Publié par Guy Millière le 30 mai 2020

Le coronavirus de Wuhan est décidément très nocif, et il fait disparaitre des hommes qui vont beaucoup manquer, et avec qui j’ai depuis longtemps des liens d’estime et d’amitié.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

C’est, pour tous ceux qui sont du côté de la justice, de la vérité, de la droiture, une période sombre, et, car cela est indissociable à mes yeux de la justice, de la vérité et de la droiture, c’est pour les amis d’Israël, une période tout aussi sombre. Au nom de Patrick Devedjian, dont j’appréciais l’intelligence et la lucidité au temps où je travaillais dans les milieux politiques en France et où je présidais l’Institut Turgot s’est ajouté le nom de Claude Barouch, l’un des très grands défenseurs d’Israël en France et l’un des très grands combattants contre l’antisémitisme, et le nom du Pasteur Jean-Marc Thobois, fondateur et directeur de la revue Keren Israël. 

S’ajoute maintenant le nom de Claude Goasguen. 

Claude Goasguen a été maire du seizième arrondissement de Paris, et en son temps, sa mairie était ouverte aux conférences d’organisation de défense d’Israël, au Salon du livre du B’nai Brith auquel je participais chaque année quand je vivais encore en France. Il était un brillant et indispensable député.

Il était de tous les combats pour Israël. C’était un ennemi résolu de l’antisémitisme. C’était un homme courageux et intègre qui savait qu’en menant le combat pour Israël dans la France telle qu’elle est devenue, il y a bien davantage de coups et de menaces à recevoir que de récompenses à attendre, et qu’en étant l’ennemi de l’antisémitisme, il risquait de recevoir davantage de coups et de menaces encore. Il n’a jamais failli. Il n’a jamais fléchi. Il n’a jamais transigé. 

Je m’associe au deuil de sa famille et de ses amis, parmi lesquels Jacques Kupfer, et Meyer Habib, qui va être un peu plus seul à l’Assemblée nationale pour affronter l’infamie. Je suis imprégné d’une profonde tristesse. Claude apparemment n’est pas mort directement du coronavirus de Wuhan, mais d’une crise cardiaque. Sa lutte contre le coronavirus l’avait néanmoins sans aucun doute affaibli. 

Je suis un peu davantage en colère contre le régime communiste chinois, qui a une écrasante responsabilité dans la mort de tous ceux que la pandémie a frappés sur terre. Je suis très en colère contre le gouvernement français qui a géré la pandémie de manière inepte, monstrueuse et, à mes yeux, criminelle. Je ne sais si la mort de tous ceux que je cite ici, et à qui des liens profonds me liaient, aurait pu être évitée, mais je suis certain que des milliers de morts en France auraient pu être évitées, et j’ose espérer que ceux qui ont des comptes à rendre paieront. 

Que Claude Goasguen repose en paix. 

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz