Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 12 mai 2020

Les clowns très médiocres de la caste hospitalo-universitaire qui exercent en ploutocratie macroniste corrompue et soumise au Big Pharma se prennent pour des autocrates certifiés en infectiologie anti-Raoult. C’est pourquoi le résultat du bilan du Big Pharma anti-Raoult est proprement des plus désastreux. Pour les clowns LREM très médiocres au pouvoir, la crise du Covid-19 se paye par une débâcle. Jacques Guillemain :

« En trois ans, Macron a réussi à couler la France ! Le naufrage de la France dans la crise du Covid-19 est l’œuvre de Macron. Absolument rien n’a été fait pour protéger la France et les Français. »

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Avec un tel Président incompétent, inconscient et immature, notre pays cumule tous les handicaps et tous les malheurs. L’exécutif patauge lamentablement depuis trois mois et nous mène dans les abysses. »

« Par la faute de Macron, et non pas à cause du Covid-19, la France va faire un bond en arrière, du jamais vu depuis 1945. En termes de manquements et défaillances en tous genres, Macron est un chef ! »

 Les clowns LREM très médiocres ont manifesté une incapacité à gouverner véritablement historique. Les dirigeants de la ploutocratie macroniste corrompue avaient l’occasion de manifester leur supériorité dans la crise du Covid-19, avec l’aide proclamée des élites corrompues des comités scientifiques (du nouveau monde de Macron !) grassement subventionnées par le Big Pharma. L’échec est patent et relève de Macron.

Macron, le chef de guerre médiatique dans la crise du Covid-19 a chanté les louanges de la Com’ !

Avec les financements anti-Raoult du Big Pharma, dans une France affaiblie, les clowns LREM très médiocres voyaient l’avènement d’une nouvelle ère très profitable pour des vaccins imaginaires en plus des 11 vaccins obligatoires inventés par le très riche Buzyness du couple Buzyn-Lévi au pouvoir avec Macron.

Les Français n’en peuvent plus de cette gestion de crise calamiteuse soumise au très riche Buzyness du couple Buzyn-Lévi anti-Raoult au service du Big Pharma au pouvoir avec Macron. Choqués et en colère, les Français vont se lever et crier : « Stop aux mensonges, à l’hypocrisie et au cynisme du gouvernement ! »

Les Français, injustement exposés à l’incurie de Macron et des LREM anti-masques et anti-Tests, et de la propagande anti-Raoult des comités d’experts corrompus contre les soins aux malades dans la crise du Covid-19, n’en peuvent plus de cette gestion calamiteuse de la crise contaminée par le Big Pharma.

Les Français endurent, avec l’incurie de Macron dans la crise du Covid-19, la gestion catastrophique d’un système économique, politique et social corrompu par des choix idéologiques calamiteux. C’est pourquoi le mouvement populaire doit pouvoir dès maintenant reconstruire un projet pour l’après-Macron sans attendre une sorte d’après-crise illusoire. Sans cela, les perspectives et les résultats attendus seront des plus sombres.

Le quotidien du médecin : Un traitement efficace contre Covid-19 existe ! Les médecins généralistes complètement exclus d’un épisode de grippe qui les concernait en tout premier lieu se manifestent bien tard… Pourquoi ? Deux études vont clore la polémique Raoult, estime un microbiologiste. À rebours de l’inquiétude ambiante, le Dr Claude Escarguel, microbiologiste, ancien collaborateur de Didier Raoult, qui fut responsable du laboratoire de l’Institut de pédiatrie de Marseille, annonce un déconfinement sécurisé.

Cet optimisme provient des résultats de deux études récentes, chinoises et dans le Grand Est, sur l’association azithromycine-hydroxy-chloroquine. Le quotidien du médecin insiste sur l’azithromycine utile pour prévenir les complications pulmonaires. Les médecins de ville seraient-ils plus efficaces que les experts des télés (corrompus par le Big Pharma et la propagande pro-Macron) pour trouver la solution ? L’examen attentif de la dernière étude chinoise et de la compilation des résultats obtenus par 4 médecins généralistes du grand Est sur une cohorte de 700 malades (le même nombre que l’essai Discovery qui n’a retenu que des malades gravement atteints) va clore la polémique entretenue contre le Pr Raoult par les persifleurs parisiens des télés et enfin permettre d’avoir un traitement efficace à la portée de tous pour vivre un déconfinement sécurisé.

Oui l’hydroxy-chloroquine est utile dans le traitement du Covid19 selon la phase d’évolution de la maladie : notamment à titre curatif dans la phase 2 de la maladie lors de l’orage citokinique. Si elle est utile à titre préventif avec l’azithromycine en début de traitement, on sait depuis les observations des médecins de l’Est que la baisse de la mortalité (de 50 %) est obtenue dans le protocole du Pr Raoult par l’association avec l’azithromycine. Elle est due à cette dernière molécule (autant sinon) plus qu’à l’hydroxy-chloroquine seule.

L’azithromycine joue un rôle capital dans l’action préventive des complications pulmonaires liées à l’infection par le coronavirus et elle évite la majorité des hospitalisations et 90 % des décès ! Le nom des médecins du grand Est et les résultats ne peuvent être divulgués car ces derniers ont reçu (par courrier) des menaces du conseil de l’Ordre des médecins et de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) !

Que révèlent ces résultats ? Que le traitement par la seule azithromycine sur une période de 10 à 14 jours (comme dans le traitement de toutes les pneumopathies atypiques), dès les premiers symptômes, permet de diviser par 4 le nombre de patients nécessitant une hospitalisation (moins de 4 % versus 15 % sur les statistiques nationales de malades non traités). Le protocole du Pr Raoult (la bithérapie azithromycine- hydroxy-chloroquine) permettait un gain très important dans la prévention des complications, et de sauver 50 % de malades, selon les chiffres officiels de mortalité, pour 100 000 habitants, entre Marseille et Lyon.

Pour le Huffingtonpost de gauche et AFP pro-Macron : L’étude Discovery a pris du retard. Discovery, destiné à trouver un traitement efficace (contre le Pr Raoult) tarde à se déployer hors de France en Europe en raison de « difficultés réglementaires » (imaginaires), a expliqué Florence Ader qui pilote l’ambitieux projet (du Big Pharma anti-Raoult). Cet essai coordonné par l’Inserm, pour tester quatre traitements déjà existants, dont la controversée hydroxy-chloroquine, projette d’inclure 3 200 patients atteints d’une forme grave de Covid-19 !

Et cela, avec des malades graves hospitalisés dans au moins sept pays européens. Mais Discovery compte seulement 740 malades graves dans 30 hôpitaux, dont un seul hors de France, au Luxembourg ! Toutefois le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et la Belgique qui voulaient participer à l’étude ont renoncé.

Le coût de 4.500 à 5.000 euros pour chaque malade grave inclus dans l’étude est un vrai problème, en plus des questions de responsabilité et de déontologie pour justifier des études anti-Raoult bidonnées.

Sciences et Avenir a dénoncé le bal des hypocrites : Le comité de surveillance d’essais menés avec un médicament, le tocilizumab, dans les hôpitaux de Paris, a démissionné. Alors que l’AP-HP avait annoncé l’efficacité du traitement contre le Covid-19, les experts du comité parlent d’une étude entachée de nombreux dysfonctionnements. Le comité de surveillance d’essais menés dans les hôpitaux de Paris (AP-HP) contre le Covid-19 a démissionné suite à un vif désaccord sur la communication de résultats préliminaires, présentés comme positifs, concernant un médicament, le tocilizumab, a indiqué le 6 mai l’AP-HP.

Cette démission collective publiée par le Canard enchaîné révèle de nombreux dysfonctionnements : « Pour ces experts, il était trop tôt pour tirer des conclusions et annoncer des résultats positifs, alors que la conduite de cette étude est entachée de nombreux dysfonctionnements tels que des changements de critères en cours de route« . Le Canard enchaîné cite un mail adressé le 27 avril par ces experts indépendants au directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch. Dans un communiqué, l’AP-HP confirme cette démission.

Le Nouvel Obs : Le tocilizumab efficace sur les cas graves de Covid-19 ? Des experts de l’AP-HP en doutent et démissionnent, suite à un vif désaccord sur la publication de l’étude énonçant l’efficacité sur les malades en état grave alors que la conduite de cette étude est entachée de nombreux dysfonctionnements.

Libération : Une grosse claque ! Tocilizumab : l’essai clinique de l’AP-HP caviardé, brisé, mais libéré !

Alain de Peretti : Discovery : fiasco du projet anti-Raoult, énorme scandale en vue ! Les promoteurs de l’essai Discovery destiné à tester les différents traitements du COVID-19 ont ajouté in extremis un bras sur la chloroquine, projet pour la propagande anti-Raoult, biaisant le test car ce protocole inclut l’azytromycine en association. Le Monde du 1er mai soulève un coin du voile sans en tirer les conclusions, à la manière vicieuse de ce quotidien de gauche pro-Macron : titre trompeur, exposé imprécis sans conclusion, publié un jour de faible lectorat. Cela permet de dire que Le Monde en a parlé en étendant un rideau de fumée. Discovery est entaché de tares qui menacent la crédibilité de la recherche française qui sera emportée avec Macron dans la débâcle politico-médiatique. Le Gouvernement avait sélectionné sept pays européens pour inclure un total de 3 200 patients, total qui eût été significatif (et comparable à celui étudié à l’IHU de Marseille, ce qui était le but). Or, 5 semaines après l’ouverture des essais (le 22 mars) seul le Luxembourg a envoyé 1 unique malade sur les 60 demandés, et le dernier jour ! Discovery est un désaveu unanime. Le terme européen est usurpé, comme pour cacher que l’unique maître d’œuvre est l’Inserm (et l’ancien directeur Yves Lévy) dont on connaît l’opposition quasi (fanatique) à Didier Raoult. Discovery c’est la vanité des donneurs de leçons anti-Raoult !

L’équipe de Discovery se prétendait plus fiable que l’équipe du meilleur expert mondial et de tous les pays où la chloroquine est autorisée. Discovery accuse l’Espagne, l’Italie et l’OMS d’avoir préféré des critères méthodologiques moins contraignants. Xavier Lescure, infectiologue à l’hôpital Bichat, affirme que certains patients refusent d’être enrôlés dans l’essai Discovery parce qu’ils ne veulent que de l’hydroxy-chloroquine.

Évidemment, ils ne veulent pas servir de cobaye ! Selon J-F Bergmann, cette attitude concernerait 4 malades sur 6 dans les hôpitaux, contre le populisme médical qui ralentit l’émergence de la vérité officielle !

Quoi qu’il en soit, le projet Discovery anti-Raoult est d’ores et déjà un échec de Macron retentissant ! Les initiateurs de Discovery ont commis l’imprudence de promettre, en pleine crise polémique, ses résultats dans les 15 jours pour des raisons d’aveuglement idéologique pour faire avaler le retrait de la chloroquine. Or, ce délai était impossible à respecter : c’était prendre les Français et tous les généralistes pour des cons.

Et cela avec la complicité des chercheurs (et du Big Pharma) qui eux savaient. Quoi de pire, pour alimenter le complotisme ambiant, que cette connivence entre les élites, face au protocole du Pr Raoult !

Discovery va dans le mur contre sa cible, l’étude du Pr Raoult que Discovery voulait disqualifier !

Discovery justifie son crash de la façon la plus éculée et démagogue en attribuant la faute à l’Europe. Le Monde de gauche pro-Macron met ce mensonge en titre, c’est bien dans sa manière tordue. L’Inserm a annoncé un projet européen pour le faire financer par des fonds européens alors que ce n’était que le sien.

Il s’agissait essentiellement de disqualifier le protocole Raoult soi-disant non conforme aux standards scientifiques. Toute la recherche française a couvert l’escroquerie fondamentale de Discovery : ne pas tester la bithérapie du Pr Raoult efficace en début d’infection dépistée par des Tests refusés par Macron ! Discovery cumule les trucages. Pas un seul chercheur en France pour dénoncer ces sabotages grossiers ! Ni la presse servile pro-Macron, alliée des politiciens médiocres et corrompus, avant de disparaître dans le naufrage.

Il est urgent que les chercheurs français se démarquent publiquement de Discovery ! Si le Pr Raoult était un faussaire, le scandale serait réel, mais ne toucherait que peu de malades. Mais si le Pr Raoult a raison, c’est l’Inserm, l’AP-HP, des CHU, et la recherche médicale française qui seront décrédibilisés. La récession économique liée au confinement aveugle et le grand nombre de morts seront dévastateurs pour le mandat de Macron. Cet épisode piteux justifierait à lui seul un recours judiciaire. Si on ajoute le scandale des masques, des tests, et des mensonges officiels, l’addition risque d’être salée ! (adapté de Alain de Peretti)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz