Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 juillet 2020

Twitter abandonne des termes de codage vieux de plusieurs décennies comme « master » et « slave ».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Le mouvement marxiste Black Lives Matter continue de provoquer des effets d’entraînement dans l’écosystème d’extrême gauche de la Silicon Valley.

La division d’ingénierie de la société a tweeté un ensemble de mots qu’elle veut « éloigner de l’utilisation pour le remplacer par un langage plus inclusif ». La liste comprend le remplacement de « white list » par « liste d’autorisation », « master/slave » par « leader/suiveur » et « grandfathered » (droits acquis) par « statut d’héritage ».

En langage de programmation, « master » fait référence à la version principale du code qui contrôle les « slaves » ou les répliques.

Twitter s’efforce déjà depuis janvier d’intégrer un « langage inclusif » (quelle expression horrible, dans la bouche de gens qui excluent toute pensée non conforme) dans sa culture d’entreprise. Cet effort a été mené par deux activistes-ingénieurs de Twitter en particulier, Kevin Oliver et Regynald Augustin. Mais le mouvement Black Lives Matter a considéré que ce n’est pas assez. La pureté marxiste exige que la soumission soit plus totale encore, et elle a fait naître un nouveau sentiment d’urgence à se débarrasser de termes à connotation raciale.

Augustin est également l’un des organisateurs de « It Is What It Is », un projet qui a commencé comme une mystérieuse tendance en ligne et qui a fini par récolter plus de 200 000 dollars pour des organisations caritatives soutenant le mouvement Black Lives Matter et les transsexuels noirs. Le projet a utilisé la combinaison d’émoji 👁👄👁 sur Twitter.

L’initiative de Twitter intervient au moment où la communauté du logiciel libre dans son ensemble est frappée par l’utilisation de ces termes, comme le rapporte Rosalie Chan, de Business Insider. GitHub, propriété de Microsoft, le plus grand site d’hébergement de logiciels libres au monde, a annoncé à la mi-juin qu’il s’efforçait de remplacer « maître » et « esclave » par des termes neutres.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz