Publié par Joëlle de Paris le 18 mai 2020

Quand j’ai lu cette déclaration de l’ambassadeur américain en Israël, je me suis dit « Ma petite Joëlle de Paris, c’est un article pour toi ! »

Tombeau des Patriarches (Méarat HaMa’hpéla) à Hébron en Judée à 30km de Jérusalem, entouré du mur construit par le roi Hérode au 1er siècle (le bas ressemble au Kotel de Jérusalem) devenu église, mosquée d’où les minarets, au gré des conquêtes byzantine, arabe ou croisée:

2ème lieu saint après le Mont du Temple pour les Juifs du monde entier

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Hébron, Shiloh, Beit El, Ariel, ce ne sont pas des endroits que les gens évoquent. Même les gens qui évoquent le Gush et Maaleh Adumim, dont vous pourriez même demander à une administration démocratique de parler de la possibilité (je suppose qu’il a voulu dire qu’une démocratie pourrait s’en séparer), mais personne n’a jamais parlé du centre biblique d’Israël. Et en partie parce que nous ne comprenions pas son importance pour Israël. Il est déraisonnable de demander à Israël de l’abandonner. Ce serait comme demander aux États-Unis d’abandonner la statue de La liberté.  » (1)

Hébron est la racine de l’histoire juive il y a près de quatre mille ans, comme Beth El où Abraham et Jacob ont construit un autel, Bethléhem où est enterrée Rachel, Sichem où est enterré Joseph, le mont du Temple à Jérusalem, Shilo

Pendant 4000 ans, jamais les Juifs n’ont oublié Hébron: chassés, vendus comme esclaves, persécutés, massacrés, ils y sont restés ou y sont revenus : alors colons ?

Israël ne peut se séparer de ses racines bibliques sans perdre sa légitimité aux yeux des Juifs et des Nations, c’est pourquoi un état palestinien (en plus de Gaza) a peu de chance de voir le jour.

Israël, c’est quelques millions de Juifs entourés de centaines de millions d’Arabes qui n’en veulent pas, Hébron c’est quelques centaines de Juifs entourés de milliers d’Arabes qui n’en veulent pas.

Moralité la présence d’un Juif est une provocation !

Comme vous allez le voir, les Nations ont toujours essayé de prendre la Judée et la Samarie aux Juifs (Les villes modernes de Tel Aviv ou Eilat sont moins demandées)

Vers – 1850 : pour y enterrer sa femme Sarah, Abraham achète le terrain contenant le caveau de Makhpéla en face de Hébron, en présence « de tous ceux qui étaient venus à la porte de la ville » (Genèse 23, 17-19) c’est-à-dire devant de nombreux témoins. C’est probablement le 1er titre de propriété au monde qui mentionne l’acheteur, le vendeur, le prix très élevé payé comptant.

Eloné Mamré, le chêne d’Abraham ( il est bien âgé de plusieurs milliers d’années)  

Le Talmud indique « La ville s’appelle Kiryat Ha’Arba, la ville de quatre, car c’est la ville des quatre couples enterrés là-bas: Adam et Eve [on dit que c’est l’entrée – pour eux plutôt la sortie – du Jardin d’Eden], Abraham et Sarah, Isaac et Rébecca, et Jacob et Léa. » (Eruvin p.53a)  

Vers – 1300 : Hébron joue un rôle lors de la faute des Explorateurs, ces représentants des 12 tribus dans le désert, dont 10 ont médit de la terre d’Israël parce qu’ils avaient peur d’y aller, une des fautes bibliques les plus durement sanctionnées :

«  Vos cadavres resteront dans ce désert, vous tous qui avez été dénombrés, tous tant que vous êtes, âgés de vingt ans et au-delà, qui avez murmuré contre moi! Jamais vous n’entrerez, vous, dans ce pays où j’avais solennellement promis de vous établir! II n’y aura d’exception que pour Caleb, fils de Yefounné, et Josué, fils de Noun.» (Nombres, 14, 29-30)

Caleb, l’Explorateur représentant la tribu de Yéhuda «a été se prosterner sur les tombes des Patriarches et prier pour ne pas subir la (mauvaise) influence de ses collègues ».  (Rachi sur Nombres 13,22)

Caleb n’a pas médit de la terre d’Israël « C’est pourquoi, Hébron est resté, jusqu’à ce jour, le partage de Caleb, fils de Yefounné, le Kenizzéen, en récompense de sa fidélité à l’Éternel, Dieu d’Israël. » (Josué, 14, 14)

La Bible, qui cite 63 fois Hébron, affirme au moins 7 fois que Hébron est donné à Caleb : Deutéronome, 1, 36, Josué, 14, 14,   Josué, 15, 13, Josué, 21, 11-12, Juges, 1, 20, Chroniques 1, 6, 40-41

Vers -1245 : la tribu de Juda (Yehuda en hébreu) reçoit la Judée (Yehuda en Hébreu) lors de l’attribution des terres à l’arrivée en Israël après la sortie d’Egypte et Juif signifie Judéen

Vers -1000 : David est sacré roi d’Israël à Hébron (Samuel 2, 5, 3)

Vers -930 : A la mort du roi Salomon, le royaume est divisé :

  • le royaume de Yéhuda : territoire des tribus de Yehuda  et Benjamin, avec pour capitale Hébron puis Jérusalem.
  • le royaume d’Israël : territoire des dix autres tribus avec pour capitale Samarie, qui devinrent idolâtres

Sceau LMLK découvert en Judée fin VIIIe – début VIIe siècle av. J.-C. portant les lettres hébraïques חבר pour HeVRoN

Vers – 700, après avoir envahi le royaume d’Israël « Le roi d’Assyrie amena des gens de Babylone, de Ceuta, d’Ave, de Hamat et de Sefarvayim et les établit dans les villes de la Samarie pour remplacer les Israélites » (Prophètes, Rois 2, 17, 23-24), ce sont les 10 tribus perdues d’Israël et ce sont les Samaritains, non juifs que les Chrétiens connaissent bien.

Vers -550, après la destruction du Premier Temple par les Babyloniens en – 587 « Ainsi parle Cyrus, roi de Perse: L’Eternel, Dieu du ciel, m’a mis entre les mains tous les royaumes de la terre, et c’est lui qui m’a donné mission de lui bâtir un temple à Jérusalem, qui est en Judée. S’il est parmi vous quelqu’un qui appartienne à son peuple, que l’Eternel, son Dieu, soit avec lui, pour qu’il monte!… » (Hagiographes – Chroniques 2, 36,23)

C’est le dernier verset de la Bible et la déclaration Balfour des Nations de l’époque

Vers -550 : les Samaritains, mécontents de voir les Juifs revenir en Judée reconstruire le Temple sans eux, envoient le très riche Aman à Suze auprès du puissant empereur perse Assuérus pour demander l’autorisation de massacrer tous les Juifs (la fête de Pourim commémore l’échec du génocide)

– 135 : après la révolte ratée de Bar Kochba contre l’occupant romain, des milliers de juifs capturés par les Romains sont vendus au marché aux esclaves d’Elone Mamré à Hébron, si nombreux qu’on pouvait acheter un esclave juif pour le prix d’une ration d’avoine

L’empereur Adrien y installe aussi un temple païen (2)

Entre 400 et 600 : le Talmud rapporte les parole d’un maître du Talmud « Rabbi Yehuda bar Simon a dit: c’est l’un des trois endroits que les Nations du monde ne peuvent pas contester à Israël en disant « Ceci est un bien volé entre vos mains ». Ce sont la grotte de la Machpela, le Saint Temple et la tombe de Yosef. »  (Midrash Berechit Rabba 79-7)  Allez dire ça à l’Unesco !!!

1267 : le sultan mamelouk interdit aux Juifs d’approcher du Tombeau des Patriaches et de monter au-delà de la Septième Marche de l’escalier extérieur.  

1267 : le célèbre rabbin Ramban (1194-1270)  écrit à son fils : « Ensuite, je suis allé à Hébron pour Souccot. Je suis allé dans la ville des tombes de nos Pères pour me prosterner devant eux et y acheter une tombe pour moi.  » (3)

1540 : fondation de la Synagogue Abraham Avinou (notre père) à Hébron

16ème et 17ème siècle : « La plupart des habitants arabes d’Hébron sont des descendants de groupes bédouins arrivés de Transjordanie au xvie et xviie siècles » : ce n’est pas Dreuz qui le dit c’est Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27H%C3%A9bron_(1929)

19ème siècle : des Loubavitch commencent à habiter à Hébron, la Rebbetzin Menouha Rachel Shneerson-Slonim (1798-1888), petite fille du premier rabbi de Loubavitch quitte la Russie pour Hébron où sa maison  Beit Shneerson, existe toujours. Ses descendants ont presque tous été massacrés en 1929

1885 : récit de l’écrivain français Pierre LOTI à Hébron:

« Et, ce soir, de pauvres pèlerins israélites sont là, prosternés, allongeant le cou comme des renards qui se terrent, pour essayer d’appuyer leurs lèvres sur le tombeau de l’ancêtre, tandis que des enfants arabes, charmants et moqueurs, qui ont leurs entrées dans l’enclos, les regardent avec un sourire de haut dédain. Les parois et les abords de ce trou ont été frottés depuis des siècles par tant de mains, tant de têtes, tant de cheveux, qu’ils ont pris un poli luisant et gras..» (4)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:The_Life_of_the_Jews_in_Palestine_-Hebron_segment(1913).webm : Juifs priant sous la 7ème Marche du Tombeau des Patriarches (fin du film documentaire, 1913).

1929 : pogrom dans le ghetto de Hébron en Palestine britannique, une foule d’Arabes armés de gourdins, de haches et de couteaux égorgent, violent mutilent, torturent, tuant 67 juifs, et saccagent les magasins et habitations juives, les Juifs doivent quitter Hébron

 Synagogue Abraham Avinou saccagée

1941 : les Musulmans, mécontents de voir les Juifs revenir en Judée, délèguent le très riche grand Mufti de Jérusalem Al Husseini à Berlin auprès du puissant Führer Hitler pour demander l’autorisation de massacrer tous les Juifs (ce qu’aurait fait la légion arabe en cas de succès de Rommel en Afrique du Nord)  (5)

1947 : l’ONU attribue Hébron à l’état arabe et le dernier juif doit quitter Hébron

Entre 1948 et 1967, l’envahisseur jordanien de cet état arabe mort-né interdit aux Juifs de vivre à Hébron, de prier au Tombeau des Patriarches, et détruit les preuves de présence juive : le quartier juif est remplacé par un marché, une décharge et des latrines, la synagogue Avraham Avinou par une étable.

Juin 1967: Guerre des Six Jours, le Rav Shlomo Goren, grand rabbin de l’armée israélienne, est le 1er juif depuis 700 ans à franchir la 7ème marche du Tombeau. Les Israéliens détruisent l’escalier après un attentat à la grenade blessant 47 juifs. Encore aujourd’hui les Juifs prient dehors, à l’emplacement de l’escalier, pendant les jours réservés au culte musulman: drôles d’occupants…

Depuis, des juifs religieux essayent de s’installer à Hébron et ses alentours, malgré l’opposition du gouvernement israélien et de la Cour suprême israélienne, qui oscillent entre expulsion et protection militaire

1970 : David ben Gourion, ancien Premier ministre socialiste d’Israël écrit : « L’histoire hébraïque commence à Hébron » « Trois villes occupent une place grande et unique dans l’histoire ancienne de notre peuple: Sichem, Hébron et Jérusalem. » « …et nous ferons une grande et terrible erreur si nous ne parvenons pas à nous implanter à Hébron, voisin et prédécesseur de Jérusalem, avec une grande implantation juive, en constante croissance et expansion, très bientôt.» (6)

1975 : la Loubavitch Sarah Nachshon enterre son bébé Abraham au cimetière juif d’Hébron malgré la police israélienne. Aucun juif n’y avait été enterré depuis le pogrom de 1929 : “Il y a des milliers d’années, Abraham a enterré Sarah dans le Caveau des Patriarches, acquérant ainsi Hébron. Aujourd’hui, moi Sarah, je t’enterre, toi Abraham, dans l’ancien cimetière d’Hébron, et ainsi Hébron est acquis de nos jours. (7)

Synagogue Avraham Avinou reconstruite en 1976

1980 : des terroristes de l’OLP tuent 6 Juifs à leur sortie du Caveau des Patriarches

1983 : un terroriste palestinien tue au couteau un étudiant de 19 ans d’une école talmudique dans le marché d’Hébron.

1994 : Baruch Goldstein, juif orthodoxe d’origine américaine, massacre 29 musulmans et en blesse 125 dans la partie mosquée du Tombeau.  

1996/1997 : accords entre l’Autorité palestinienne et le gouvernement israélien :

  • La ville d’Hébron est divisée en deux zones.  Encore aujourd’hui, peu de Juifs osent visiter le petit quartier juif de Hébron, dangereux d’accès
  • Le Caveau des Patriarches est divisé à 81% en mosquées et à 19% en synagogues, les mausolées sont cadenassés, encore aujourd’hui les Juifs n’ont le droit de toucher les tombeaux que les jours de fêtes juives… drôles d’occupants… (8)

2001 : un terroriste abat le bébé Shalhevet Pass 

2010 : L’Unesco commence à déjudaïser Hébron, ainsi que le Mont du Temple et le Tombeau de Rachel à Bethléhem, Le descriptif évoque une mosquée mamelouke :

  • « L’utilisation d’une pierre calcaire locale a marqué la construction de la vieille ville d’Hébron/Al-Khalil au cours de la période mamelouke, entre 1250 et 1517. Le centre d’intérêt de la ville était le site de la mosquée Al-Ibrahim/le tombeau des Patriarches, dont les édifices se trouvent dans l’enceinte construite au ier siècle de notre ère pour protéger les tombes du patriarche Abraham/Ibrahim et de sa famille. Ce lieu devint un site de pèlerinage pour les trois religions monothéistes : judaïsme, christianisme et islam.»  
  • Ordre du jour Palestine occupée : « B. Les deux sites palestiniens d’Al-Haram Al-Ibrahimi/Tombeau des Patriarches à Al-Khalil/Hébron et de la Mosquée Bilal bin Rabah/Tombe de Rachel à Bethléem » (9)

2011 : des Palestiniens jettent des pierres sur une voiture, l’accident tue Asher Palmer et son fils Yonatan, 1 an

2014 : trois membres du Hamas de Hébron kidnappent et tuent 3 adolescents Gil-Ad Shaer, Naftali Fraenkel, et Eyal Yifrach

2016 : un Palestinien tue au couteau une fillette de 13 ans   

2020 : Israël valide l’installation d’un ascenseur pour accéder au Tombeau, l’Autorité palestinienne s’élève contre « l’exploitation raciste la plus infâme de la préoccupation du monde et des Palestiniens avec la pandémie pour avancer ce plan d’expansion colonialiste. »  (10)

Futur ascenseur et accès pour handicapés au Tombeau des Patriarches

2020 : Israël souhaite annexer des parties de Judée habitées par des Juifs, avec l’accord des USA, car au bout d’un moment, il faut admettre l’échec des accords « de paix » d’Oslo de 1993

2020: Sondage auprès des citoyens israéliens (donc juifs et arabes) :

« 5. L’accord de coalition signé entre le Likoud et Kakhol-Lavan stipule qu’après discussion entre Netanyahu et Gantz, un plan coordonné avec les USA qui exercera la souveraineté sur certaines parties de Cisjordanie/Judée-Samarie sera soumis à l’approbation du gouvernement et/ou de la Knesset. Soutenez-vous ou vous opposez-vous à cet exercice de souveraineté dans un avenir proche?« 

1ère colonne réponse des Juifs / 2ème colonne réponse des Arabes

Approuvent fortement                                   21.1       0.7  

Approuvent modérément                            30.6       8.1  

S’opposent modérément                               15.9       17.2  

S’opposent fortement                                    12.0       34.7  

Sans opinion/refusent de répondre           20.4       39.4

D’après ce sondage (11)

  •  48% des Juifs israéliens qui prient « L’an prochain à Jérusalem » le soir de Pessah ne pensent pas avoir de droit sur la Judée-Samarie,  ou craignent de défendre ce droit, ou pensent qu’habiter à Hébron est une provocation et qu’il vaut mieux se contenter de la 7ème Marche
  • 48% des Arabes israéliens n’en ont rien à faire

2020: les Européens sont fous de rage et prennent le temps en pleine pandémie de menacer Israël de sanction en cas d’annexion.

En fait ils préfèrent la domination musulmane qui leur interdisait aussi l’accès au Tombeau des Patriarches à la domination juive qui l‘autorise à tous.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Joëlle de Paris pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sources :

Cours du Rav Dynowitz Hebron clef de notre délivrance Le grand secret de la Judee Samarie -Paracha Chlah- 14 Juin 2017

Films du Rav Dynovitz sur sa visite à Hébron :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz