Publié par Gaia - Dreuz le 22 juin 2020

Source : Persecution

Le régime d’Erdoğan a célébré avec tapage le 567ème anniversaire de la prise de Constantinople par les musulmans ottomans.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le 29 mai dernier, la Turquie a célébré le 567e anniversaire de la conquête de Constantinople par les Ottomans. Le président Erdoğan a organisé un festival à la Sainte-Sophie avec des projections vidéo et des feux d’artifice commémorant la victoire, ainsi que des prières islamiques et une lecture du 48e chapitre du Coran à l’intérieur de la cathédrale historique.

Ces célébrations ont été condamnées par de nombreux groupes internationaux de défense de la liberté religieuse. Le Greek City Times a qualifié les éléments islamiques de distraction de la mauvaise gestion de COVID-19 par Erdoğan et du déclin de l’économie. Les groupes de défense craignent que ces célébrations ne soient qu’un précurseur de la transformation de la cathédrale chrétienne orthodoxe en mosquée par Erdoğan.

La tenue de prières et de lectures du Coran à l’intérieur de la Sainte-Sophie viole les politiques de laïcité de l’État turc, menaçant l’égalité de la liberté religieuse au sein de la nation. La Sainte-Sophie a été transformée d’une église en une mosquée lors de la conquête ottomane, puis en un musée lors de la création de l’État turc. Elle est censée être religieusement neutre dans le cadre du système actuel. Cependant, Erdoğan continue à faire pression pour que ce qui était autrefois le centre de l’orthodoxie chrétienne soit converti en mosquée, ce qui aliène encore plus la petite communauté chrétienne du pays et ignore le laïcisme constitutionnel de l’État.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz