Publié par Christian Larnet le 21 mai 2020
« La Palestine sera libre. La solution finale : résistance jusqu’au référendum »
Une affiche que Khamenei a fait publier sur son site web pour la journée « Quds »

Mardi, Khamenei a fait publier une affiche antisémite évoquant la « solution finale » de l’Allemagne nazie qui a détruit les juifs européens, en référence au programme de Téhéran pour l’abolition d’Israël.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le secrétaire d’État américain Mike Pompeo aient condamné mercredi la République islamique d’Iran pour ses propos antisémites et génocidaires visant Israël, le ministère allemand des affaires étrangères a condamné le Guide suprême de l’Iran.

« Le gouvernement fédéral condamne fermement toute glorification et légitimation de la terreur, appelle à l’anéantissement d’Israël, incite à des actes terroristes ou diffuse des contenus antisémites. De tels commentaires hostiles à l’égard d’Israël ne sont en aucun cas acceptables.

Le droit d’Israël à exister n’est pas négociable.

La République fédérale aborde régulièrement les points critiques dans tous les domaines de manière ouverte avec l’Iran », a déclaré le ministère allemand des affaires étrangères.

Le gouvernement allemand a toujours refusé de critiquer le régime iranien au fil des ans pour son antisémitisme meurtrier et sa négation de l’Holocauste. Jusque là.

  • Khamenei a publié l’affiche antisémite en anglais, en farsi et en arabe sur sa page d’accueil officielle.
  • L’image montre une Jérusalem conquise avec des photos de Qassem Soleimani, ancien chef des gardiens de la révolution islamique éliminé par l’Administration Trump. L’UE et les États-Unis avaient classé Soleimani comme terroriste international.

En 2019, le secrétaire d’État du ministère allemand des affaires étrangères, Niels Annen, du parti social-démocrate, a célébré la révolution islamique en Iran à l’ambassade de Téhéran à Berlin. La même année, le président allemand, le social-démocrate Frank Walter-Steinmeier, a félicité le régime radical anti-occidental iranien au nom du peuple allemand.

Le gouvernement américain, sous les administrations Obama et Trump, a désigné le régime iranien comme le pire sponsor du terrorisme.

Elan Carr, l’envoyé spécial pour la surveillance et la lutte contre l’antisémitisme, a tweeté la semaine dernière que « le régime iranien est le principal Etat sponsor de l’antisémitisme dans le monde. Il doit mettre fin aux incitations et protéger sa communauté juive et les autres minorités ».

Indifférent à la haine anti-juive de l’Iran, le ministre social-démocrate allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, avec ses homologues britannique et français, a mis en place un mécanisme financier appelé INSTEX pour contourner les sanctions américaines contre l’Iran.

L’instrument de soutien aux échanges commerciaux permet à l’UE de commercer avec le régime génocidaire iranien.

L’Allemagne reste le plus important partenaire commercial européen de Téhéran.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Librement traduit et adapté d’un article paru sur le Jerusalem Post https://www.jpost.com/middle-east/iran-news/german-government-condemns-irans-call-to-destroy-israel-628803

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz