Publié par Magali Marc le 20 mai 2020

Les Oies du Canada, qui nichent temporairement près du domicile du Delaware de Joe Biden, ont décidé qu’elles en avaient assez d’entendre les radotages du sénile ex-vice président. Elle l’ont interrompu sans ménagement en cacardant alors qu’il tentait de faire un livestream lundi (le 18 mai) près de la fenêtre ouverte donnant sur son jardin.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’Oie du Canada aussi appelée Bernache ou plus communément Outarde prend domicile dans le Sud du Canada et sur tout le territoire des États-Unis. Elles préfère les endroits tels que les torrents protégés, les cuvettes des prairies, les terrains de golf ou les parcs en milieu urbain.

Les liens familiaux sont forts chez la Bernache du Canada : les oisons demeurent avec leurs parents une année entière et retournent avec eux dans les aires de reproduction après leur premier hiver. Ainsi les bandes migratrices à l’automne et au printemps comprennent un bon nombre de familles voyageant ensemble.

Le spectacle des Bernaches du Canada qui fendent le ciel en cacardant au printemps ou à l’automne dans de longues formations en «V» irrégulières est toujours fascinant. Ce spectacle constitue l’un des principaux présages du changement de saisons au Canada.

Depuis qu’a commencé le confinement dû à la pandémie, Joe Biden est demeuré dans sa maison du Delaware, faisant des interventions en vidéos sur Internet.

Lundi, il est sorti de son studio en sous-sol, comme l’ont demandé de nombreux Démocrates, afin de parler en livestream ( diffusion en direct sur Internet ) avec les gouverneurs Gretchen Whitmer (Michigan), Phil Murphy (New Jersey) et Ned Lamont (Connecticut).

Comme ça lui arrive souvent, M. Biden a perdu le fil de sa pensée. Mais cette fois c’était dû aux Bernaches qui se sont mises à cacarder, à un téléphone cellulaire qui s’est mis à sonner, tandis qu’on apercevait un inconnu qui déambulait en arrière-plan.

Biden s’adressait à un super PAC (Comité d’Action Politique), appelé le Fonds de la victoire des Asiatiques, des Américains et des Insulaires du Pacifique (AAPI) qui l’a endossé en janvier dernier. Il a utilisé ce discours pour critiquer le président Donald Trump.

Des images vidéo sont apparues montrant Biden forcé d’interrompre son discours en disant : « Vous allez entendre … il y a un étang de l’autre côté de ma propriété. Beaucoup d’oies canadiennes.(…)»

Il a prétendu que les oies l’acclamaient …

Ouais …Et ma grand-mère fait du vélo.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sources :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz