Publié par Magali Marc le 2 juin 2020

Si les policiers américains permettent que les émeutiers antifas brûlent des commissariats, des voitures de police et pillent des magasins, les Américains peuvent-ils croire qu’ils sont capables de les protéger ?

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Kurt Schlichter, paru sur le site de Townhall, le 1er juin.

***************

Pouvez-vous renoncer à vos armes et compter sur les Démocrates pour vous protéger ?

En regardant le département de police de Minneapolis abandonner son commissariat aux «paisibles» manifestants brandissant des torches et des pieds-de-biche dans cet État et cette ville gérés par des Démocrates, j’ai eu l’idée qu’il était temps pour moi de désarmer.

Après tout, j’ai été informé par des individus supérieurement intelligents et compétents de l’élite que je n’ai pas besoin d’armes à feu parce que la police me protégera, et je suis convaincu que même s’ils ne peuvent pas défendre leur propre poste de police, ils me défendront jusqu’au bout, ainsi que ma famille et notre licorne Chet.

J’ai également été informé que les policiers sont des monstres de racisme et de méchanceté et qu’ils devraient être les seuls à posséder des armes à feu pour des raisons que je ne comprends pas bien, mais je sais que nos zélites supérieurement intelligentes et compétentes en savent plus que moi à ce sujet.

Si vous avez des doutes, il vous suffit de regarder le paradis urbain qu’est devenu la très «progressiste» ville de Minneapolis. J’ai aussi entendu dire que le zoo a reçu de nouvelles licornes.

Mais à quoi pouvez-vous vous attendre de la part d’une ville qui a élu la célèbre épouse de son frère, Ilhan Omar ?

Si j’étais cynique, je douterais des intentions et de la compétence de l’élite démocrate et de ses sous-fifres dans les médias de masse, qui se sont tenus devant des immeubles incendiés et pillés, et nous ont informés solennellement du fait que ceux qui causaient les incendies étaient des militants conscientisés, exprimant leur mécontentement face aux tactiques de maintien de l’ordre d’une ville démocrate. Et c’est pour cette raison qu’ils volaient des écrans géants Vizios et des bouteilles de Jack Daniels.

La destruction a suscité beaucoup de joie parmi la nomenklatura démocrate, du moins jusqu’à ce que les «paisibles» manifestants tentent de brûler le siège de CNN (à Atlanta) et de faire frire son présentateur, Brian Stelter.

La violence est tellement plus drôle quand ce n’est pas vous qui êtes violenté.

En tout cas, notre élite gauchiste a géré cette crise à peu près aussi bien que les gouvernements des États démocrates ont géré la pneumonie du pangolin – terriblement.

Lâcheté, incompétence, analphabétisme moral. Vous vous sentiriez plus désolés pour les victimes urbaines de ces clowns démocrates si ce n’étaient pas ces mêmes victimes qui les ont élus et réélus.

Bizarre que rien de tout cela ne se passe dans une ville contrôlée par les Républicains, mais ne vous en faites pas – les médias à scandale étaient là pour nous assurer que tout cela est de la faute de Donald Trump, car bien sûr, tout ce qui va mal est toujours de sa faute.

Ce ne sont que des mensonges, mais les mensonges concernant Trump sont la seule arme que possèdent les Dems et les médias de masse.

Malgré leur argument convaincant – que nous, les Américains normaux, ceux qui ne se révoltent pas, sommes une bande de Néandertaliens racistes et amoureux de Jésus qui devraient être reconnaissants de la bienveillance de l’élite qui règne sur nous et que tout ce qui va mal est dû au méchant homme orange – j’ai toujours tendance à penser que nous devrions garder nos fusils.

En fait, je pense que nous, citoyens sains et respectueux des lois, devrions tous acheter des armes et des munitions, de préférence en grosse quantité.

Appelez-moi prudent, ou fou, ou conscient, mais nous avons une élite de gauche qui pense que le premier amendement ne s’applique pas à nous. Nos droits à la liberté d’expression ne s’appliquent pas quand nous heurtons leur sensibilité, et nos droits religieux sont soumis aux effets de leur panique paranoïaque devant un virus.

Nous avons une élite de gauche qui s’indigne de l’idée d’une procédure régulière pour les accusés, à moins que l’accusé ne soit le candidat démocrate à la présidence, un vieux vicieux sénile et corrompu.

Nous avons une élite de gauche qui applaudit comme des phoques dressés dans un cirque chaque fois que des voyous brûlent des trucs et qui nous considère, nous les citoyens normaux, comme la lie de la terre.

Je préférerais ne pas être à la merci de gens qui me détestent et qui nient que j’ai des droits ou des intérêts légitimes. En fait, je vais insister et dire que je ne veux vraiment pas être à leur merci.

La façon d’y arriver est de refuser à ces aspirants oppresseurs le monopole de la force, comme l’avaient envisagé les Pères Fondateurs.

Mais l’idée de citoyens américains militants qui se battent pour la liberté n’est-elle pas un anachronisme ?

Seulement pour les gens qui n’ont jamais entendu parler du Vietnam ou de l’Afghanistan.

L’un de mes aspects préférés de la vie des médias sociaux est d’entendre parler des généraux de salon qui n’ont jamais utilisé un fusil et qui ont même peur de jouer au jeu vidéo Call of Duty parce que cela renforce les rôles patriarcaux.

Leur point de vue, lorsqu’on mentionne la nécessité pour tous les citoyens en bonne santé et respectueux des lois d’acheter des armes et des munitions, est d’insister sur le fait qu’un groupe de civils armés de fusils semi-automatiques AR-15 ne pourrait jamais espérer l’emporter contre les forces du gouvernement qu’ils espèrent enrôler dans leur cause d’oppression du peuple américain.

Sauf à Minneapolis, où une bande de voyous désorganisés, armés de torches et de pieds-de-biche, a réussi à faire évacuer un commissariat de police.

Même en tenant compte de l’incompétence manifeste de la police de Minneapolis, à commencer par le maire et en descendant jusqu’aux abrutis qui ne comprennent apparemment pas le concept de respiration, ce n’est pas exactement une approbation retentissante de l’idée que nous pourrions tout aussi bien renoncer à nos droits si les redoutables agents de la tyrannie l’exigent.

Le fait est qu’une population armée est une force essentiellement imbattable qui serait plus nombreuse et plus puissante que n’importe quel hors-la-loi revendiquant l’autorité du gouvernement qui choisirait de violer son serment et de faire la guerre aux citoyens américains.

Diable, à Minneapolis, une bande de crétins s’est contenté d’élever la voix et a gagné.

Malgré les protestations des gauchistes minables qui se prennent pour des Patton du Progressisme, une bande de citoyens armés de fusils (dont beaucoup sont des vétérans) constitue un moyen de dissuasion assez fantastique contre ceux qui pensent pouvoir voler notre liberté.

Le fiasco du virus chinois, le meurtre choquant de George Floyd et les émeutes résultant de l’échec des Démocrates ont montré plusieurs choses au peuple américain.

La première est qu’un nombre surprenant d’agents des forces de l’ordre sont prêts à suivre des ordres stupides et inconstitutionnels.

Un rapide tour des médias sociaux vous horrifiera par les dégâts causés par la vidéo de flics stupides harcelant des civils pour être sortis ou pour avoir essayé d’aller à l’église.

Les gens qui ont longtemps soutenu les Démocrates se sentent poignardés dans le dos, et les AFO (agents des forces de l’ordre) vont devoir ramer pour regagner le soutien qu’ils ont perdu parce que beaucoup de leurs camarades se sont rangés du côté des brutes démocrates contre le peuple.

De même, nous avons appris que la police ne sera pas nécessairement prête à nous défendre.

De ce flic gluant de lâcheté, en Floride qui a laissé des enfants se faire assassiner alors qu’il se tenait, armé, devant l’école (en 2018) – je ne peux même pas taper ces mots sans postillonner de rage – à la police de Minneapolis qui a évacué le commissariat et s’est enfuie, laissant des criminels brûler leur bâtiment, vous sentez-vous à l’aise de mettre votre vie entre les mains de tels employés du gouvernement ?

Le seul spectacle inspirant pendant les émeutes a été celui d’une bande de Noirs américains armés de fusils modernes défendant leurs entreprises. C’est tellement américain que ça ne pourrait pas être plus américain si c’était accompagné d’aigles, d’une Mustang 1964 et d’une musique hard rock de Ted Nugent.

Le contrôle des armes à feu a commencé avec les Démocrates qui essayaient de contrôler les Noirs américains. Aujourd’hui, les Démocrates essaient de contrôler tous les Américains. Et cela n’arrivera pas. Achetez des armes et des munitions, car il ne peut y avoir de peuple vraiment libre qui ne soit pas aussi un peuple armé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

https://townhall.com/columnists/kurtschlichter/2020/06/01/give-up-your-guns-because-democrats-will-totally-protect-you-n2569732

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz