Publié par Eber Haddad le 4 juin 2020

Comme d’habitude mais là c’est encore plus flagrant, les journalistes français ne font pas leur boulot.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Derek Chauvin, le policier inculpé dans la mort de George Floyd n’est toujours pas poursuivi pour homicide volontaire comme l’affirme BFM. Là encore, une fois de plus, c’est mal traduit, ou leurs conseillers juridiques sont totalement incompétents. 

C’est passé de « 3rd degree murder » à « 2nd degree murder ». C’est presque de la sémantique, mais ce n’est toujours pas « homicide volontaire ».

La « requalification » de “third-degree murder” en “second degree murder”, c’est de la guimauve pour apaiser la rue. 

Sans compter que les chances de réussite du procès s’amenuisent et Chauvin risque de s’en sortir. 

Plus on met la barre haut et plus il est difficile de convaincre un jury.

Les avocats de ce policier vont déjà commencer par questionner le changement de qualification de l’inculpation après avoir demandé un « dépaysement » pour le procès (change of venue) à cause des risques de partialité. Ensuite il faudra convaincre 12 jurés qui doivent voter la culpabilité à l’unanimité.

Ce sera un procès éminemment politique. 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

[In Minnesota, second degree manslaughter is defined as causing death “by the person’s culpable negligence whereby the person creates an unreasonable risk, and consciously takes chances of causing death or great bodily harm to another.” … The maximum sentence for second degree manslaughter is 10 years.]

[Dans le Minnesota, l’homicide involontaire au second degré est défini comme le fait de causer la mort « par la négligence coupable de la personne qui crée un risque déraisonnable et prend consciemment le risque de causer la mort ou de graves lésions corporelles à autrui ». … La peine maximale pour l’homicide involontaire coupable au second degré est de 10 ans].

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz