Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 mai 2020

Un maire du Texas fait face à des critiques après avoir déclaré que les femmes ne devraient pas diriger la prière en public avant les réunions du conseil municipal, « parce que la Bible l’interdit. »

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le maire de Wylie (Texas), Eric Hogue, a adressé un email aux membres du conseil municipal demandant que les femmes ne dirigent pas la prière qui précède les réunions du conseil. L’email a ensuite été diffusé publiquement sur Facebook, rapporte le Dallas Morning News (1).

Retour en arrière

  • Au début du mois de mai, le maire adjoint de la ville, Jeff Forrester, a demandé à Eric Hogue son avis sur la participation de membres du groupe missionnaire chrétien Youth With A Mission à la prochaine réunion du conseil municipal.

« Ça me paraît bien. Oui j’aimerais bien. Tout ce que je demande, c’est que ceux qui dirigent la prière publique soient des jeunes hommes », a répondu M. Hogue, qui est également ministre de l’Eglise du Christ de Cottonwood.

Puis Hogue poursuivi en citant deux versets du Nouveau Testament que sa congrégation interprète « littéralement », selon lui.

  1. Le premier, 1 Corinthiens 14:34-35, dit :

    « Que vos femmes gardent le silence dans les églises ; car il ne leur est pas permis de parler, mais il leur est commandé d’être obéissantes, comme le dit aussi la loi. Et si elles veulent apprendre quelque chose, qu’elles le demandent à leur mari à la maison, car il est honteux que les femmes parlent dans les églises ».
  2. L’autre passage, tiré de 1 Timothée, dit :

    « Que la femme apprenne en silence et en toute soumission. Mais je ne souffre pas qu’une femme enseigne, ni qu’elle usurpe l’autorité de l’homme, mais qu’elle soit en silence. »

Dans l’email obtenu par le Dallas Morning News, Hogue écrit ensuite :

« Tout le monde n’est peut-être pas d’accord avec moi, mais je ne peux pas aller contre ma conscience.

Certains habitants de Wylie, une banlieue de Dallas de 51 000 personnes, ont été contrariés par les commentaires du maire, quelques-uns ont demandé sa démission.

  • Mary Shaddox a déclaré à NBC5 qu’elle était « sidérée » d’entendre de tels commentaires de la part d’un fonctionnaire en 2020.

« C’est son droit dans son église et sa maison, mais il ne peut pas l’imposer dans un bureau du gouvernement », a déclaré Mme Shaddox.

  • Forrester a également déclaré à la filiale locale d’ABC qu’il ne partageait pas non plus les mêmes convictions que le maire.

« Je pense que nous sommes tous créés égaux aux yeux de Dieu et aux yeux de notre gouvernement », a déclaré Forrester, ajoutant qu’il n’avait jamais entendu le maire « parler mal » des femmes.

Hogue : « Nous sommes partenaires égaux en tout »

Lors d’une interview pour la radio locale WFAA, Hogue a développé sa vision :

« Ce que je dis, c’est qu’une femme peut faire absolument toute chose – mais si nous sommes dans un cadre public religieux, la Bible enseigne qu’elle ne doit pas dire une prière publique ou diriger le chant ou prononcer le sermon.

Je crois qu’une femme peut être présidente des États-Unis. Je crois qu’une femme peut être PDG d’une entreprise, directrice d’un district scolaire.

Mais je crois que lorsqu’il s’agit de choisir quelqu’un pour mener la prière lors d’une réunion du conseil municipal, et à cause de ces deux versets, je vais choisir un homme ».

Hogue a ajouté qu’il n’y a jamais eu de femme prédicateur dans son église.

« Il n’y aura pas de chef de chant féminin. Il n’y aura pas de femme qui dirige la prière.

Il y aura des femmes qui enseigneront à d’autres femmes. Il y aura des femmes qui enseigneront aux enfants.

Mais quand nous sommes dans un service religieux, nous sommes dans un service religieux, basé sur ce que les écritures enseignent. »

Il a ajouté, concernant sa femme depuis 33 ans :

« Elle ne resterait pas si j’étais anti, vous savez, comme ça [sexiste]. Je veux dire, nous sommes des partenaires égaux en tout ».

Hogue, 56 ans, est le maire de Wylie depuis 12 ans et ne se représente pas cette année.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.dallasnews.com/news/2020/05/21/wylie-mayor-defends-belief-that-women-shouldnt-lead-public-prayer/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz