Publié par Eber Haddad le 25 juin 2020

À bon entendeur… Nous voilà prévenus !

Facebook nous informe que désormais nous serons « fliqués » et la dissidence ou le fait de ne pas être en accord avec la pensée unique nous vaudra censure, voire même un bannissement total !

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ce sont eux qui décideront de l’authenticité ou non de ce qu’on publie et si c’est « approprié » ou pas, l’arbitraire dans ses oripeaux les plus sordides et la porte ouverte à tous les abus…

On croyait cette époque révolue, ce qu’elle est dans les anciennes dictatures communistes d’Europe de l’Est, mais elle revient en force dans les pays occidentaux sous couvert de sécurité et d’authenticité…

Le pouvoir est entre les mains d’un quarteron de réseaux sociaux qui n’ont pas été élus et qui n’ont de compte à rendre à personne. Ce ne sont plus des juntes militaires, des présidiums, des pronunciamientos ou des commissaires politiques qui sont chargés de nous surveiller et de nous mettre au pas, mais des entités privées pour la plupart basées à « Silicon Valley » et appartenant, malgré le fait qu’elles soient publiques et cotées en bourse, à quelques oligarques type « Big Brother » dont le pouvoir est infini.

Même les pages secrètes ou les groupes privés sur Facebook feront l’objet d’une surveillance accrue et donc soumis à cette censure qui ne s’exerce que pour notre bien, naturellement, et est « sensée nous protéger » des mauvaises influences.

L’oncle Mark veille au grain…

En fait, la nouvelle dictature est composée de sociétés privées, Google, Twitter et toute cette nomenklatura. 1984 arrive en 2020…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Eber Haddad

[Exemples de Standards de la communauté :

Nous voulons que les personnes puissent s’exprimer ouvertement sur les sujets qui comptent pour elles, même si d’autres peuvent ne pas être d’accord ou trouver ces sujets désagréables. Dans certains cas, nous autorisons la publication de contenu qui va à l’encontre de nos Standards de la communauté s’il est pertinent et d’intérêt public.

Authenticité : Nous voulons nous assurer que le contenu que les personnes voient sur Facebook est authentique. Nous sommes convaincus que l’authenticité crée un meilleur environnement pour le partage, et nous ne voulons donc pas que les personnes qui utilisent Facebook mentent sur leur identité ou leurs activités.]

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz