Publié par Jean-Patrick Grumberg le 22 mai 2020

A part mes amis juifs de gauche, qui ne se posent évidemment pas la question, je connais peu de personnes qui ne m’ont pas un jour interrogé pour tenter de comprendre cette anomalie, le vote juif à gauche.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Pourquoi les juifs américains votent-ils Démocrate, malgré la présence d’élus antisémites comme Ilhan Omar, ou Keith Ellison, qui a failli être désigné à la tête du parti ; malgré les positions anti-israéliennes de Barack Obama ou de Jimmy Carter ; malgré l’engagement de Joe Biden à annuler les avancées très pro-israéliennes du président Trump, et rétablir les aides financières aux Palestiniens sans se soucier qu’une partie de l’argent des contribuables financera la mort par le terrorisme ; malgré la dichotomie entre les valeurs du judaïsme et les objectifs « progressistes » (1) ; malgré les écrits terriblement antisémites de Karl Marx, fondateur du socialisme ?

Pourquoi ?

Les réponses sont nombreuses. Certains auteurs y ont consacré des livres, comme celui, célèbre, de Norman Podhoretz « Pourquoi les juifs sont de gauche ?« * en anglais.

Dennis Prager vient d’offrir une explication simple parce qu’universelle.

Il y a quelques années, un ami juif américain Démocrate me disait : « je ne comprends pas pourquoi les juifs Israéliens votent pour Netanyahou ».

Je lui ai répondu, « Elio, je te rassure, les juifs Israéliens ne comprennent pas non plus pourquoi les juifs américains votent pour Obama ».

Voici pourquoi, selon Dennis Prager :

Les Juifs ont été horriblement brûlés par le nazisme.

Ils pensent qu’Hitler était de droite. Je ne vais pas débattre ici pour savoir si Hitler était de droite ou de gauche. Vous pouvez vous rappeler que son mouvement est le nazisme, ce qui signifie socialisme national, et le socialisme est une doctrine de gauche. Mais ici, je ne vais pas débattre pour savoir s’il était de droite ou de gauche.

Donc ils pensent qu’il était de droite.

Et c’est comme si, disons que votre père ait été tué par un chauffard qui venait de la droite.

A partir de ce moment-là, vous ne regardez qu’à droite lorsque vous traversez la rue. C’est stupide ? Oui, c’est stupide et c’est en effet ce que beaucoup de Juifs ont fait. Ils regardent uniquement à droite, pour les menaces, pas à gauche.

Quand le danger vient de la gauche, ils ne le voient pas.

Pour tout dire, se situer à gauche était au début du 20e siècle un réflexe assez naturel pour un juif, du fait que le socialisme soutenait le faible, la victime, avait de la compassion pour les défavorisés, les étrangers et les pauvres.

Mais cela a changé, le socialisme est devenu une machine assoiffée de pouvoir, prête à tout pour le prendre et le garder – le 21e siècle en est le triste témoin.

Et les juifs n’ont rien vu. Pour les raisons qu’expose Prager.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

  1. On peut longuement discuter de l’incompatibilité entre la théorie du genre, le changement de sexe, l’avortement comme mode de contraception, le mariage homosexuel, la discrimination positive ou « égalité » artificielle par la loi, le mondialisme sans frontière, l’ouverture des frontières aux millions de migrants musulmans qui haïssent les juifs, avec les valeurs juives.

    Oui, on peut longuement débattre de ces sujets et de leur compatibilité ou incompatibilité avec le judaïsme. Mais il en est un qui lui est totalement contraire aux valeurs juives : le réchauffement climatique.

    Car l’un des aspects essentiels de la culture juive, de ma culture juive, c’est de toujours tout questionner, de ne rien accepter comme argent comptant, de poser des questions jusqu’à l’épuisement des réponses.

    Et les défenseurs de l’idée que la terre se réchauffe à cause de l’activité humaine interdisent que l’on doute, que l’on pose des questions, et même que l’on refuse de croire pour la simple et unique raison que les scientifiques hostiles à cette théorie sont en minorité numéraire.

    Cela, est totalement contraire à la tradition juive.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz