Publié par Gaia - Dreuz le 30 juin 2020

Source : Tribunejuive

Clash et censure en direct pour avoir critiqué les prise de position d’Edgar Morin

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

La Commission des Affaires étrangères a auditionné en visioconférence cet après-midi le sociologue Edgar Morin.

La discussion devait porter initialement sur les leçons de la crise du Coronavirus.

C’était sans compter avec l’obsession anti-israélienne de certains députés, dont le président du groupe France-Palestine, qui est revenu encore sur le plan d’extension de souveraineté israélienne en Judée-Samarie et a demandé des sanctions contre Israël.

Edgar Morin – né Nahum ! – est connu depuis des décennies pour son engagement antisioniste.

Pour délégitimer Israël, jamais il n’a hésité à user de contre-vérités ou raccourcis tendancieux.

Le sujet étant sur la table, j’ai décidé d’interpeller Edgar Morin sur quelques-unes de ses prises de position, qui ont contribué à créer un climat de haine d’Israël dans certains secteurs de la population.

« Je romps avec le peuple élu, mais je demeure dans le peuple maudit », « ingratitude » à l’égard des musulmans qui les auraient « toujours protégés », « peuple méprisant ayant satisfaction à humilier »

Je lui ai rappelé sa formule « peuple élu [qui] agit comme la race supérieure », qui n’est rien d’autre que de la phraséologie nazie ! Ces propos publiés en 2002 lui ont valu une condamnation pour « diffamation raciale ».

Face à cet homme de 98 ans, par ailleurs très vif, très intéressant et brillant sur beaucoup de sujets, mon ton était posé, engagé mais respectueux.

La vérité est dure à entendre pour certains !

Ma prise de parole a été interrompue en plein milieu. Où est le débat démocratique et le respect du pluralisme ?

Lorsque d’autres évoquent Israël comme un Etat apartheid, ou la colonisation… personne n’est coupé !

Ouvrons les yeux : contester certains « monstres sacrés » de l’élite intellectuelle gauche-caviar condamne aujourd’hui à la censure !

Attaqué de toutes parts, j’assume, je persiste et je signe mais j’ai ressenti plus que jamais l’absence de Claude Goasguen.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

11
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz