Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 juillet 2020

Les activistes et élus qui exigent le démantèlement des forces de l’ordre ignorent totalement les chiffres alarmants des vies noires perdues.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le mouvement « Black Lives Matter », qui vise à démanteler les forces de l’ordre dans toute l’Amérique, a entraîné une augmentation alarmante des crimes violents dans les grandes villes américaines et une hausse des morts dans la communauté noire.

Selon un rapport (1) de l’auteur à succès « The War on Cops* », Heather Mac Donald, les données de la police et les rapports de presse dans les centres urbains comme Chicago et New York révèlent que les crimes violents ont fortement augmenté à la suite des manifestations de George Floyd.

Mac Donald appelle la hausse actuelle des crimes violents « l’effet Ferguson 2.0 » ou « l’effet Minneapolis ».

  • A Minneapolis, les fusillades ont plus que doublé cette année, indique le rapport, mais près de la moitié des 3 218 blessés par arme à feu ont eu lieu depuis la mort de George Floyd, selon une analyse (2) du Minneapolis Star Tribune.
  • A la mi-juin, la ville de New York a connu 53 fusillades et 72 victimes en une seule semaine, selon le chef de la police de New York, Terrence Monahan (3)

« Nous devons revenir à la semaine du 4 juillet 2012 pour une semaine comme celle-là », a déclaré M. Monahan.

  • Milwaukee a une augmentation de 132 % des homicides avec 86 cette année par rapport aux 37 de l’année dernière à la même époque, a rapporté l’inspecteur de Milwaukee Leslie Thiele

« Nous n’avons pas vu ces chiffres depuis 1991 », a déclaré Thiele.

  • Selon le Chicago Sun-Times (4), 18 personnes ont été tuées et 47 ont été blessées par des tirs le week-end dernier, faisant passer Chicago à 300 homicides cette année.
  • Les données du Sun-Times montrent que les 300 morts de l’année dernière n’ont pas dépassé le cap des 300 avant le début du mois d’août.

    Les victimes étaient majoritairement noires.

    À ce jour, cette année, environ 77 % de toutes les victimes d’homicides à Chicago sont noires, même si les Noirs constituent un tiers de la population de la ville, et Black Lives Matter n’a pas fait une seule déclaration à ce propos.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.city-journal.org/ferguson-effect-inner-cities
  2. https://www.startribune.com/surge-in-gun-violence-tests-minneapolis-leaders/571524202/
  3. https://www.policeforum.org/criticalissuesjune23
  4. https://chicago.suntimes.com/crime/2020/6/28/21305237/chicago-weekend-shootings-gun-violence-june-26-29-2020

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz