Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 mai 2020

Lorsque la militante Républicaine noire Candace Owens a publié un tableau montrant qu’il y a 70 000 morts dans les Etats Démocrates et seulement 9 100 dans les Etats Républicains, j’ai fais la moue.

J’avoue, j’ai soupçonné Owens d’avoir fait son marché parmi les chiffres pour leur faire dire ce qu’elle avait envie qu’ils disent. Puis j’ai lu cet article du New York Times paru lundi soir (1) : « Le coronavirus est le plus meurtrier là où vivent les Démocrates ». Là j’ai toussé.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Je sais, parce que je fais mon métier sérieusement pour vous apporter une information honnête et non biaisée, que l’Etat de New-York est dirigé par un cinglé, Andrew Cuomo, et la ville de New-York par un taré, Bill De Blasio, et qu’ils ont tué à eux deux presque autant d’Américains que tous les gouverneurs de l’Union réunis, et que Trump est accusé de leurs fautes.

Je sais que les deux Etats voisins, New York et New Jersey, ont à eux seuls, la moitié des morts du pays.

Et je sais que la raison, tragique, a été largement documentée : ils ont obligé les maisons de retraite à accepter des personnes contaminées. 5 800 pour le seul Etat de New York. Sachant que les personnes âgées sont le groupe le plus touché, 90% des personnes décédées ont 65 ans et plus, c’est criminel.

Candace Owens a fait le calcul au 19 mai. Voici son constat, à population égale :

Le New York Times fait le même constat :

les pertes ont été particulièrement importantes le long des côtes, dans les grandes villes, dans le Midwest industriel et à New York.

En d’autres termes, la dévastation a été ressentie de manière disproportionnée dans l’Amérique bleue [NDLR Démocrate], ce qui explique en partie pourquoi les oppositions dans le clivage partisan qui s’est intensifié au cours des deux dernières décennies ont une vision différente du virus.

Ce n’est pas seulement que les Démocrates et les Républicains ne sont pas d’accord sur la manière de rouvrir les entreprises, les écoles et le pays dans son ensemble. Au-delà de la perception, au-delà de l’idéologie, il existe actuellement des réalités radicalement différentes pour l’Amérique rouge [Républicaine] et l’Amérique bleue.

• Les Démocrates sont beaucoup plus susceptibles de vivre dans des comtés où le virus a ravagé la communauté,

• Tandis que les Républicains sont plus susceptibles de vivre dans des comtés qui ont été relativement épargnés par la maladie, mais ils paient le prix économique [à cause des comtés Démocrates].

Le New York Times va encore plus loin :

Les comtés gagnés par le président Trump en 2016 n’ont signalé que 27 % des infections par le virus et 21 % des décès – alors que 45 % des Américains vivent dans ces communautés, selon une analyse du New York Times.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.nytimes.com/2020/05/25/us/politics/coronavirus-red-blue-states.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz