Publié par Danièle Lopez le 15 juin 2020

Un résumé en bref, pour les taureaux qui n’ont rien voulu entendre de « la marionnette ridicule » qui les voulait « veaux ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il a dit :

Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait

Eh ben ! c’est quoi le mot fier dans son langage ? C ‘est exactement ce qu’il fait depuis le début de son mandat. Il a réussi à déglinguer la France.

Nous n’avons pas à rougir, mes chers compatriotes, de notre bilan. Des dizaines de milliers de vies ont été sauvées par nos choix, par nos actions.

Ah bon ? Et les paquets de vieux qui sont morts, ils comptent pour le beurre et l’argent du beurre des caisses de retraites ? Parce que si on parlait des EHPAD ? Le Rivotril, tu l’as fait administrer comme des bonbons au caramel à ces petits vieux !

Nous avons su doubler en quelques jours nos capacités de réanimation, organiser des transferts de centaines de patients, entre régions et avec les pays voisins, approvisionner nos commerces, réorienter notre production industrielle, inventer des nouvelles solidarités.

Alors là ! Tu te fous vraiment de nos gueules ! Certains hôpitaux et cliniques de France étaient VIDES de tout patient et tu envoies un bateau en Corse, chercher 12 personnes suspectées d’être infectées. Ça a coûté un pognon de dingue, Duchnoc ! Quant au doublement des capacités de réanimation, forcément, tu as interdit que les plus de 70 ans n’en bénéficient avec interdiction de les recevoir aux urgences ! Quant aux nouvelles solidarités, on se demande où tu les cherches, parce que nous, à part acheter au marché noir des masques et de la chloroquine, tu nous as fait fermer tous les commerces et on a perdu du poids, des amis et du pognon en pagaille ! Mais « en même temps », tu as donné ordre à tes flicailles de bien ramasser le fric que tu aurais pu perdre en massacrant les pauvres gens qui n’avaient plus un morceau de pain à bouffer pour leurs gosses. Même mon  neveu de 8 ans faisant du vélo devant sa porte à Toulon, a été verbalisé 135 euros, que tes sbires ont attendu patiemment devant la porte pour que son père les paye !

Le Premier ministre et le gouvernement [auraient] «travaillé d’arrache-pied.

Ôôôôhhhh ! « ont traîné la semelle tu veux dire » ! On n’a jamais vu plus de cafouillages qu’en cette période et pourtant avec votre amateurisme on était à bonne école.

La période a montré que nous avions du ressort et de la ressource, que face à un virus qui nous a frappés plus tôt et plus fort que beaucoup d’autres, nous étions capables d’être inventifs, réactifs, solides.

Tu ne manques pas d’air ! Tu as un culot monstre ! Du ressort ? De la ressource ? De la réactivité ? Mais c’est de tout ça que vous avez manqué ! Tu t’en battais les oreilles ! Vous saviez depuis novembre 2019 que c‘était parti de Chine, que ça allait nous tomber sur le coin de la gueule et tu n’as rien fait ! Pas même fermé les aéroports qui ont continué d’accueillir tout et même le virus sans aucun contrôle. La fermeture des frontières de la France, tu les as refusées alors que tous nos voisins s’y étaient soumis. Tu es allé jusqu’à autoriser un match avec des aficionados italiens venus en grand nombre de leur pays voisin où ils mouraient comme des mouches. Et tu te rengorges de ce que tu as bien fait de mieux que les pays voisins ? Tu n’as aucun honneur Macron !

Mais bien sûr […] Cette épreuve [a] révélé des failles, des fragilités, […] [je souhaiterais] comprendre ce que nous avons mieux ou moins bien réussi que nos voisins.

RIEN ! NADA ! NIENTE ! OUALOU ! Tu as été totalement nullissime ! N’essaie pas de te comparer aux autres dirigeants, Macron, tu as été la risée de tous les pays intra-UE et extra-UE. Et, surtout, ne vient pas dire que l’Europe a été à la hauteur.

Pour finir, je dois te dire Macron, que tu n’es pas seulement un amateur, tu es surtout un incapable et toute l’équipe que tu t’es choisie l’est encore bien plus que toi puisque tu en es le chef, on peut supposer que tu es le meilleur dans ce cas. Quant à cette Europe que tu défends et dont tu espères qu’elle te sortira blanchi de toutes les plaintes que vous avez reçus, toi et ton gouvernement, n’ai aucune crainte, elle  ne se mouillera pas pour toi. Elle est déjà trop branlante pour tenter de t’étayer. Et puis, Merkel ne t’aime pas ! Tu t’en es aperçu, n’est-ce pas ? Donc n’attends rien de son côté.

Quant à nous, Français, malades ou endeuillés, en tout cas fragilisés par tes actions inconsidérées aussi bien que par ton manque d’action dans cette épreuve qui nous frappés, n’espère plus rien de nous. Je crois, d’aussi loin que mon âge me permet de te parler comme à un gamin trop imbu de sa personne, que tu resteras dans l’Histoire de la France, le président qui a détruit Sa grandeur, Son honneur et Son armée.  

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Danièle Lopez pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz