Publié par Magali Marc le 1 juin 2020

Le 5 mai dernier, David Markowitz, un professeur d’Université publiait dans Forbes un éditorial selon lequel Donald Trump « a dit 23,3 mensonges par jour en 2020, soit une augmentation de 0,5 mensonge depuis 2019 ». C’est toujours surprenant de voir des leaders d’opinion ou des éditorialistes pousser la haine de Trump non seulement à le traiter de menteur, mais aussi à prétendre comptabiliser ses mensonges.

Dans un article du 17 juin 2019, Lise Ravary (qui avait et n’a plus une chronique dans le Journal de Montréal) écrivait que Trump avait proféré « 10 986 mensonges recensés depuis qu’il est président». Recensés par qui ? Mme Ravary ne le disait pas. Mais on peut se demander qui a pris la peine de suivre le Président des États-Unis, pas à pas, afin de compter ses mensonges ? Comment, même un politicien peut-il dire plus de 20 mensonges par jour ? On peut aussi se demander pourquoi personne n’a fait cette comptabilité pour le Président Barack Obama ?

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Wayne Allyn, paru sur le site de Townhall, le 31 mai. M. Allyn ne comptabilise pas les mensonges d’Obama, il les cite.

*****************

Un autre mensonge d’Obama

Je ne vais pas prétendre que la pandémie du virus de Wuhan a révélé quelque chose de positif. Il n’y a rien de positif à dire sur une crise sanitaire tragique et mortelle et une catastrophe économique comme celle-ci. Il n’y a pas de «bon côté».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mais la pandémie nous a donné l’occasion d’apprendre quelque chose d’important. Obama a menti. Encore une fois.

Barack Obama a été le plus grand menteur de l’histoire de la présidence américaine.

D’abord, il a menti concernant la transparence de son gouvernement. Son Administration a été la plus corrompue et la plus secrète de l’histoire.

Voici des exemples :

  • 1. Les 33 000 e-mails supprimés par Hillary Clinton.
  • 2. L’ordinateur portable d’Anthony Weiner (NdT: Le FBI a découvert 141 000 e-mails sur l’ordinateur portable de M. Weiner, pertinents pour l’enquête concernant Hillary Clinton. Huma Abedin, l’assistante de longue date d’Hillary était l’épouse de M.Weiner.)
  • 3. Le mandat de surveillance du Foreign Intelligence Act (FISA) pour espionner Donald Trump et ses assistants de campagne: Il est clair qu’Obama a coordonné et approuvé l’ensemble du coup d’État du FBI/Département de la Justice contre Trump.
  • 4. L’ancien vice-président Joe Biden et son fils Hunter Biden ont volé les contribuables en Ukraine et en Chine.
  • 5. Le pot-de-vin (je veux dire le don) de près de 145 millions de dollars que les Russes et d’autres ont donné à la Fondation Clinton lorsque Hillary Clinton était Secrétaire d’État et qu’une grande partie du stock d’uranium américain a été remis à la Russie.
  • 6. Obama a menti comme un arracheur de dents concernant le scandale du fisc. Le fait que l’IRS ait ciblé des groupes conservateurs n’était pas une petite erreur de la part d’un bureau de l’IRS à Cincinnati, comme l’a prétendu Obama. C’était une tentative coordonnée par la Maison Blanche de détruire la vie des détracteurs d’Obama. Je devrais le savoir, j’étais l’une de ses victimes.
  • 7. Obama a menti à propos d’Obamacare. Il a dit : « Si vous aimez votre plan de santé, vous pourrez le garder. » C’est le plus gros mensonge jamais raconté dans l’histoire de la politique. Au moment où il a raconté ce mensonge, il était en possession de documents internes qui prévoyaient que plus de 90 millions d’Américains allaient perdre leur assurance.
  • 8. Obama a également dit que le coût de l’assurance maladie allait baisser de façon spectaculaire. Au lieu de cela, il a augmenté de façon spectaculaire. Dans le secteur privé, un PDG irait en prison à vie pour une chaîne de Ponzi de mille milliards de dollars basée sur des mensonges et des fraudes de ce genre. Demandez à Bernie Madoff.

Mais le plus grand mensonge d’Obama … et la plus grande insulte au peuple américain … vient d’être démontré par la crise du virus de Wuhan.

Obama a dit aux propriétaires d’entreprises : « Quand vous avez une entreprise, ce n’est pas vous qui l’avez bâtie. »

Obama croit que les propriétaires d’entreprises (comme moi) doivent leur succès au gouvernement, que le gouvernement paie pour les choses qui nous permettent de réussir : les aéroports, les autoroutes, les écoles, les hôpitaux, le système judiciaire, le système carcéral, le système d’aide sociale, la police, les pompiers, la gestion des déchets, etc.

Il pense que le gouvernement a construit tout cela, et que les hommes d’affaires ont une dette de gratitude envers le gouvernement.

Mais rien de cela n’est vrai. C’est tout le contraire. NOUS AVONS CONSTRUIT TOUT CELA.

La prise de risque, les dépenses, l’embauche et le paiement des impôts par les propriétaires d’entreprises et les contribuables payent pour tout ce que fait le gouvernement.

Sans nous, le gouvernement n’a pas d’argent pour construire quoi que ce soit. Sans nos impôts, le gouvernement n’a pas d’argent pour l’aide sociale, les bons d’alimentation, les écoles, les hôpitaux, les autoroutes, les prisons ou les aéroports.

Sans nous, il n’y a pas d’argent pour les policiers, les pompiers ou le ramassage des ordures.

Sans nous, il n’y a pas d’argent pour payer l’armée. Sans nous, le gouvernement cesse d’exister.

Nous avons construit cela après tout.

Obama, lui, n’a rien construit.

Les politiciens ne construisent rien. Ils sont gonflés.

Ce sont eux qui sont «non essentiels». Ils n’ont rien sans l’OPM (Other People’s Money, l’argent des autres) — notre argent.

Quand nous arrêtons de payer des impôts, le gouvernement est aussi fauché qu’un clochard édenté et sans abri.

Comment le savons-nous ? Le virus de Wuhan vient de le prouver.

Des politiciens démocrates, ignorants et stupides comme Obama, ont fermé l’économie américaine pendant presque trois mois.

Avec la fermeture des entreprises, toutes les revenus d’impôts ont disparu.
Il n’y a plus d’impôts sur le revenu, de taxes professionnelles, de taxes foncières, de charges sociales, de taxes de vente… plus rien.

Ainsi, tous les États et les villes (en particulier les États et les villes gérés par des Démocrates) sont ruinés et supplient le gouvernement fédéral de les renflouer.

Fermez nos entreprises durant trois misérables mois et tout part en vrille. Les contribuables comptent. Le gouvernement, lui, ne compte pas.

Ironiquement, les villes et les États démocrates, dirigés par des maires et des gouverneurs gauchistes qui veulent fermer l’économie indéfiniment, sont les plus démunis et les plus désespérés. Sans impôts pendant trois malheureux mois, ils sont aussi fauchés et désespérés qu’une prostituée droguée au crack qui vient de perdre son dealer.

Il est à nouveau prouvé qu’Obama est un menteur. Il s’avère qu’il n’a rien construit. Les hommes et les femmes d’affaires du secteur privé construisent tout et paient pour tout ce qui permet au gouvernement de fonctionner.

Sans nous… vous n’êtes rien. Nous payons vos factures. Nous payons vos salaires. Nous payons vos pensions. Nous payons vos bâtiments gouvernementaux et vos statues de luxe. C’est notre argent qui fait tout.

Hé, Obama (et tous les autres politiciens de Washington), j’ai une question pour vous : Qui est le patron ?

Oui, monsieur, c’est nous qui avons tout construit. La crise du virus de Wuhan vient de le prouver.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz