Publié par Dreuz Info le 16 mai 2020

Après avoir massivement alimenté les banques de sang de New York, les survivants juifs orthodoxes de COVID-19 commencent à affluer dans le Delaware, à Philadelphie, pour donner du plasma.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les juifs orthodoxes de New York représentent la moitié de tous les donneurs de plasma américains qui se portent volontaires pour donner leur sang afin d’aider les patients atteints de coronavirus à se rétablir, a déclaré un expert médical cité par le Daily Mail.

Le Dr Michael Joyner, de la clinique Mayo, a déclaré au New York Times que plus de 5 000 patients atteints de coronavirus guéris aux États-Unis ont donné du plasma pour aider d’autres patients, mais « le groupe le plus important est de loin celui de nos amis [juifs] orthodoxes de New York ».

« La communauté juive a pris une tragédie et l’a transformée en une superpuissance »

Selon le Times, depuis le 4 avril, plus de 12 000 juifs orthodoxes de New York ont adhéré à l’un des nombreux programmes communautaires de don de plasma, et les organisateurs s’attendent à ce que ce nombre atteigne 30 000 dans un avenir proche.

Le Dr Shmuel Shoham, qui dirige une étude sur le plasma comme traitement préventif pour les personnes exposées au COVID-19 à l’université John Hopkins, a déclaré au Times que la communauté orthodoxe « fait preuve d’une efficacité bien supérieure » en matière de don de plasma. « La communauté juive a pris une tragédie et l’a transformée en une superpuissance ».

Avrohom Weinstock, qui a organisé une collecte à travers Agudath Israël, a déclaré au Times que les rabbins ont autorisé leurs communautés à se rendre en voiture dans les banques de sang même le Shabbat (le Shabbat, la loi juive interdit de conduire. Peu le savent cependant, il y a une exception : et c’est pour sauver une vie, un cas où la loi juive interdit de respecter le shabbat), si c’est la seule heure de rendez-vous disponible, afin de sauver autant de vies que possible.

Traditionnellement, culturellement, le judaïsme accorde une importance suprême à la valeur des vies et au fait de sauver des vies, et il permet de transgresser presque tous les commandements si la transgression permet de sauver une vie.

D’un point de vue moral et religieux, nous avons l’obligation de faire tout ce que nous pouvons », a expliqué M. Weinstock.

« Si nous découvrons plus tard que nous avons sauvé 50 vies ou 100 vies ou 20 vies, quel que soit le chiffre, cela vaut la peine de faire tous les efforts possibles, à chaque instant.

Je pense que cela vient de notre éducation et de la façon dont nous sommes élevés, l’idée de la gentillesse, ou chesed, comme étant l’un des fondements de ce sur quoi le monde est construit et comment il est soutenu ».

Mordy Serle, un avocat juif orthodoxe, était l’un d’entre eux, voyageant de Brooklyn à la Pennsylvanie le mois dernier pour donner du sang. Il a également contribué à l’organisation des dons.

« Il n’y a probablement jamais eu autant de Hassidim [ultra-religieux] à Bethléem, en Pennsylvanie, dans toute l’histoire du monde, et les voilà qui arrivent littéralement pour sauver des vies », a déclaré Serle au Times.

« Nous considérons cela comme un don que nous avons récupéré, parce que beaucoup de gens dans notre communauté ne se sont pas rétablis. Et pour nous, un cadeau n’est pas quelque chose dont on peut se réjouir et dont on peut parler, c’est un cadeau que nous devons utiliser ».

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source : http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/280172

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz