Publié par Magali Marc le 24 mai 2020

Donald Trump n’a pas pardonné à Jeff Sessions de s’être récusé de l’enquête sur la soi disant ingérence des Russes dans l’élection présidentielle de 2016. Jeff Sessions, en tant que Procureur général aurait du superviser l’enquête et surveiller de près les «Deep staters» qui s’affairaient à démolir la présidence de M. Trump.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Bonchie, paru sur le site de Red State, le 22 mai.

**************************

Le président Trump vient probablement démolir les chances de Jeff Sessions d’être réélu au Sénat

On ne peut pas dire que le Président Trump est incapable de se montrer rancunier. Cette observation s’applique certainement à sa relation avec l’actuel candidat aux élections sénatoriales de l’Alabama, Jeff Sessions.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’ancien procureur général est célèbre pour s’être récusé officiellement de l’enquête concernant la soi disant ingérence russe en faveur de Trump durant la campagne électorale de 2016.

L’effet pratique a été que les carriéristes du DOJ et du FBI ont été libres de se déchaîner contre le Président Trump, ce qui nous a permis d’en arriver là où nous en sommes aujourd’hui avec tant de corruption mise à nu.

Tandis que Jeff Sessions se concentre désormais sur la reconquête de son ancien siège au Sénat, la situation entre lui et le Président demeure gênante.

Cependant, un orage a éclaté dans la stratosphère.

Le Président Trump est passé par son compte Twitter pour lâcher une bombe sur M. Sessions :

« Il y a 3 ans, après que Jeff Sessions se soit récusé, l’arnaque frauduleuse de Mueller a commencé. Gens de l’Alabama, ne faites pas confiance à Jeff Sessions. Il a laissé tomber notre pays. C’est pourquoi j’appuie la candidature de l’entraîneur Tommy Tuberville, un véritable partisan de notre programme MAGA ! »

Le Président Trump a laissé de côté quelques détails dans ce message.
Jeff Sessions était manifestement confronté à des décisions difficiles à l’époque.

Mettons de côté la colère de M. Trump. Il est évident depuis longtemps que M. Sessions avait plusieurs choix à faire et qu’il a pris la mauvaise décision.

M. Sessions a peut-être été fidèle à ses convictions personnelles, mais il est très douteux que le simple fait de parler à un Russe en 2016 lui ait dicté la décision de se récuser de l’enquête.

Rien de ce qu’il avait fait ne faisait l’objet d’une investigation du FBI, ni n’était illégal.

Si le fait d’avoir eu des contacts avec un Russe voulait dire qu’il devait se récuser, tous les responsables du FBI auraient dû se récuser également.

Au lieu de cela, M. Sessions s’est docilement écarté, se retirant de l’affaire la plus importante du Département de la Justice (DOJ), et MM Comey, McCabe, Strzok, Rosenstein et Mme Yates, ont pu agir à leur guise.

Mais même si nous acceptons que M. Sessions ne pouvait pas superviser l’enquête concernant la soi disant collusion avec la Russie, alors il aurait dû démissionner.

Il n’était tout simplement pas approprié de laisser Donald Trump sans Procureur général pendant la moitié de sa présidence tandis que les Démocrates et les médias avaient le champ libre et pouvaient se régaler de fuites sélectives provenant du DOJ.

Pouvez-vous imaginer comment les années 2017-2018 se seraient déroulées si Bill Barr avait eu la le poste de Jeff Sessions dès le début ?

L’impuissance de M. Sessions a laissé le DOJ sans direction, dirigé par des partisans corrompus, n’ayant aucun égard pour l’équité ou l’État de droit.

M. Trump est-il en train de se montrer effronté, selon son habitude, en se débarrassant de M. Sessions publiquement?

Oui.

Sa colère est-elle mal placée ?

Pas vraiment.

Il s’agit de politique, et si vous prenez une mauvaise décision qui coûte à quelqu’un la moitié de sa présidence, vous devez vous attendre à en payer le prix.

Le prix à payer, si l’on en croit les derniers sondages, est que Tommy Tuberville sera le prochain sénateur du GOP en Alabama.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

https://www.redstate.com/bonchie/2020/05/22/trump-probably-just-ended-jeff-sessions-campaign/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz