Publié par Christian Larnet le 25 mai 2020

Alors que les écoles rouvrent un peu partout, le nombre de pays qui ont signalé des cas d’un syndrome inflammatoire rare lié au COVID-19 et touchant les enfants, a presque doublé au cours de la semaine dernière, pour atteindre 13 pays dans le monde.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’Etat de New York est le plus atteint au monde par la pandémie, en raison d’une succession alarmante de mauvaises décisions prises par le gouverneur de l’Etat et le maire de New York, et compte le plus grand nombre de morts par habitants au monde : 1503 par million.

Ce triste laboratoire à taille réelle a pris la tête du suivi du syndrome inflammatoire multisystémique chez l’enfant, parmi les 25 États américains ayant signalé des cas de ce syndrome. 73 cas ont été signalés dans l’Etat, et sont maintenant étudiés par les spécialistes, alors que le monde entier avait acquis la certitude que le coronavirus touchait essentiellement les personnes de 65 ans et plus ayant des pré-conditions.

Symptôme

A New York, trois enfants, dont un de cinq ans, sont morts d’un syndrome inflammatoire rare que l’on croit lié au coronavirus chinois du fait qu’ils avaient été testés positifs.

Les symptômes ressemblent à la fois à un choc toxique et à la maladie de Kawasaki, où différentes parties du corps peuvent avoir des inflammations, notamment le cœur, les poumons, les reins, le cerveau, la peau, les yeux ou les organes gastro-intestinaux, avec des apparition de fièvre, éruptions cutanées, gonflement des glandes et, dans les cas graves, inflammation des artères du cœur.

La maladie produit une inflammation des vaisseaux sanguins et des dommages potentiellement mortels au cœur.

Les scientifiques tentent toujours de déterminer avec certitude si le syndrome est lié au coronavirus, car tous les enfants atteints n’ont pas été testés positifs au virus.

Des enfants en maternelle et dans le primaire ont présenté ces symptômes similaires à ceux de la maladie de Kawasaki ou du syndrome de choc toxique. Et il est très possible que cela dure depuis plusieurs semaines et que cela n’ait pas été diagnostiqué comme étant lié au coronavirus de Wuhan.

Comment déterminer si votre enfant est potentiellement atteint

Si votre enfant montre les symptômes suivants (1), contactez immédiatement votre docteur :

  • Fièvre
  • Douleurs abdominales
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Douleur au cou
  • Eruptions cutanées
  • Yeux injectés de sang
  • Fatigue anormale

Et notez que tous les enfants n’ont pas les mêmes symptômes.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/daily-life-coping/children/mis-c.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz