Publié par Christian Larnet le 7 juillet 2020

Mélanie Lemée a été fauchée par Yassine E., qui roulait entre 130 et 160 km/h, transportait de la cocaïne, n’avait pas de permis, et n’a même pas freiné. Elle avait 25 ans, sa vie a été brisée par cette racaille, mais hélas, elle n’appartenait pas à la minorité.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Gendarme exemplaire, sportive de judo prometteuse et femme accomplie, Mélanie Lemée est née le 25 janvier 1995. Elle a été tuée ce week-end à l’âge de 25 ans par un voyou qui aurait dû être en prison.

L’automobiliste qui a tué la gendarme Mélanie Lemée, ne risque pas la réclusion criminelle à perpétuité comme le disent les médias : il s’appelle Yassine. Lisez son pedigree et expliquez-moi ce qu’il faisait au volant d’une voiture.

Récidiviste, et condamné à trois reprises

Le casier judiciaire de Yassine :

  • Trafic de stupéfiants,
  • Délits routiers,
  • Et samedi peu avant 21h00, il venait de commettre deux refus d’obtempérer. Les gendarmes avaient déjà tenté d’intercepter sa Renault Clio qui roulait à très vive allure.

Fauchée à au moins 130 km/h

Samedi peu avant 21h00, les gendarmes ont tenté d’intercepter une Renault Clio qui roulait à très vive allure.

Son conducteur vient de commettre deux refus d’obtempérer et a fait demi-tour. Ils alertent alors une autre patrouille de deux gendarmes. Ceux-ci positionnent leur véhicule, gyrophares allumés, sur la RD 813 à hauteur de la commune de Port-Sainte Marie.

Le véhicule en fuite arrive. Apercevant les herses, il se déporte sur la gauche et heurte Mélanie Lemée qui se trouvait sur le bas-côté de la route. Le choc est si violent – il l’a heurtée à une vitesse estimée entre 130 et 160 km/h, qu’il lui arrache la jambe. Mélanie décède en quelques minutes.

Après le choc, le criminel ne n’arrête pas, il continue sa fuite. Mais il a dû s’arrêter 400 mètres plus loin car les airbags se sont déclenchés en raison de la violence du choc. Yassine sort de la voiture et tente de s’enfuir à pied. Les policiers l’arrêtent et le placent en garde à vue.

En garde à vue, il explique avoir refusé de s’arrêter parce qu’il conduit sans permis, qu’il est drogué – il a consommé des stupéfiants, et parce qu’il venait d’acheter 165g de cocaïne (en réalité, il a été attrapé avec 165 g de cocaïne, mais il avait auparavant jeté des sachets de drogue pendant sa poursuite). Il affirme aussi ne pas avoir vu la gendarme et que le choc était dû au dispositif d’interception. Il conteste toute intention d’homicide.

Championne de judo

Mélanie affichait déjà un palmarès sportif solide. Judoka, elle a obtenu 14 victoires (1) entre 2010 et 2018, dont :

  • Quatre fois championne de France militaire dans sa catégorie.
  • Médaillée de bronze au tournoi international militaire de Slovaquie.
  • Elle a représenté la France aux Championnats du monde de judo militaire en 2016 à Uster, en Suisse, et remporté la médaille de bronze.
  • Elle a été pensionnaire du pôle espoir de Caen de 2011 à 2014 puis de l’Institut de Judo en 2014 (junior).
  • Elle a remporté le bronze au niveau cadet et junior lors des championnats de France.

«On s’était retrouvés il y a quinze jours dans un bar de Caen, par pur hasard», nous confie Alexis Remars, qui avait grandi et combattu à ses côtés, dans son club de judo de l’Orne.

«Elle me disait qu’elle adorait son boulot, son équipe, et me faisait part de sa reconnaissance envers toutes les personnes qui lui avaient permis d’arriver là. Et qu’un jour, elle saurait les remercier».

Fabrice Guilley, responsable de l’équipe de judo militaire française, témoigne :

« C’était une fille très gentille, attentive à ses partenaires d’entraînement et à ses professeurs, très heureuse de vivre. Elle avait repris le judo avec succès après une rupture du ligament croisé. Elle était toujours volontaire et dynamique à l’entraînement. Elle avait la joie de vivre, elle aimait taquiner, toujours de bonne humeur. Elle avait du succès tant sur le plan sportif que professionnel. »

Ce lundi une information judiciaire a été ouverte, selon la procureure d’Agen, Manuella Garnier. Sous les chefs «d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique, refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger de la vie d’autrui, conduite sans permis, détention et le transport illicite de produits stupéfiants en état de récidive légale». 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.judoinside.com/judoka/81652/Melanie_Lemee/judo-results

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz