni en janvier pour décider de lancer ou non une «alerte rouge» au monde concernant le virus.
Mais comment la Dre Theresa Tam a-t-elle voté ?

Ezra Levant:

« (…) la Dre Theresa Tam – l’agent de santé publique du Canada – travaille-elle pour l’Organisation mondiale de la santé contrôlée par les Chinois ? Pas seulement en tant que médecin ou bureaucrate de bas niveau.
Mme Tam est en fait l’une des sept personnes qui siègent au comité de surveillance des urgences sanitaires de l’OMS.

Ainsi, la corruption politique bien documentée de l’OMS s’est produite sous sa surveillance – alors que c’était littéralement son travail de l’arrêter. Elle a approuvé l’ingérence de la Chine ou l’a volontairement ignorée.

Ce qui est loufoque, c’est que Mme Tam fait toujours partie du comité de surveillance de l’OMS. Cela la met en conflit d’intérêts – de quel côté est-elle, de l’OMS du Canada ou de celle de la Chine ?

Sa loyauté envers l’OMS est la raison pour laquelle elle a donné des conseils si bizarres aux Canadiens – comme de dire aux Canadiens de ne pas porter de masques, ou que de fermer les frontières des pays où le virus sévit ne servirait à rien. Sa première réaction en janvier a été de traiter de «raciste» quiconque s’inquiétait à propos du virus de Wuhan.

Cela n’a aucun sens – jusqu’à ce que vous réalisiez qu’elle recevait des ordres de l’OMS sous la coupe des Chinois.

Mais maintenant la crédibilité de l’OMS elle-même est remise en cause :
Peut-on lui faire confiance ?

Comment Mme Tam peut-elle répondre à cette question alors qu’elle est l’une des sept personnes chargées de relayer les recommandations de l’OMS?

Mme Tam ne peut pas vraiment admettre qu’elle a approuvé aveuglément la corruption de l’OMS, n’est-ce pas ?

Nous devons virer Mme Tam. Si vous êtes d’accord avec moi, veuillez signer notre pétition sur cette page – et la partager avec vos amis, pour connaître la vérité sur Theresa Tam et son intolérable conflit d’intérêts.
L’officier de santé publique du Canada doit travailler pour les Canadiens – et non pour les dictatures étrangères.»

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources:

  • https://www.rebelnews.com/fire_theresa_tam?utm_campaign=el_els_theresa_tam&utm_campaign=el_els_theresa_tam&utm_medium=email&utm_medium=email&utm_source=therebel&utm_source=therebel
  • https://www.theguardian.com/world/2020/apr/18/caught-in-a-superpower-struggle-the-inside-story-of-the-whos-response-to-coronavirus
  • https://ipolitics.ca/2020/04/24/the-rebel-to-rabble-review-rebel-takes-aim-at-chief-public-health-officer-theresa-tam/
  • https://fr.wikipedia.org/wiki/Theresa_Tam

* Née à Hong Kong et éduquée en Grande Bretagne, la Dre Theresa Tam a été nommée administratrice en chef de la santé publique du Canada, le 26 juin 2017. Elle est médecin et possède une expérience en matière d’immunisation, de maladies infectieuses, de préparation aux situations d’urgence et d’initiatives de sécurité sanitaire mondiale.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

10
0
Merci de nous apporter votre commentairex