Publié par Christian Larnet le 1 juin 2020

Suite aux dévastations de ces derniers jours, une déclaration formelle d’Antifa comme organisation terroriste devenait urgente.

Trump l’a fait parce qu’il ne craint pas les médias, qui les protègent. « Les États-Unis d’Amérique vont désigner l’ANTIFA comme une organisation terroriste » a déclaré le président américain.

Plus tôt, dans un autre tweet, il déclarait :

Félicitations à notre Garde nationale pour l’excellent travail qu’elle a accompli dès son arrivée à Minneapolis, dans le Minnesota, la nuit dernière. Les anarchistes dirigés par ANTIFA, entre autres, ont été rapidement arrêtés. Cela aurait dû être fait par le maire dès la première nuit et il n’y aurait eu aucun problème !

  • Dimanche matin, la police avait arrêté près de 1 400 personnes dans 17 villes américaines depuis jeudi – et c’est un tout petit nombre.
  • Les gouverneurs d’au moins neuf États ont activé les gardes nationales de leur État pour répondre aux émeutes : Minnesota, Ohio, Géorgie, Colorado, Wisconsin, Kentucky, Texas, Utah et l’État de Washington.
  • Dans cinq autres États, les gouverneurs ont déclaré qu’ils prévoyaient de faire appel à la Garde nationale.
  • Les villes de tout le pays ont établi des couvre-feux pour endiguer la violence, notamment : Minneapolis, Chicago, Los Angeles, Atlanta, Denver, Philadelphie, Pittsburgh, Seattle, Cleveland, Columbus, Portland, Miami, Milwaukee, Salt Lake City et Rochester.

En 2017, Politico a rapporté que « le Département de la Sécurité intérieure a officiellement classé les activités d’Antifa comme « violence terroriste domestique ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz