Publié par Magali Marc le 23 juin 2020

En dépit de ce que disent les détracteurs du Président Trump, son premier rassemblement politique, post-virus de Wuhan, constitue une belle victoire. Certes la présence des familles a été réduite du fait que pendant une semaine, les médias «fake news» ont cherché à créé une panique avertissant les gens de ne pas y aller à cause du virus de Wuhan et des manifestants et montrant des images récentes de villes américaines en feu. En réalité, s’ajoutant à la présence de plus de 6 000 personnes au Stadium de Tulsa, l’audimat de cet événement a largement dépassé les 10 millions de spectateurs.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article d’Andrea Widburg, paru sur le site d’American Thinker, le 22 juin.

***************

En dépit des tentatives de fraude, le rassemblement politique de Tulsa est une nette victoire pour Donald Trump

Parce que le rassemblement de Trump à Tulsa a connu une affluence plus faible que prévu, les Démocrates ont crié victoire. Ils ont eu tort. C’était une victoire pour Trump, quelle que soit la manière dont on considère l’événement.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il y avait deux récits concurrents dans la préparation du premier rassemblement politique de Trump post-virus de Wuhan, qui s’est tenu samedi soir à Tulsa :

  • 1. Le récit de la campagne de Trump selon lequel le meeting avait attiré les inscriptions de plus d’un million de personnes qui avaient soumis leur nom pour obtenir des billets gratuits.
  • 2. Celui des Démocrates qui ont déclaré que, bien que les manifestations de «Black Lives Matter» n’aient pas créé de risques liés au virus de Wuhan, Trump, lui, allait tuer des gens avec son rassemblement.

À l’approche du rassemblement, les participants courraient un risque de voir les manifestants de Black Lives Matters se manifester.

Le rassemblement a attiré moins de monde que prévu, avec des sièges pour la plupart remplis dans les étages inférieurs et de nombreux sièges vides dans les étages supérieurs. Une manifestation en plein air a été annulée.

Les Démocrates, Alexandria Ocasio-Cortez en tête, ont affirmé que la faible participation résultait d’une campagne astucieuse de la firme TikTok qui a permis à des adolescents de commander des centaines de milliers de billets en ligne pour empêcher les véritables supporters d’y assister.

Steve Schmidt, un «Never Trumper» qui n’a pas réussi à faire franchir la ligne d’arrivée à John McCain en 2008, s’est vanté que sa fille avait interféré avec cet événement politique américain.

Même si on accepte comme véridique la prétention selon laquelle cette ingérence inspirée par TikTok a fonctionné (ce qui n’a pas été le cas – nous y reviendrons plus tard), ce n’était pas du tout une victoire.

  • 1. Premièrement, les démocrates ont ouvertement utilisé une plateforme médiatique communiste chinoise pour interférer avec une élection américaine. Ce n’était pas une bonne idée.
  • 2. Deuxièmement, bien qu’il s’agisse d’une escroquerie numérique, la tricherie dont se vantent les Démocrates correspond parfaitement à ce que le procureur général Bill Barr prévient qu’il se passera si les Démocrates insistent pour faire adopter le vote par correspondance :
    « … (C)ela ouvre absolument les vannes à la fraude. Ces choses sont livrées dans des boîtes aux lettres. Ils peuvent être retirés », a répondu M. Barr. « Il y a la question de savoir si le vote secret est secret ou non, parce que beaucoup d’États vous font signer l’extérieur de l’enveloppe. Ainsi, la personne qui ouvre l’enveloppe connaîtra l’identité des gens qui ont voté ».
    « À l’heure actuelle, un pays étranger pourrait imprimer des dizaines de milliers de faux bulletins de vote, et il nous serait très difficile de détecter quel est le bon ou le mauvais bulletin », a poursuivi M. Barr. « Je pense donc que cela peut bouleverser et ébranler la confiance dans l’intégrité de nos élections. Nous devrions la renforcer dès maintenant
    ».
  • 3 – Troisièmement, Byron York a fait remarquer que tricher lors des événements de campagne va devenir la nouvelle norme pour les rassemblements, y compris ceux de Biden. Il ne dit pas ce qui est évident, à savoir que cela frappera plus durement le pathétique Biden.
  • 4 – Quatrièmement, Rick Moran rappelle aux Démocrates triomphants qu’ils ont peut-être enfreint la loi :
    « [AOC] a encouragé les attaques contre la liberté d’expression et le processus démocratique. Donald Segretti, un assistant de Richard Nixon, a été emprisonné pour avoir réalisé de telles acrobaties. Lui et ses amis ont changé la date des apparitions des candidats démocrates. Ils ont forgé d’autres documents de campagne. Ils ont lancé de violentes rumeurs dans la presse sur les candidats démocrates. Ils ont appelé ça ‘ratfucking’ et cela a causé d’énormes maux de tête aux sénateurs Edmund Muskie et Hubert Humphrey – les candidats démocrates qui se présentaient à l’investiture. »

Donc, si AOC et ses semblables avaient raison, passer de fausses commandes de billets était idée de perdant, pas de gagnant.

Le récit alternatif, de Brad Parscale (responsable de gestion de la campagne présidentielle de Donald Trump), est que la campagne avait mis en place des contrôles pour filtrer les fausses demandes de billets, le vrai problème étant que les gens s’inquiétaient de l’alarmisme des médias au sujet du virus de Wuhan et des manifestations :
« Les gauchistes et les trolls en ligne qui ont crié victoire, pensant qu’ils ont eu, d’une manière ou d’une autre un impact sur la présence au rassemblement, ne savent pas de quoi ils parlent ni comment nos rassemblements fonctionnent. Les reporters qui ont écrit avec joie à propos des fans de TikTok et de K-Pop – sans avoir contacté la campagne de M. Trump pour avoir des commentaires – se sont comportés de manière non professionnelle et ont été dupés par cette mascarade. S’inscrire à un rassemblement signifie que vous avez répondu avec un numéro de téléphone portable et nous éliminons constamment les faux numéros, comme nous l’avons fait avec des dizaines de milliers de personnes pour le rassemblement de Tulsa, dans le calcul du nombre de participants possibles. Ces fausses demandes de billets ne sont jamais prises en compte dans notre réflexion. Ce qui rend cette tentative boiteuse de piratage de nos événements encore plus stupide est le fait que chaque rally comporte une admission générale – l’entrée se fait sur la base du premier arrivé, premier servi et une inscription préalable n’est pas nécessaire. Le fait est qu’une semaine de médias «fake news» avertissant les gens de s’éloigner du rassemblement à cause du virus de Wuhan et des manifestants, associé à des images récentes de villes américaines en feu, a eu un réel impact sur les gens qui prévoyaient amener leurs familles et leurs enfants au rassemblement. MSNBC était parmi les médias qui ont rapporté que les manifestants ont même parfois bloqué les entrées du rassemblement. Pour les médias, célébrer aujourd’hui la peur qu’ils ont contribué à créer est dégoûtant, mais typique. Cela nous fait nous demander pourquoi nous nous donnons la peine d’accréditer les médias pour des événements alors qu’ils ne font pas du tout leur travail de professionnels ».

De plus, alors que les médias ont nié avec insistance le fait que les manifestants bloquaient l’entrée du site, Parscale a diffusé une photographie montrant le contraire.

L’idée la plus importante est que, si les gens ont pu être effrayés par les médias et les manifestants, cela ne signifie pas que les Américains n’étaient pas intéressés – extrêmement intéressés :

Donald Trump a posté sur Twitter ce message :
« NOUVEAU: Le nombre de spectateurs du rassemblement @realDonaldTrump de ce soir à Tulsa a été mis à jour sur RSBN :
2,8 millions de vues sur Facebook
1,4 million de rediffusions sur YouTube
Cela représente 4,2 millions de vues et, encore une fois, cela n’inclut pas les vues des émissions simultanées que nous envoyons.
»
(NdT: Selon The Hill, le rassemblement à Tulsa, a battu un record sur Fox News avec 7,7 millions de spectateurs )

Au moment où la campagne a examiné toutes les données d’audimat, l’audience totale dépassait largement les 10 millions de personnes, selon Gary Coby, le directeur de la campagne sur Internet.

Alors qu’il y a la pandémie du virus de Wuhan, de violentes manifestations et l’hystérie médiatique, ces chiffres représentent une victoire absolue.

Enfin, il faut considérer le fait que les Démocrates, reconnaissant qu’ils ne peuvent pas créer d’enthousiasme pour Joe Biden l’Endormi, en sont réduits à tenter de saboter l’enthousiasme énorme des électeurs de Trump.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Sources :

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz