Publié par Christian Larnet le 30 juin 2020

Les juges danois ont condamné vendredi un Irano-Norvégien à une peine de prison de sept ans pour son rôle dans un complot visant à assassiner un opposant au gouvernement de Téhéran.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mohammad Davoudzadeh Loloei, un résident norvégien de 40 ans, a été reconnu coupable de « complicité dans une tentative de liquidation » contre un leader séparatiste, selon le jugement obtenu par l’AFP.

La cible de la tentative de meurtre, un membre d’un groupe séparatiste connu sous le nom de Mouvement arabe de lutte pour la libération d’Ahvaz, faisait l’objet de recherches par les autorités iraniennes.

Les Ahvaz sont une minorité ethnique arabe vivant dans la province du Khusestan, au sud-ouest de l’Iran. Ils se rebellent contre le gouvernement iranien depuis environ un siècle. Périodiquement, des agents du gouvernement tentent de nuire aux Iraniens en Europe, ou des espions iraniens ciblent les Ahvazi exilés en Europe.

Le procès a permis d’apprendre que les accusés avaient secrètement filmé l’homme visé, Habib Yabor Kabi et sa femme, chez eux à Copenhague en septembre 2018.

Davoudzadeh Lololei a ensuite envoyé les images à un homme appelé « Sajjadi », que le tribunal a déclaré être un agent de renseignement iranien.

Peu de temps après, les agents des services de renseignements et la police ont monté une énorme opération pour contrecarrer la liquidation, ce qui a paralysé la nation nordique.

  • Le 28 septembre 2018, le Danemark a fermé les ponts et les ferries vers la Suède pendant plusieurs heures dans le cadre d’une chasse à l’homme massive.

« L’accusé aurait dû se rendre compte que par ses recherches et ses observations, il aidait un service de renseignement iranien (…) dans le meurtre », ont conclu les juges.

Le Danemark a déclaré que la liquidation déjouée a été ordonnée par l’Iran en représailles à une attaque meurtrière dans sa ville d’Ahvaz en septembre 2018 – une affirmation que Téhéran a démentie.

Davoudzadeh Lololei a été arrêté en octobre 2018 au retour d’un voyage en Iran.

Il a nié les accusations, affirmant qu’il filmait Kabi parce qu’il avait eu une liaison avec son ex-femme et qu’il s’était rendu en Iran parce que sa mère était gravement malade.

Le tribunal a rejeté les explications et a conclu que « les services de renseignements iraniens prévoyaient d’assassiner » Habib Yabor Kabi.

Le verdict cite des cas de liquidations d’opposants iraniens en Europe, notamment aux Pays-Bas et en Turquie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz