Publié par Gaia - Dreuz le 7 juin 2020

Source : Leparisien

Un flou résidait jeudi sur les motivations de l’auteur de l’embuscade tendue mercredi soir, mais un syndicat de police a fait le lien avec les violences survenues après la mort de George Floyd.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Sentiment anti-policier? Terrorisme? Les enquêteurs tentent de déterminer les motivations de l’homme de 20 ans qui a tiré à l’arme à feu sur deux policiers et poignardé un troisième avant d’être neutralisé, mercredi, à New York. L’affrontement a eu lieu un peu avant minuit et quelques heures après la mise en place d’un couvre-feu dans la ville suite aux manifestations parfois violentes apparues depuis la mort de George Floyd.

Lors d’une patrouille anti-pillages, l’officier Yayonfrant Jean Pierre a été poignardé au cou par surprise. Deux de ses collègues ont été blessés aux mains dans l’échange de coups de feu qui a suivi. Les trois policiers sont tirés d’affaire. L’assaillant, en revanche, a été hospitalisé dans un état critique après de multiples blessures.

Si Dzenan Camovic n’a pas été formellement inculpé, son cas devrait se retrouver entre les mains des enquêteurs fédéraux. Sur Twitter, le FBI a adressé un message fort à l’égard de la police de New York, le NYPD : « Le FBI New York est pleinement engagé. Nous répondons comme si l’un des nôtres avait été attaqué, et nous utiliserons toutes les lois fédérales disponibles pour tenir l’auteur responsable des faits. »

Appel au calme

Jeudi, le commissaire Dermot Shea, du NYPD, a appelé au calme, lors d’une conférence de presse tout en fustigeant les « discours haineux » à l’endroit des policiers, selon des propos cités par Associated Press. Selon lui, il était trop tôt dans l’enquête pour dire ce qui avait motivé l’attaque de mercredi soir, mais Patrick Lynch, chef d’un syndicat policier, a déclaré avoir vu un lien avec les manifestations.

« A cause de la rhétorique que nous entendons, de la rhétorique anti-police qui envahit nos rues, sommes-nous surpris ? » a déclaré le président de la Police Benevolent Association. « Je ne le suis pas. Nous avons dit que cela allait arriver. »

Alors que les réseaux sociaux spéculaient sur une éventuelle motivation terroriste, un proche de l’auteur a nié cette éventualité devant les enquêteurs. C’est un « musulman pratiquant » dont la famille est de Bosnie », mais il n’est « absolument pas un terroriste », a affirmé ce membre de l’entourage de Dzenan Camovic, cité par The New York Post. Néanmoins les enquêteurs, qui ont découvert des messages anti-policiers laissés par Camovic sur les réseaux sociaux, ne négligeraient pas cette piste.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz