Publié par Christian Larnet le 7 mai 2020

Un chercheur, qui était « sur le point de faire des découvertes très importantes » sur les coronavirus, a été retrouvé mort par balles le week-end dernier en Pennsylvanie.

Bing Liu, 37 ans, un chercheur de l’école de médecine de l’université de Pittsburgh, a été retrouvé mort samedi dans une maison du canton de Ross, au nord de Pittsburgh, a indiqué (1) le médecin légiste du comté d’Allegheny.

Il a été abattu d’une balle dans la tête et une dans le cou, a indiqué l’agence.

Une heure après la découverte du corps de Liu, une deuxième personne, Hao Gu, 46 ans, a été retrouvée morte dans une voiture à moins d’un kilomètre de là, a indiqué l’agence.

Le sergent Brian Kohlhepp, inspecteur de la police de Ross Township, a déclaré à Associated Press que les hommes « semblaient être liés au-delà de leur proximité ». Le motif des meurtres reste inconnu, et la relation entre les hommes n’est pas claire non plus.

Liu, qui a obtenu un doctorat en sciences informatiques à l’Université nationale de Singapour, a travaillé comme post-doctorant à l’Université Carnegie Mellon avant de devenir chercheur associé à l’École de médecine de l’Université de Pittsburgh.

Dans une déclaration, l’université de Pittsburgh l’a décrit comme un chercheur prolifique qui a co-écrit plus de 30 articles. Ses travaux portaient sur la biologie des systèmes.

« Bing était sur le point de faire des découvertes très importantes pour comprendre les mécanismes cellulaires qui sous-tendent l’infection par le SRAS-CoV-2 et la base cellulaire des complications suivantes », a déclaré l’école.

« Nous allons faire un effort pour compléter ce qu’il a commencé afin de rendre hommage à son excellence scientifique ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

  1. https://www.rollingstone.com/culture/culture-news/bing-liu-pittsburgh-murder-suicide-coronavirus-995050/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous