Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juin 2020

Robert John Aumann, nom hébreu : אומן ישראל, Yisrael Aumann, est un mathématicien israélo-américain, membre de l’Académie nationale des sciences des États-Unis et professeur au Centre pour l’étude de la rationalité de l’Université hébraïque de Jérusalem.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Prix Nobel de sciences économiques en 2005 pour avoir amélioré notre compréhension des conflits par l’analyse de la théorie des jeux, le professeur Aumann fêtera son 90e anniversaire le 8 juin prochain.

Son travail sur la théorie des jeux lui a valu un Nobel, car il a profondément aidé notre compréhension de la manière de rendre le monde meilleur et plus pacifique. Cependant, en découvrant des solutions aux conflits qui semblent paradoxales, il a contrarié tout un courant de pensée : les pacifistes, et certaines personnes peuvent ne pas trop l’apprécier.


Aumann est également célèbre pour ses opinions de droite. Il a déclaré ces jours-ci qu’Israël doit reprendre la vallée du Jourdain et une partie de la Judée Samarie le 1er juillet, et que le Premier ministre Benjamin Netanayhu doit « arrêter d’en parler indéfiniment ».

Interrogé sur la possibilité d’un accord de paix avec les Palestiniens, il a déclaré que certaines choses ne devraient pas faire l’objet de compromis.

« Les Arabes ne sont pas non plus flexibles, ils disent que tout leur appartient ».

« Nous, les Juifs, ne devrions pas renoncer à notre conviction que c’est notre patrie historique légitime, qui remonte à des milliers d’années.

Aumann disais-je, a reçu le prix Nobel en 2005.

Ses travaux ont permis de comprendre comment des actions apparemment irrationnelles peuvent, en réalité, être rationnelles lorsque nous prenons en compte les situations avec lesquelles elles fonctionnent et la logique qui les guide.

Par exemple, dans son discours pour le prix Nobel intitulé « Guerre et paix », il a expliqué comment l’acte apparemment irrationnel consistant à construire suffisamment de bombes nucléaires pour détruire la planète, est efficace pour prévenir la guerre, parce que l’autre partie ne peut pas savoir si ces armes seront utilisées ou non.

« La guerre est la seule constante de l’humanité », explique-t-il.

« La nature a fait évoluer la stratégie selon laquelle le mâle qui est là, il est dominant et il possède la clairière », dit Aumann.

« Si deux mâles arrivent en même temps, alors ils partent tous les deux. Ainsi, personne n’est blessé. Il s’agit d’un équilibre corrélé. Il y a beaucoup de choses comme ça dans la nature ».

Cela semble assez simple grâce au professeur, l’équilibre corrélé – une théorie où les deux parties ne suivent pas la même stratégie, mais ont une connaissance commune de la rationalité.

Lorsque la probabilité d’une guerre nucléaire approche un point de basculement, elle conduit à ce qu’on appelle la destruction mutuelle assurée, une situation dans laquelle aucune des parties n’a d’intérêt à attaquer ou à désarmer. La destruction mutuelle garantie qui suivrait une guerre nucléaire empêche les deux parties d’utiliser les armes. Une sorte d’impasse nucléaire.

Ce n’est qu’une de ses contributions au domaine et une petite partie de la décision du comité Nobel de lui décerner son plus grand honneur.

Depuis, rares sont les médias qui donnent la parole au professeur Aumann, car c’est tout le narratif John Lennon, de la chanson Imagine, et des pacifistes, qui s’écroule sur lui-même : s’imaginer que l’autre va s’attendrir si l’on renonce aux armes, alors qu’au contraire, les abandonner va offrir au conquérant l’opportunité d’une victoire plus facile sur une cible devenue molle.

Et un certain grand homme politique est peut-être, sans le savoir, un disciple d’Aumann : il s’agit du président Trump, dont la doctrine mise en pratique en Amérique est que pour atteindre la paix, il faut que l’armée soit extrêmement puissante, et que les ennemis du monde libre ne sachent pas si vous l’utiliserez ou pas.

Dans le doute, ils s’abstiennent.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz