Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 mai 2020
Bougie de prière à l’effigie du gouverneur Cuomo

A force de décisions catastrophiques, le gouverneur de New-York a battu tous les records : 27 000 morts dans son Etat, 1 388 par million d’habitants. Deux fois plus que les pires résultats européens.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

1 388 morts par million d’habitants, c’est comme si la France avait 90 000 morts. Et Andrew Cuomo, le gouverneur de New-York responsable de ce carnage, est quotidiennement salué par les médias pour sa gestion « exemplaire » de la pandémie.

Sur quelle planète où la réalité n’a pas d’importance vivent-ils ?

Le sujet brûlant du nombre de morts du coronavirus chinois fera partie de la bataille électorale. Les médias le savent, et ils sont déjà en train de préparer un narratif mensonger, cachant les chiffres des uns (Le parti Démocrate et ses relais médiatiques espèrent remplacer Biden qui perd les pédales par Andrew Cuomo), présentant ceux de Trump sous l’angle le plus défavorable possible (par exemple, en montrant les chiffres bruts alors qu’ils n’ont de sens qu’exprimés par million d’habitants).

  • Au début du mois de mars, les journalistes ont dit : « Avec 5,7 %, les États-Unis ont actuellement le taux de mortalité le plus élevé au monde pour le nouveau coronavirus, contre une moyenne mondiale de 3,4 %. »
  • Puis ils ont déclaré : « Les États-Unis comptent 32,43 % des cas du monde entier alors qu’ils ne comptent que 4,25 % des habitants de la planète. C’est-à-dire 7,64 fois plus de cas dans le monde que le pourcentage d’habitants ».
  • Mais ils n’ont jamais dit que l’Etat de New-York et son voisin le New Jersey totalisent à eux seuls la moitié des cas de toute l’Amérique, car ils ne veulent pas montrer du doigt deux Etats Démocrates.
  • Et ils n’ont jamais mentionné que l’Europe a deux fois plus de morts que lest Etats-Unis pour une population plus nombreuse d’un tiers.

Depuis le début de la crise du coronavirus, des éléments de la droite remettent en cause le nombre de morts annoncé. Des soupçons pèsent sur les hôpitaux, qui reçoivent une aide de l’Etat fédéral pour les patients atteints du coronavirus, et pourraient pour certains, être tentés de cocher la case coronavirus pour des patients contaminés, mais en phase terminale d’une autre maladie et décèdent.

Mais ceci n’excuse pas l’insensé culte de la personnalité autour d’Andrew Cuomo, qui a tué des personnes âgées en forçant les hospices de vieillards de l’Etat à accueillir des personnes contaminées, avant de s’excuser de cette petite erreur (1).

Culte de la personnalité autour de Cuomo

Un homme politique a-t-il déjà présidé à une débâcle pire que celle de Cuomo à New York dans la lutte contre le Covid 19 ? Cherchez, vous ne trouverez pas. Même Emmanuel Macron, considéré comme incompétent par une majorité de Français dans sa gestion du coronavirus chinois, n’a pas réussi à tuer autant de personnes que Cuomo. Et pourtant, entre les masques interdits, les frontières ouvertes, les petits vieux refusés dans les hôpitaux et priés d’aller mourir chez eux, il a tout fait.

Maintenant, cherchez encore, et dites-moi quel politicien a été aussi généreusement félicité pour son plan de lutte contre le virus.

  • La performance quotidienne de Cuomo devant les caméras, accueillie comme des paroles d’Evangile, avec des Oh! et des Ah! médiatiques qui ont renforcé les spéculations sur le fait que le gouverneur remplacera Joe Biden dans la course à la présidence en novembre.
  • « Il fait ce que tout président devrait faire », a déclaré Robert de Niro dans l’émission The Late Show de Stephen Colbert.
  • Il a eu droit à la couverture du magazine Rolling Stone (3).
  • Vous pouvez même acheter des goodies « Cuomo » – il y en a plus de 3 000 sur Etsy (3), y compris des chaussettes ornées du visage du gouverneur, des tasses à café, et même des bougies de prière !

Le culte de la personnalité qui s’est développé autour du gouverneur de New York – État le plus durement touché de la nation et le plus touché au monde – les terribles résultats que ce gouverneur a supervisés contrastent si fortement avec l’adulation qu’il a reçue, qu’il est impossible de voir ce phénomène comme autre chose qu’un syndrome de Stockholm.

  1. https://www.washingtonexaminer.com/opinion/andrew-cuomo-admit-your-nursing-home-policy-killed-seniors
  2. https://www.rollingstone.com/politics/politics-features/andrew-cuomo-new-york-coronavirus-982087/
  3. https://www.etsy.com/search?q=andrew%20cuomo

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz