Publié par Christian Larnet le 16 mai 2020

Le Parlement européen a adopté une résolution condamnant les discours de haine antisémite dans les manuels scolaires palestiniens.

Le rapport sur le budget demande l’arrêt du financement du matériel éducatif qui incite à la radicalisation religieuse et au « martyre des enfants » pour tuer des Juifs.

Le Parlement européen a adopté jeudi une résolution condamnant l’Autorité palestinienne pour avoir continué à inclure des discours de haine et du matériel violent dans les manuels scolaires, même après en avoir été averti.

La résolution indique que le Parlement européen, la branche législative de l’Union européenne, « est préoccupé par le fait que le matériel problématique dans les manuels scolaires paléostiniens n’a toujours pas été supprimé et s’inquiète de l’échec continu à agir efficacement contre les discours de haine et la violence dans les manuels scolaires ».

Elle a ajouté qu’elle insistait pour que « les salaires des enseignants et des fonctionnaires du secteur de l’éducation qui sont financés par des fonds de l’Union européenne… soient utilisés pour élaborer et enseigner des programmes scolaires qui reflètent les normes de paix, de tolérance, de coexistence et de non-violence de l’UNESCO ».

Ce rapport parlementaire, rédigé en mars, examine les dépenses de l’UE pour l’exercice 2018. Il a été rédigé par Monika Hohlmeier, une politicienne allemande du Parti populaire européen et membre de la commission du contrôle budgétaire de l’assemblée législative.

Le rapport pourrait avoir des implications sur la manière dont l’UE alloue son budget à l’avenir.

Dans une clause distincte, qui ne met pas en avant les Palestiniens, la résolution souligne la nécessité de « garantir qu’aucun fonds de l’Union … ne soit utilisé pour financer des manuels scolaires et du matériel éducatif qui incitent à la radicalisation religieuse, à l’intolérance, à la violence ethnique et au martyre chez les enfants ».

Le groupe a déclaré que l’UE a transféré environ 1 milliard d’euros au secteur de l’éducation palestinien depuis septembre 2016.

Les fonctionnaires de l’UE ont déclaré qu’un prochain rapport sur le programme scolaire restera confidentiel, a déclaré IMPACT-se.

En avril 2018, le Parlement européen a adopté une législation visant à interdire les contenus haineux dans les manuels scolaires.

En octobre 2018, la commission budgétaire du Parlement a recommandé le gel de plus de 17 millions de dollars d’aide à l’Autorité palestinienne pour les incitations contre Israël dans ses manuels scolaires. Les recommandations étaient restées lettre morte.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz