Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 juillet 2020

Alors que les fusillades, les blessés et morts par balle ont progressé de 205%, le maire de de New York, un communiste, n’a rien trouvé de mieux que peindre une fresque avec les mots « Black Lives Matter » juste en face de la Trump Tower.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Citant des sources de la ville, une station locale a indiqué que la peinture de la fresque commencerait tôt ce jeudi. Le lettrage s’étendra entre la 56e et la 57e rue, soit toute une section de la prestigieuse Cinquième Avenue, juste devant la Trump Tower.

Je suppose que la peinture se trouvera au-dessus des magasins, car il y a sur cet immeuble de l’avenue, un magasin Prada, Abercrombie & Fitch, Piaget, Bulgari et Mikimoto, qui ne verront peut-être pas d’un bon œil que soient peints les mots « Black Lives Matter », en jaune sur leur vitrine.

Le maire de New York, le communiste Bill de Blasio, avait annoncé les plans du projet fin juin.

Mesquin, petit et revanchard, le maire communiste de New York n’a pas hésité

La ville de New York vit une situation tragique.

  • Les meurtres et blessures par balles ont progressé de 205% (1) depuis que la police a eu les mains attachées dans le dos par De Blasio, après la mort de George Floyd et les appels à définancer la police.
  • Démence extrême, De Blasio a démantelé l’unité anti-criminalité de la police en civil le 15 juin, qui infiltrait les gangs et les réseaux de dealers de drogue. Résultat : trois fois plus de fusillades dans les deux dernières semaines du mois par rapport à la même période en 2019, d’après les statistiques de la police.
  • Puis comme ce n’était pas assez, De Blasio a décidé de baisser d’un milliard de dollars le budget de la police.
  • Enfin, cerise sur le gâteau, le gouverneur de l’Etat, Andrew Cuomo qui vise à devenir un jour président, a ordonné que les délinquants soient désormais libérés sans caution – ainsi, ils peuvent recommencer leurs méfaits quelques minutes après avoir été relâchés – quand par hasard ils sont attrapés.

Et que fait De Blasio face à cette explosion de violence : il a eu une l’idée lumineuse, pour améliorer le quotidien des citoyens, de peindre la grande fresque pour faire enrager le président.

Trump a qualifié la fresque « Black Lives Matter » de « symbole de haine », car l’organisation homonyme à l’origine du mouvement populaire appelle à la destruction de l’Amérique et la création d’un Etat marxiste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://nypost.com/2020/07/04/shootings-soar-205-percent-after-nypd-disbands-anti-crime-unit/

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz