Publié par Gaia - Dreuz le 16 mai 2020

Source : Liguedefensejuive

Qui a tué Mireille Knoll ? La vieille dame a-t-elle été tuée en raison de sa religion ? Après deux ans d’enquête compliquée, le parquet de Paris vient de prendre ses réquisitions, très attendues par les proches de la victime.

Selon nos informations, le ministère public demande un procès aux assises pour les deux suspects, Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus, pour « homicide volontaire » aggravé par deux circonstances : sur personne vulnérable et à raison de la religion de la victime. Le parquet estime donc que la thèse d’un crime antisémite – Mireille Knoll fut une survivante de la rafle du Vel d’Hiv – doit être retenue. Depuis le début de l’instruction, les deux suspects se rejettent la paternité des coups de couteau mortels. L’un comme l’autre conteste être animé par une haine antisémite. Les faits avaient été commis dans l’appartement de Mireille Knoll en mars 2018 dans le XIe arrondissement de Paris.

Source :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/meurtre-de-mireille-knoll-le-parquet-demande-un-proces-pour-crime-antisemite-14-05-2020-8317296.php

Ce sont désormais aux juges d’instruction de décider le renvoi, ou non, de ces suspects devant une cour d’assises sous cette qualification pénale.

Toujours selon les informations, recueillies par franceinfo, le parquet a également retenu le caractère antisémite du meurtre de cette femme âgée et handicapée de 85 ans. La question de l’antisémitisme du crime avait suscité l’émoi de la communauté juive à l’époque. Plusieurs « marches blanches » avaient été organisées. Le président de la République Emmanuel Macron avait déclaré « Mireille Knoll avait été tuée parce que juive ».

Une troisième personne mise en examen dans l’affaire est accusée d’avoir altéré ou détruit des preuves. Le corps de Mireille Knoll, atteinte de la maladie de Parkinson, avait été trouvé lardé de 11 coups de couteau et partiellement carbonisé dans son appartement d’une HLM dans l’est parisien. Deux hommes, le fils d’une voisine et un marginal, qui se rejettent la responsabilité du crime, ont été mis en examen au cours de l’enquête. Le parquet de Paris n’exclut pas que les suspects aient porté ces coups à tour de rôle.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz