Publié par Christian Larnet le 19 mai 2020

Angela Merkel déclare avoir la preuve que la Russie a piraté le Parlement allemand et volé ses e-mails.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Angela Merkel, la chancelière allemande, déclare qu’elle a des « preuves solides » que la Russie était derrière une attaque de piratage « scandaleuse » qui a accédé à ses emails.

Elle a confirmé un rapport d’un magazine allemand qui a déclaré que les autorités russes étaient derrière la cyber-attaque de 2015 qui a paralysé les systèmes informatiques du Bundestag, le Parlement allemand.

« Chaque jour, j’essaie de construire une meilleure relation avec la Russie, et d’un autre côté, il y a des preuves irréfutables de ce que les forces russes font » contre nous, a déclaré Mme Merkel.

Les autorités allemandes ont identifié le principal coupable présumé de la cyber-attaque de 2015 sur le Bundestag comme étant Dimitri Badin, un agent russe, a rapporté Der Spiegel.

Badin a également été accusé d’être à l’origine d’attaques de piratage informatique contre le Parti démocrate américain, l’Agence mondiale antidopage, un laboratoire suisse d’armes chimiques, et d’autres.

Mercredi dernier, elle était interrogée (1) au sujet d’un article du magazine allemand Der Spiegel (2), selon lequel le GRU, l’aile russe du renseignement militaire, est à l’origine d’une attaque de piratage informatique contre le Bundestag en 2015, ce qui lui a permis d’accéder à des emails provenant de son bureau.

« Je peux honnêtement dire que ça me fait de la peine… il y a des preuves que les forces russes font cela ».

https://www.afp.com/en/news/15/merkel-cites-hard-evidence-russian-hackers-targeted-her-doc-1rh8yb4

En 2010, le président Barack Obama a approuvé la mise sur écoute du téléphone d’Angela Merkel. Informé de la surveillance de la chancelière allemande en 2010, il a permis qu’elle se poursuive (3). Obama avait été informé de la surveillance secrète de Mme Merkel par le général Keith Alexander, le chef de la NSA, en 2010, selon le journal allemand Bild am Sonntag.

L’envers du décor

La peine que Merkel ressent ne semble pas l’empêcher de récompenser Poutine avec le projet énergétique Nord Stream 2, qui porte atteinte à la sécurité de l’UE, s’inscrit en totale opposition avec l’OTAN, et place la Russie dans la position de faire pression sur l’Allemagne pour qu’elle prenne partie contre l’Europe dans le cas de durcissement de la campagne d’influence russe en Europe du nord.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.afp.com/en/news/15/merkel-cites-hard-evidence-russian-hackers-targeted-her-doc-1rh8yb4
  2. https://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundestag-angegriffen-deutsche-ermittler-fahnden-nach-putins-top-hacker-a-abdc9c2f-697d-461f-bfcd-b5a054a509bd
  3. https://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/germany/10407282/Barack-Obama-approved-tapping-Angela-Merkels-phone-3-years-ago.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz