Publié par Magali Marc le 9 mai 2020

Grand admirateur de la Chine communiste, le Premier Ministre Justin Trudeau a du se défendre, le 23 mars dernier, d’avoir expédié en Chine, le mois précédent, 16 tonnes de masques et autres équipements médicaux.

C’est le Globe and Mail qui a rapporté que le fédéral a fait parvenir à la Chine ces équipements de protection individuelle, incluant 50 118 visières, 1101 masques, 1820 paires de lunettes, 36 425 combinaisons médicales, 200 000 gants en nitrile et 3000 tabliers, provenant des stocks de la Croix-Rouge canadienne et du gouvernement du Canada. Pendant ce temps, son gouvernement persiste à suivre fidèlement les directives de l’OMS.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’éditorial du Comité de rédaction du Toronto Sun, publié le 7 mai.

***********************

Cessez d’admirer la dictature chinoise

La poursuite par le Premier ministre Justin Trudeau d’un siège temporaire au Conseil de sécurité de l’ONU ne vaut pas la peine, si le prix à payer est le silence du Canada concernant la responsabilité de la Chine dans la propagation mondiale du virus de Wuhan.

M. Trudeau doit se faire le porte-parole de tous les Canadiens sur cette question, y compris des plus de 63 000 malades et des plus de 4 000 personnes qui sont mortes au Canada à cause du virus de Wuhan.

Les dictateurs chinois ont caché le fait que le virus de Wuhan pouvait se transmettre par voie humaine dans les premières semaines de la pandémie, alors qu’il aurait pu être arrêté à la source.

Ils ont arrêté des médecins à Wuhan pour avoir dit la vérité et ont accumulé des stocks de produits nécessaires pour contrer la pandémie avant d’admettre la vérité.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie et de nombreux pays d’Europe et d’Afrique ont demandé que la Chine rende des comptes.

Il existe des raisons valables de penser que le Canada ne l’a pas fait parce que M. Trudeau pense que cela compromettrait sa campagne pour obtenir un siège de deux ans au Conseil de sécurité des Nations unies, dont la Chine est un membre permanent et puissant.

Critiquer la Chine reviendrait également à critiquer l’Organisation mondiale de la santé des Nations unies (OMS), qui s’est fait le meneur de claques des dictateurs chinois pendant la pandémie.

M. Trudeau a dit qu’il est plus important de se préoccuper du bien-être des Canadiens que de pointer du doigt des responsables avant la fin de la crise.

Ce serait un argument valable, sauf que le gouvernement de M. Trudeau a complètement évité de mentionner la Chine et s’est attiré les éloges de ses dictateurs.

  1. La ministre de la santé, Mme Patty Hajdu, a non seulement complimenté la Chine pendant la pandémie, mais elle a également accusé un journaliste de perpétuer des théories conspirationnistes circulant sur le Web, parce qu’il l’a interrogée sur l’exactitude des données de la Chine et de l’OMS. Deux semaines plus tard, la Chine a revu ses chiffres et a augmenté de 50 % le nombre de morts à Wuhan.
  2. La ministre du développement international, Mme Karina Gould, a félicité le directeur général de l’OMS, le «Dr» Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour son engagement en faveur d’une « transparence et d’une responsabilité totales » quand il a passé en revue les gestes posés par l’OMS.
  3. Depuis lors, l’OMS a rejeté à deux reprises les demandes de la Commission de la Santé des Communes visant à faire témoigner par liaison vidéo, depuis son siège de Genève, un expert canadien qui a dirigé la mission de l’OMS dans la province chinoise de Hubei.

Nous comprenons que M. Trudeau doit faire attention à ce qu’il dit en raison de l’incarcération injuste par la Chine des Canadiens Michael Kovrig et Michael Spavor depuis maintenant 516 jours.

Mais il est temps pour le Premier Ministre Trudeau de montrer aux Canadiens que lorsqu’il disait admirer la « dictature» de la Chine, il plaisantait.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Sources:

  • https://torontosun.com/opinion/editorials/editorial-stop-admiring-chinas-basic-dictatorship
  • https://www.tvanouvelles.ca/2020/03/26/ottawa-a-envoye-des-masques-en-chine-juste-avant-leclosion-au-canada-1

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex