Publié par Jean-Patrick Grumberg le 13 juin 2020

J’entends bien la demande d’excuses de la communauté noire pour l’esclavage. J’entends bien.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

J’entends bien : des gens qui n’ont jamais été esclaves, demandent à d’autres qui n’ont jamais été esclavagistes, de s’excuser pour l’esclavage, pour des crimes que leurs ancêtres ont peut-être ou peut-être pas commis.

J’entends bien.

J’entends très bien que les Noirs défendent l’idée de la culpabilité collective.

Allons-y, parlons de culpabilité collective, je veux bien.

Et à ce titre, je demande que les Noirs disent pardon pour :

  • Sarah Halimi, assassinée par un homme noir, Kobili Traoré.
  • Ilan Halimi, torturé et assassiné par un noir, Youssouf Fofana.
  • Amedy Coulibaly, un noir, qui a assassiné quatre personnes, quatre juifs, dans une supérette cachère de Vincennes en janvier 2015. Yohan Cohen, 20 ans, Yoav Hattab, 21 ans, François Michel Saada, 64 ans, et Philippe Braham, 45 ans, ont perdu la vie. Patrice Oualid, le gérant du magasin qui a réussi à fuir a été blessé.

A genoux s’il vous plaît, pour dire pardon aux juifs. A genoux s’il vous plaît, pour me dire pardon.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz