Publié par Christian Larnet le 6 juin 2020
L’Algérien Abdelmalek Droukdel – tué dans la ville de Tessalit au nord-ouest du Mali – était le chef d’Al-Qaida au Maghreb islamique

Les forces françaises ont tué le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), l’Algérien Abdelmalik Droukdel.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La ministre français de la défense, Florence Parly, a déclaré vendredi au Mali que Droukdel a été tué jeudi dans la ville de Tessalit, au nord-ouest du Mali. « Beaucoup de ses proches collaborateurs » ont également été « neutralisés », a déclaré Mme Parly.

« Abdelmalik Droukdel, membre du comité directeur d’Al-Qaida, commandait l’ensemble des groupes djihadistes en Afrique du Nord et au Sahara », y compris le Jamaat Nusrat al-Islam wal-Moslemin (JNIM), un groupe de coordination des affiliés d’Al-Qaida, a déclaré Parly.

Le JNIM est issu d’un groupe créé à la fin des années 1990 par des islamistes radicaux algériens qui, en 2007, ont officiellement souscrit à l’idéologie d’Al-Qaïda.

Le groupe, anciennement connu sous le nom de Groupe salafiste pour la prédication et le combat, a des bases dans le nord du Mali d’où il mène régulièrement des attaques et des enlèvements d’Occidentaux dans la zone subsaharienne du Sahel.

La France a également affirmé vendredi avoir capturé un chef du groupe de l’État islamique du Grand Sahara (EIGS), qui mène de fréquentes attaques à travers les frontières occidentales du Niger.

Les opérations contre l’EIGS, « l’autre grande menace terroriste dans la région », se poursuivent, a déclaré M. Parly.

La France a déployé plus de 5 000 hommes dans sa force antijihadiste Barkhane dans la région du Sahel.

Le Mali lutte pour contenir une insurrection islamiste qui a éclaté en 2012 et qui a fait des milliers de victimes militaires et civiles depuis.

La présence de milliers de soldats français et de l’ONU n’a cependant pas suffit à éteindre le feu, et le conflit a gagné le centre du pays et s’est étendu aux pays voisins, le Burkina Faso et le Niger.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz