Publié par Jean-Patrick Grumberg le 28 juin 2020

Le procureur général William Barr a ordonné vendredi au ministère de la Justice de former un groupe de travail dédié à la lutte contre les « extrémistes anti-gouvernement », notamment Antifa.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Dans son mémo, Barr explique que les agitateurs professionnels comme Antifa ont infiltré les manifestations pacifiques contre la brutalité policière et le racisme et « se sont engagés dans des actes de violence indéfendables visant à saper l’ordre public ».

« Entre autres comportements anarchiques, ces extrémistes ont violemment attaqué des officiers de police et d’autres fonctionnaires, détruit des biens publics et privés et menacé des personnes innocentes », a écrit Barr.

« Bien que ces extrémistes professent des idéologies diverses, ils sont unis dans leur opposition aux valeurs constitutionnelles fondamentales d’une société démocratique régie par le droit. … Certains prétendent professer un message de liberté et de progrès, mais ils sont en fait des forces d’anarchie, de destruction et de coercition ».

Members of an antifascist movement, known as « Antifa, » carry their flags during a rally marking the May Day in Moscow, Russia, Saturday, May 1, 2010. (AP Photo/Sergey Ponomarev)

Barr a identifié les membres du mouvement de droite « Boogaloo » et du mouvement Antifa comme les principales cibles du groupe de travail.

Craig Carpenito, le procureur américain du New Jersey, et Erin Nealy Cox, le procureur américain du district nord du Texas, dirigeront ce groupe de travail, qui comprendra également des représentants du FBI et d’autres bureaux de procureurs.

Leur mission consiste à développer des informations sur les « individus, réseaux et mouvements extrémistes », partager les données avec les autorités locales, et former les procureurs locaux sur la manière de poursuivre les extrémistes anti-gouvernementaux lors des procès.

« Le but ultime du groupe de travail est non seulement de permettre de poursuivre les extrémistes qui se livrent à la violence, mais aussi de comprendre ces groupes pour que nous puissions mettre fin à cette violence avant qu’elle ne se produise, et finalement, éliminer cette menace pour la sécurité publique et l’État de droit », a écrit M. Barr.

Quatre premiers inculpés pour destruction de statue, d’une longue liste à venir

Immédiatement après la création du groupe de travail, quatre hommes ont été inculpés pour avoir tenté de démolir une statue de l’ancien président Andrew Jackson près de la Maison-Blanche lundi dernier.

Le ministère de la Justice a annoncé samedi en fin de journée que les hommes étaient accusés de destruction de biens fédéraux.

  • C’est un crime passible d’une peine maximale de 10 ans.
  • Le président américain a indiqué à plusieurs reprises qu’il souhaitait que ces Antifa reçoivent la punition maximum prévue par la loi.
  • 10 ans pour 15 minutes de fun à détruire les statues d’hommes politiques dont ils ne savent strictement rien, ça donnera à réfléchir à beaucoup…

Voici les noms des heureux premiers gagnants :

  • Lee Michael Cantrell, 47 ans, de Virginie ;
  • Connor Matthew Judd, 20 ans, de Washington, D.C. ;
  • Ryan Lane, 37 ans, du Maryland ;
  • Graham Lloyd, 37 ans, du Maine.

Ils sont accusés au pénal de « destruction de biens fédéraux », a déclaré le procureur américain par intérim Michael R. Sherwin dans un communiqué.

Kelsey D. Nelson

Vendredi, la police de Madison, dans le Wisconsin, a également inculpé un Noir de 30 ans qui a participé à la destruction d’une statue d’un héros de la guerre civile anti esclavagiste en début de semaine, et avait pris part au pillage d’une bijouterie lors des manifestations du mois de mai à propos de la mort de George Floyd. Il s’appelle Kelsey D. Nelson.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz