Publié par Dreuz Info le 18 mai 2020

L’annexion de la Judée Samarie semble problématique face à l’opinion publique internationale, qui ignore l’évolution sur le terrain depuis les Accords d’Oslo. Même les Juifs américains.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Ce que ne comprennent pas ceux qui sont éloignés de la réalité c’est l’évolution de l’opinion publique israélienne depuis le milieu des années 1990.


Moi-même, en son temps, j’étais favorable à la création d’un état palestinien, et quand l’idée d’annexion a été avancée de manière marquée il m’a fallu un certain temps d’adaptation pour comprendre et accepter.

Il y a 25 ans il y a eu un accord de dupes. Le fondement de la légitimité du processus était l’idée d’un échange de territoire contre la paix. L’installation de l’OLP, la création de l’Autorité palestinienne et la constitution d’une force armée palestinienne n’ont d’aucune manière conduits à des négociations sérieuses pouvant faire avancer le progrès dans le sens annoncé.

Deux ans après Camp David le nombre des attentats meurtriers contre les Israéliens avait doublé et depuis toutes les offres sérieuses faites sous l’ère Clinton (en 2000) puis avec Ehud Olmer (en 2008) ont été des camouflets pour Israël. Le résultat a été de dévoiler l’irrédentisme arabe/musulman.

Arafat et ses acolytes ont dissimulés leur véritables intentions, la fameuse taqiha dans la stratégie arabe. Certains, dès le début, ont dénoncé le double langage des palestiniens mais ce n’était pas la réalité que l’on voulait entendre. Se maintenir dans l’illusion que le conflit tenait à un mal entendu qui ne pouvait que se résoudre.

La question n’a jamais été pour les palestiniens d’obtenir la possibilité d’un espace pour y construire un état à côté d’Israël permettant un avenir propre à la population arabe.

Les Israéliens s’en sont rendus compte et ils ont sanctionné le parti travailliste israélien. Le parti de Ben Gourion qui avait régné pendant 30 ans sur Israël a été disqualifié et représente aujourd’hui une demi-douzaine de sièges à la Knesset sur les 120.

L’annexion, c’est entériner le contrôle complet reconnu par les accords pris antérieurement sur une zone occupée ( Zone C) par les Israéliens, et une partie infime des palestiniens (environ 300 000) qui peut être facilement absorbé par Israël dans un contexte où l’ennemi n’a aucune intention de faire la paix.

L’échange terre contre la paix qui légitimait les concessions israéliennes a été détruit depuis longtemps et officialiser cette réalité est légitime.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Philippe Goldmann pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz