Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 juillet 2020

Cnet rapporte (1) qu’un groupe d’employés de Ford Motor veut que le constructeur cesse de fabriquer des véhicules pour la police.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Des employés de Ford ont demandé au constructeur automobile d’arrêter de construire des voitures de police, dans le contexte des innombrables manifestations de l’organisation marxiste Black Lives Matter qui réclame le démantèlement de la police du pays.

La lettre des employés est typique de l’hystérie anti-police régnante :

Tout au long de l’histoire, les véhicules que les employés de Ford conçoivent et construisent ont été utilisés comme accessoires de la brutalité et de l’oppression policières.

Nous savons que si beaucoup rejoignent, soutiennent ou fournissent les forces de l’ordre avec de bonnes intentions, ces pratiques policières racistes qui affligent notre société sont historiques et systémiques – une histoire et un système perpétués par Ford depuis plus de 70 ans – depuis que Ford a introduit le tout premier équipement policier en 1950.

En tant que partie indéniable de cette histoire et de ce système, il est grand temps de penser et d’agir différemment en ce qui concerne notre rôle dans le racisme.

La lettre se termine par une « demande à Ford de cesser le développement, la production et la vente de tous les véhicules et produits de police personnalisés ».

Réponse de Jim Hackett, PDG de Ford

« Il n’y a aucune controverse sur le fait que la Ford Police Interceptor aide les officiers à faire leur travail. Les problèmes qui nuisent à la crédibilité de la police n’ont rien à voir avec les véhicules qu’ils conduisent.

En retirant les Interceptor du marché, nous porterions atteinte à leur sécurité et nous leur rendrions la tâche plus difficile.

Encore une fois, c’est pourquoi, compte tenu de nos connaissances, de nos nouvelles capacités et de notre leadership, je pense que ces circonstances malheureuses offrent à Ford une occasion encore plus grande non seulement d’innover et d’apporter de nouvelles solutions, mais aussi de tirer parti de notre position unique pour soutenir le dialogue et les réformes nécessaires à la création de communautés plus sûres pour tous ».

Version courte : Non. Nous n’allons pas arrêter de fabriquer des voitures de police. Maintenant, retournez au travail.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.cnet.com/roadshow/news/ford-employees-police-cars/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz