Publié par Gaia - Dreuz le 24 juin 2020
Kürüm est lui-même un chrétien d’origine assyro-chaldéenne : il écrit principalement sur la persécution des chrétiens dans le monde

Source : Resistancerepublicaine

En Belgique, les musulmans  veulent faire taire les journalistes qui osent  parler des massacres de chrétiens

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un journaliste belge est menacé par des musulmans pour un article qu’il a écrit au début du mois de juin sur une fillette de trois ans qui a été massacrée par des extrémistes islamiques à l’aide de machettes au Nigeria.

Jakob Kürüm écrit pour SCEPTR, un portail d’information flamand populaire et conservateur. Le 12 juin, il a publié un article sur une petite fille chrétienne nigériane de trois ans, Elizabeth Samaila, qui a été mise en pièces par des extrémistes islamiques brandissant des machettes lorsqu’ils ont attaqué son village.

 Neuf autres villageois ont également été tués et plusieurs autres sont portés disparus. En outre, une fillette de 8 ans a été grièvement blessée.

L’attaque a été menée par des bergers fulanis, des musulmans nigérians connus pour leurs attaques terroristes contre des villages chrétiens.

Les chrétiens sont fréquemment la cible de la violence islamique au Nigeria. Près de 12 000 chrétiens ont été assassinés par des musulmans dans le pays au cours des cinq dernières années.

Menaces de mort

Après la publication de l’article de Kürüm, il a commencé à recevoir des courriers haineux et des menaces de mort sur les médias sociaux. Il a déclaré que les musulmans lui envoyaient des messages tels que « sale pute »« Je te baiserai quand je te verrai » et « Tu veux que je te baise ou quelque chose comme ça ?

Sa famille aussi

Il a expliqué que si ces messages ne le troublaient pas, ce qui était plus inquiétant, c’est que certains extrémistes ont même contacté ses parents et ses frères et sœurs, les menaçant de les tuer si Kürüm continuait son travail.

Apparemment, ils essaient de me faire taire pour qu’il n’y ait pas d’informations en Belgique sur la persécution des chrétiens.

La vie des chrétiens n’est-elle pas importante ?

Kürüm est lui-même un chrétien d’origine assyro-chaldéenne.

En tant que journaliste pour le SCEPTR, j’écris principalement sur la persécution des chrétiens dans le monde entier. On en parle beaucoup trop peu.

En tant que chrétien, je me sens obligé de dire et d’écrire la vérité, même si elle est douloureuse et lourde, et même si elle fait mal et que les gens la nient souvent.

Kürüm a raconté qu’il est souvent pris pour cible par les musulmans dans la rue en Belgique parce qu’il porte un crucifix.

Quand je vais faire des courses, il m’arrive de me faire crier « Allahu akbar » », dit-il.

Je sais que les musulmans sont souvent des gens bien, mais ces menaces nuisent à leur image et elles doivent cesser.

Kürüm a déclaré qu’il ne laisserait  toutefois pas intimider au point d’arrêter ses reportages.

 « En particulier en ces temps de campagnes antiracistes à grande échelle, il est important de garder à l’esprit que les chrétiens sont aussi souvent victimes du racisme », a-t-il déclaré.

« Je ne me tairai pas sous les menaces, et j’engagerai également des poursuites judiciaires si je suis à nouveau menacé. ”

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz